Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

[Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Dim 12 Juil 2015, 22:40





"C'est quand on n'a plus rien à perdre, ou que plus rien ne nous préoccupe, qu'elle apparait, fatalement... Physiquement, ou seulement sous la forme d'un fantôme. Elle est là, toujours là. Je m'en rends compte maintenant."


On s'approchait inévitablement de la fin. Je savais à qui j'avais affaire, je connaissais son organisation, ses méthodes.
Cette soirée avait réellement tout changé. Et même si ce n'était qu'un petit affrontement verbale, je savais au fond que les répercussions allaient en être terrible. Je ne savais pas quand, ni comment. Mais je savais que le jour où il frapperait, je serais là pour le retour de flammes, comme d'habitude.

Je continue de survivre. Et je ne lâcherais pas, je serais toujours là, jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'il meurt. Est ce de la justice ? Peut être pas... Qui ou quoi me pousse à faire ça ? Je ne sais pas... Non... En réalité, je ne voulais pas y penser. Il fallait que je le fasse, rien d'autre n'importait.





La soirée avait si bien commencé:

La soirée qui suivit c'était bien déroulée. Pas de descentes de mercenaires armés jusqu'au dents, ou de connerie du genre. Le lendemain, il fallait décompresser, prendre notre temps. Le plan n'était pas achevé, mais déjà commencé. Chacun partit de son côté. Je restais avec Jason, rejoignant un bar du coin, à la périphérie de la ville. Une petite zone de campagne, avec un bar tout à fait charmant. C'était plus que ce qu'il ne me fallait pour me sentir à l'aise. On a passé des heures à discuter de nos vies, de ce qu'on a vécu, d'heureux ou de malheureux. C'est con à dire, mais ce jour là, je n'ai pas abusé sur l'alcool, et je n'ai pas non plus montré de signe de dépression comme avant. Jason était quelqu'un de facile. Rien ne le dérangeait ou ne le choquais. C'était ça, la nouvelle génération de flics: Des mecs droits, et indifférents.

Jason finit par sortir du bar, s'accoudant au poteau du haut vent, regardant l'horizon, alors que je finissais mon verre de whisky. Et pendant que le barman me resservait, Jason rentra dans le bar, l'air inquiet, tapotant frénétiquement sur mon épaule.

"Hey, quoi ?
- 'Faut qu'on bouge Shawn. Vite."


Je tentais de regarder par les fenêtres, me penchant un peu comme je pouvais, Jason restait à côté de moi, sur ses gardes, avant de sortir son téléphone.

"Ils sont combien ?
- Beaucoup trop. On doit sortir, vite. J'appelle Ray."


Jason tapotait sur son téléphone, jetant quelques coups d'oeil à la porte d'entrée. Certains étaient déjà visible par les fenêtres. Je faisais signe au barman de se cacher, avant de saisir le bras de Jason, en allant vers l'arrière boutique. Je barricadais l'accès, avant d'ouvrir la porte de derrière. Deux hommes approchaient, il ne restait plus qu'à courir. Je sortais mon arme, faisant passer Jason devant moi, avant de tirer sur les deux hommes qui nous poursuivaient. Pas de blessés... Mais au moins ils étaient bien retardés. On prenait de la distance... Trois autres hommes rejoignaient nos poursuivants. Ils s'agenouillaient, s'apprêtant à nous canarder. Deux d'entre eux couraient derrière nous, en essayant tant bien que mal de nous toucher. Je poussais légèrement Jason sur la droite, le forçant à courir à l'opposé de moi.

"Putain Shawn, tu fou quoi ?!
- Ai confiance, et casses toi !
- Putain, j'espère au moins que j'ai une bonne assurance vie !"


A la distance à laquelle nous étions, nous abattre avec des petits calibres comme ils avaient était impossible, ou alors avec beaucoup de chance. Pourtant ils continuaient de tirer. Et ainsi, Jason et moi, chacun de notre côté, courions dans la campagne, au travers des balles.

Evasion dans le sang et l'eau:

Dix minutes. C'est le temps qu'il m'aura fallu pour venir à bout de ces mecs. J'avais fini par prendre suffisamment d'avance, à force de leur tirer dessus, et eux à force de tenter de me percer les jambes.
J'avais réussi à me cacher derrière les rochers, près de la rivière. Lorsque les deux hommes arrivaient, je me mis à tirer, restant couvert derrière mon rocher. L'un deux tombait au sol, criant à l'agonie, tandis que l'autre courait vers moi, tirant quelques rafales, passant de l'autre côté du rocher. Je savais exactement par où il allait arriver. Lorsqu'il surgit, je fonçais tête baissée contre lui, dans l'espoir de le plaquer au sol. La seule chose que j'avais réussi à faire, c'est nous faire tomber tout les deux dans la rivière, quelques mètres plus bas.

Se battre dans l'eau n'était pas réellement mon point fort. J'attrapais l'homme par le col, lui assénant plusieurs coups au visage, pendant qu'il me frappait les côtes. Au bout de quelques instants, on remontait tout les deux à la surface. On reprenait notre souffle, le regard noir l'un envers l'autre. Il se mit à nager rapidement vers moi, m'attrapant, et essayant de me noyer. Je savais que si il arrivait à me bloquer la tête sous l'eau, je n'arriverais pas à résister. Dès cet instant, je lui donnais plusieurs coups à l'estomac. Sa prise sur moi lâchais, je remontais alors à la surface, lui donnant un coup sec à la gorge, appuyant mon pied sur le bord rocheux de la rivière derrière moi. Je me projetais sur lui, lui bloquant le bras, et attrapant sa tête, avant d'éclater cette dernière sur ce même rocher qui m'avait permit tout ça. Je la frappais plusieurs fois, afin de voir le sang jaillir de son nez, de son front... Partout... Partout où c'était possible, il fallait que le sang sorte. Sa tête ne ressemblait plus à grand chose. Je finissais de la frapper, avant de la plonger sous l'eau, pour le noyer. Il était peut être déjà mort, mais il m'en fallait la certitude... Je relâchais ce corps sans vie, laissant le courant l'emmener. Il y avait plus de sang ici que d'eau.

Son coéquipier continuait de crier. J'arrivais encore à l'entendre de là où j'étais. Et même un sourd dans une maison à cinq kilomètres l'aurait entendu. J'escaladais les rochers, cherchant à sortir de l'eau. Je me suis approché de lui, tremblant, l'adrénaline s'accumulant. L'homme rampait, il ne lui restait surement plus beaucoup de temps avant de mourir vue le sang qu'il perdait à chaque secondes. Je relevais la tête, passant ma main sur mon visage trempé. Un homme apparu face à moi, me disant tranquillement: "Fais le". Une hallucination de plus...
Je venais m'approcher, attrapant l'homme par le cou avant de le mettre sur le dos. Je l'étranglais. Je l'étranglais au point d'en faire sortir ses yeux, tout en frappant sa tête sur le sol. La mort s'en suivie.

Je me relevais, regardant autour de moi, soufflant et criant. Je venais de tuer deux hommes avec une violence que je n'avais peut être encore jamais ressentie. Je tentais de reprendre mes esprits, jetant le cadavre dans la rivière, avec celui de son coéquipier, avant de retourner en direction de la route.

Zombie et Biker:

Un homme trempé, ensanglanté, avec un regard devenu vide, déambulant sur le bord de la route, le pouce levé en espérant qu'un connard est assez d'audace et de courage pour le prendre en charge, ça ne c'était peut être encore jamais vue. Et pourtant, c'était bel et bien mon état. Je faisais peur... Et en plus j'étais mouillé.

Une camionnette s'arrêta à ma hauteur. L'homme baissa la vitre passager, me regardant. Il avait l'allure d'un biker tout à fait ordinaire, avec cet air anarchiste mais plutôt amical pour son genre.

"Vous avez l'air dans un sacré état."

Je le regardais brièvement, avant de fixer sa moto à l'arrière, détruite, et aussi trempé que moi.

"Elle derrière n'a pas l'air d'être bien mieux.
- M'ouai... Boh, elle a l'habitude à force... M'enfin, à croire que je fais dans le transport de déchet aujourd'hui, sans vous offenser bien sur."


Comment m'offenser ? Il n'avait pas réellement tort sur ce point. Je souriais même à sa réponse, avant de monter dans sa camionnette.

"M'alors, j'vous emmène où ?
- Où vous voulez... Mais ailleurs.
- Une réponse qui me convient parfaitement."


L'homme reprit la route, mettant un peu de musique country à la radio. Il semblait chercher une station potable, mais dans le coin, c'était difficile de capter quelque chose de potable...

"Saleté de radio. M'alors, vue que je vous emmène ailleurs, et que ailleurs ça fait un peu de chemin, on a du tout pour converser un peu. 'Voyez ? C'est quoi votre nom ?
- Shawn... Et le votre ?
- Dean. Dites, c'est quoi votre histoire pour vous retrouver dans un état comme ça ? Et le sang et tout... Et me dites pas que vous avez suivie une biche que vous avez égorgé dans le lac, ça serait pas très crédible... Ou alors vous seriez un très mauvais chasseur."


Il avait cerné le genre de personnage que j'étais. Le genre qui bute ce qui bouge. C'est ce à quoi je ressemblais actuellement... Un psychopathe criminel... Comment j'avais bien pu en arriver là ?

"Mon histoire ? J'en sais rien, moi même j'y comprends plus rien de toute façon.
- Vous inquiétez pas... A Los Angeles, personne comprend jamais bien ce qu'il lui arrive réellement..."


Dean roulait en direction de Los Angeles. A peine le panneau de la ville passée, je savais déjà ce qu'il me restait à faire pour Tayron...






Ce n'était pas un soir comme les autres:

Ce n'était pas la seule attaque. Tout les autres ont été embusqués, et plus aucun endroit n'était sûr. Il fallait agir, et vite. Jessy m'ordonnait de finir le travail, d'allez chez le vieux, et de le tuer. On ne pouvait pas se permettre d'essuyer une autre attaque comme celle-ci.

Jason c'était planqué en ville, tout comme Noah. De toute manière, ils n'étaient pas important dans cette affaire et Tayron les avaient déjà surement oublié. Jessy et Sheyla s'étaient réfugiées dans une autre planque, bien à elles, prenant avec elles des mercenaires de l'organisation de Damian pour les protéger. Après tout, c'était bel et bien devenu leur organisation. Jack et Ray n'avaient plus rien à faire ici, ils sont repartit de leur côté, me laissant l'argent de la prime de Damian. Ils y tenaient...

J'étais de nouveau seul. Et encore une fois j'allais terminer une nouvelle phase dans cette guerre qui, rappelons le, ne me concernait pas. J'espérais que cette phase soit la dernière...

Il faisait nuit. Je me retrouvais dans ce luxueux salon, à m'asseoir sur le canapé, regardant le plafond et réfléchissant longuement. J'ai attendu quelques heures... Quand un homme franchissait la porte d'entrée, accompagné. Il toussait fortement. Aucun doute, c'était Tayron. Son bras droit était avec lui. La lumière du hall d'entrée s'allumait, tandis que le vieil homme s'approchait du salon. Son associé montait à l'étage. Tayron continuait sa marche piteuse, toussant fortement, s'approchant de l'interrupteur.

"N'allumez pas Tayron... Je préfère le noir."

Je me suis contenté d'allumer la lampe à côté de moi. Tayron soupira, posant son manteau sur le fauteuil, et prendre un verre de whisky.

"J'vous en sers un Shawn ?
- Très peu pour moi.
- Mmh.. Ce n'est pas commun, venant de vous.
- Ce n'est pas un soir comme les autres après tout.
- Oui... M'eh... Vous avez raison."


Il buvait une gorgée, venant s'asseoir dans son fauteuil, regardant l'arme que je braquais sur lui. Je lui ordonnais de poser la sienne sur la table, ce qu'il fit aussitôt.

"Et maintenant Shawn ?
- Maintenant ?... Discutons un peu."

Discussion:

"Comment êtes vous entrez ?
- J'ai mes méthodes."


Il continuait de fixer mon arme, avant de boire une gorgée de son verre, entre deux toux.

"Saleté...
- Vous devriez consulter un médecin.
- A quoi bon... Ils sont tous incompétents... Mais je ne penses pas que vous soyez là pour connaitre mon état de santé Shawn... Finissons cette partie, et tuez moi... Vous avez gagné."


Je fronçais les sourcils. Il semblait tellement abattue que ça me paraissait trop louche pour être vrai.

"C'est trop facile.
- Oui vous avez raison. Aussitôt que vous aurez tiré, ce sera terminé pour vous... Et puis, j'ai mon bras droit à l'étage, surement plus jeune et meilleur tireur que vous...
- Exact... Appelez le d'ailleurs."


Il criait dans la maison, ordonnant à son chien de garde de descendre. Il n'a pas réellement hésité. Soit il croyait fortement aux compétences de cet homme, soit l'arme que je braquais sur lui était très persuasive. Je prenais l'arme posé sur la table. Dès qu'il entra dans le salon, à peine eut-il le temps de demander ce qu'il se passait qu'une balle se logeait dans sa tête.

"Voila quelque chose de régler.
- Vous vous êtes servit de mon arme pour le tuer... Vous jouez les manipulateurs... Vous croyez que quelqu'un croira ça ? Que j'ai tué mon propre bras droit ?
- J'en suis certain..."

Il ne se doutais pas des moyens que Jessy possédait, ni ceux de Ray. Je savais que la police n'allait certainement pas tarder. Je reposais l'arme à côté de moi sur le canapé, afin d'éviter toute mauvaise idée de la part du vieux. Il continuait de tousser, regardant son bras droit mort, avant de refixer l'arme que je pointais sur lui.

"Comment espérez vous vous en sortir ? Vous avez l'air bien sûr de vous Shawn.
- Nous avons encore un peu de temps avant l'arrivé de la police... Ne vous inquiétez pas. J'aimerais quelques éclaircissement avant."

Tout était prévu pour que la police soit légèrement retardé... Voir suffisamment. Tayron fronçait les sourcils. Au fond de moi, je savais que quelques éléments m'échappaient, et peut être que j'étais venu ici plus pour avoir des réponses que pour le tuer.

"Je vous écoutes Shawn.
- Faisons vite, il ne vous reste plus beaucoup de temps...
- A vous non plus.
- Vous surtout... J'vous expliquerais si vous me dites qui est Tayron Dowen.
- Quoi ? Vous pensez que je suis un imposteur ?
- Vous semblez manquer de moyens... Ou alors l'organisation a prit un sacré coup depuis la mort de Dwayne. Non, je n'y crois pas... C'est trop "évident"...
- Ca n'fait pas de doute, vous êtes quelqu'un de sage. Bien... Puisqu'il faut que ça finisse ce soir, je vais vous raconter une histoire."

Sa révélation:

"Dwayne Orton était un génie dans son domaine. Le crime, la manipulation, la psychologie. Il avait ce vrai sentiment de tout contrôler. Jessy et Sheyla en ont hérité... Si elles n'avaient pas eu ce même goût de la domination, peut être qu'on ne serait pas là pour en parler tout les deux d'ailleurs.

Dwayne avait un mentor... Tayron Dowen. Il lui apprenait tout ce qu'il savait, et tout ce qu'il fallait savoir. Dwayne c'est énormément accroché à Tayron. Il en parlait beaucoup, le problème étant que personne n'a jamais vue ce Tayron. Seul Dwayne le connaissait réellement: son visage, son âge, enfin tout. Grace à lui, Dwayne a pu créer l'organisation, la diriger. Secrètement, ce serait Tayron qui dirige tout, depuis le début. Chaque gestes que nous faisons serait commandité par Tayron. Si je dois me trouver ici ce soir, à vous parler, c'est parce que Tayron en a décidé ainsi. Chaque chose dans l'univers à sa place et sa signification. Tayron ne fait que prendre cette idée folle et l'appliquer au gens. C'est une théorie que Dwayne tenait, que j'admire, même si je la trouve ridicule.

Et puis Dwayne et mort, et on a cherché... Tayron n'a jamais donné signe de vie, comme si il était mort avec lui. L'organisation périssait, car personne n'était apte à en prendre la relève. Alors on c'est vraiment demandé qui était Tayron Dowen, d'où il venait, et qui il était. Et on a trouvé quelque chose qui a tout remit en cause. On a découvert pourquoi Dwayne tenait tant à tout contrôler autour de lui, pourquoi il donnait un sens à absolument tout, et que tout chez lui était si énigmatique... C'est parce qu'il ne se contrôlait pas lui même. Un cercle vicieux. Contrôler le reste, parce qu'on a la frustration de ne pas contrôler son propre esprit. En réalité, on a découvert que Dwayne Orton était atteint de schizophrénie, et que Tayron Dowen n'était qu'une personne qu'il c'était inventé... La preuve étant que Tayron Dowen n'est en réalité qu'un anagramme de Dwayne Orton."


Certaines partie de l'histoire éclaircissaient tout ce qui me manquait. Tout commençait à devenir cohérent.

"Pourquoi vous ?
- Dwayne meurt, l'organisation n'est plus rien. Dwayne contrôlait tout, et finalement tout seul, puisque Tayron n'existait pas. A sa mort, on a tout perdu: contrôle de nos marchés, des membres, des quartiers, en pensant que Tayron Dowen contrôlait tout. Quand on a découvert la vérité, j'étais le seul qui avait le potentiel et les moyens de devenir leader... Mais il fallait que ce soit Tayron Dowen... Question de bonne figure... Alors je suis devenu Tayron Dowen.
- Pour quelqu'un de ce rang, vous n'êtes pas très protégé...
- Parce que vous croyez que j'en ai encore les moyens ? Non... Depuis que vous avez tué Dwayne, vous avez tué l'organisation. A votre avis, pourquoi on voulait tellement vous voir mort ?..."


Une organisation en lambeaux, qui s'efforçait à montrer une image de puissance, avec le peu de moyens qui lui restait. Tout appartenait à Dwayne, et aucun testament n'a pu permettre un héritage aussi énorme. Un fantôme menaçant... Voila ce qu'il restait.

"Vous ne faites que chasser et combattre du vent Shawn... Nous n'avons plus aucun intérêt... Notre petit spectacle n'attire personne. Une mascarade. Vous vous battez contre personne. Tout comme Damian, mais lui au moins, ça le ralentissait dans ses opérations. Vous, vous n'êtes qu'une bête féroce qui traque tout ce qui l'attaque. Pas de pitié, et pas de fatigue... Même si vous pensez le contraire. Si on avait su avant la mort de Dwayne que Tayron n'existait pas... Peut être qu'on s'y serait prit autrement."

Ma réclamation:

Il essayait de me faire passer un message, certainement. Et sa dernière phrase, bien qu'hors du contexte, faisait presque pitié. Je continuais de pointer l'arme sur Tayron, ajoutant mes dernières volontés:

"Vous allez faire quelque chose pour moi.
- Et qu'est ce que c'est ?
- J'en ai marre... Je suis fatigué de courir après des gens pour de la vengeance, et de survivre comme ça... Lâcher moi... Rappelez vos mercenaires, et dites leur de me lâcher.
- Et pourquoi je ferais ça ?
- Sinon je vous tue... Et vue votre regard et votre situation dans cette ville, vous tenez trop à la vie. Sortez votre portable, appelez le gars qui les dirige, et demandez lui de me lâcher. Trouvez un contexte, n'importe lequel... Allez ! Maintenant où je vous tue et je me débrouille pour effacer mes traces.
- Et comment ?
- Vous voulez vraiment savoir comment je suis entré dans la maison ?"


Cette dernière question, posé sur un ton sombre, a suffit à Tayron pour lui faire changer d'avis. Ma réflexion était bonne, la vie était plus importante pour lui que ma mort. Il s'exécuta, appelant un homme sur son portable, avant de lui donner les consignes. Il a juste stipulé que j'avais été capturé par quelqu'un... Me faisant encore une fois passer pour un homme mort. Très bon geste de sa part, je devais bien l'avouer.

"Maintenant, posez le portable sur la table.
- Vous pensez que vous me prendrez ça aussi ? J'ai tout là dedans...
- Vous êtes sur de pouvoir négocier actuellement ?
- Mmh... Regardez vous... Vous...
- Je sais."


Il posait son portable sur la table, que je mettais dans ma poche ensuite. Tayron toussait de plus en plus fortement. En réalité, il avait même du mal à respirer, et il transpirait. Et ce, depuis qu'il était arrivé. A chaque seconde son état s'aggravait. Je regardais ma montre, me levant du canapé et posant le pistolet de Tayron sur la table.

Ma révélation:

"Il reste 5 balles. Et vous allez devoir en utiliser une... Que vous logerez dans votre tête.
- Vous me demandez de me suicider ? M'ahaha... Et pourquoi ? J'ai fais ce que vous vouliez que je fasse, et j'ai même répondu à toutes vos questions.
- Allez y... Ne tirez pas... Mais dans le pire des cas, vous serez mort à l'arrivé de la police d'un empoisonnement à la ricine, qui est théoriquement indétectable, et que j'ai fais verser dans votre verre par un ami le jour de la soirée."


Si Ray me faisait des signes lors de la soirée, ce n'était pas pour rien... Il attendait le moment idéal. Il m'a avoué qu'il était très doué pour ce genre de choses. Je préférais prendre mes précautions. Maintenant, même si il ne faisait pas l'ultime sacrifice, au moins j'étais sur qu'il mourrait de quelque chose de plausible pour une éventuelle enquête, si quelqu'un l'ouvrait un jour.

"- M'eh... C'est une blague.
- Votre fièvre et votre toux montre bien que ce n'en est pas une.
- Et si la police intervient avant ?
- N'ayez crainte, ça ne sera pas le cas... Comparé à vous, mes soeurs ont encore des moyens."


Tayron regardait son arme, venant replonger son regard dans le mien. Il souriait légèrement, gémissant. Après une forte crise de toux, il ajouta tranquillement:

"C'est drôle... Plus ça va, et plus vous devenez un vrai criminel... Sombre, fourbe... Dwayne a peut être réussi à vous faire tourner du mauvais côté finalement.
- Peut être...
- Il n'a pas réussi seul...
- Je sais...
- Vous êtes trop guidé... Une pensée vous guide, une personne que vous avez rencontré, ou juste vue... Quelqu'un qui a réussi à faire ressortir tout le mal qui était en vous...
- Je sais... Et vous êtes prié de ne pas parler de la suite.
- Nooon non non... M'eh... Vous savez quoi ? Laissez moi vous raconter une dernière histoire, en guise de récompense pour votre nouveau génie criminel."


Je soupirais, prenant le chemin de la sortie tout en ajoutant: "Je n'ai pas le temps pour vos histoires à la con."
Tayron continuait de tousser, me suppliant d'attendre, moi lui suppliant de se dépêcher de mourir, jusqu'à ce qu'il ajoute:

"Fitzermann...
- Je... sais..."






Confrontation à la réalité:

En réalité... Ce n'est pas que je n'avais pas le temps pour ces histoires... C'est que je ne voulais pas les entendre. Fitzermann... Rien que le nom arrivait encore à me pétrifier. Je savais d'avance ce qu'il allait me raconter. En réalité... A chaque fois que je me demandais comment j'avais fait pour devenir le monstre qu'on suppose que je suis, les situations dans lesquelles je me mettais... Ce nom revenait tout le temps... Toujours, instantanément... Depuis le jour où je l'ai vue. Je refusais juste de le prononcer.
Non attendez, je me perds encore... Ce n'est pas le monstre qu'on suppose que je suis, c'est le monstre que je suis réellement. Il n'y a aucune différence. J'ai profité du reste d'humanité qu'il me restait, après le jour où je lui ai tiré dessus, et détruit ma vie. J'ai profité de ma famille ensuite, j'ai essayé d'oublier...
Ce restant d'humanité, que cette folle ne m'avait pas encore enlevé, mais qu'elle menaçait...C'est Dwayne  qui l'avait fait disparaître en tuant Letizia...

"Cette femme... Elle est là... Constamment... Dans votre tête. La famille c'est important de la protéger quand on la menace n'est ce pas ? On se dit que ce n'est que justice... Mais jusqu'où ? Où est la limite entre la justice et la criminalité Shawn ? Elle a tout fait... Elle vous a fait franchir cette limite, Dwayne n'a juste eu qu'à vous y garder."

Ces paroles, venant d'un homme mourant, que j'avais déjà condamné à mort dans tout les cas, étaient fortes, frappantes. Il avait raison, réellement. Et c'est quelque chose à laquelle je pensais constamment. Je refusais d'y penser jusque là, mais j'y pensais, en y refoulant. Toutes mes actions depuis des années, cette violence et ce crime que je croyais faire par justice, ce n'était pas de la justice, c'était de la criminalité et de la folie qu'elle avait placé, en moi. Et ce soir, cette homme que j'avais mis à mort me remettait devant ma réalité profonde, que j'esquivais depuis des années.

La conclusion:

Je ne suis plus humain, je ne suis qu'une bête qui survit et qui protège le peu qu'il lui reste, dans la criminalité. Fitzermann m'avait mené ici, et surement à l'époque, elle savait déjà ce que j'allais devenir. Et ce soir, c'était la conclusion, la finissions de l'oeuvre de cruauté que j'étais devenu: l'emploie de moyen radicaux pour éliminer une personne, sans pitié, sans remord... Sans aucun sentiment à part la vengeance.

Regardez réellement. Remémorez vous chaque instant de ma vie que j'ai pu raconter ici, chaque gestes, chaque sentiments. Ca ne vous paraissait pas évident ? Fitzermann m'a toujours dit que je finirais comme cela...

"Elle restera dans votre tête, et dans vos rêves le restant de vos jours Shawn. Et même si ma mort vous apportera la liberté, dès maintenant vous savez que ça ne sera jamais possible. Fitzermann vous a anéantie... Et il aura fallu 12 ans pour vous en rendre compte. Vous commencez à l'accepter. Et moi... Au fond... Je ne suis que le messager qui est là pour vous rappelez cette réalité. Je le savais ! Je savais que cette soirée aurait eu lieu. Dwayne le savait ! Vous n'êtes là que pour entendre ce que vous évitez depuis des années ! M'ahaha..."

Tayron toussait de plus en plus, jusqu'à tomber de son fauteuil. Il mourait, lentement... Il souffrait, c'était déjà ça. Il le méritait pour ce qu'il venait de me rappeler après tout. Et même si il avait raison sur absolument tout, je ne pouvais qu'espérer le voir mourir... S'en était à se rendre compte à quel point j'étais devenu un des leurs...
Je sortais de la maison, tandis que Tayron continuait de tousser, tentant de se rapprocher de la table.
J'avançais vers la sortie de la cours quand les sirènes éclairaient la route au loin.
Un coup de feu retentit dans la maison, les premiers véhicules de patrouilles entrant dans la cours quelques minutes plus tard... Pile à l'heure. Le contrôle parfait de la situation... J'avais contrôlé du début à la fin ce scénario... Comme Dwayne l'aurait fait.

Je continuais de marcher, les mains dans les poches, réfléchissant sur ces mots brutales qui était sortit de la bouche du vieillard, réfléchissant au sens que j'allais donner à la nouvelle vie qu'on m'avait promit.








I:
Fin d'une réalité, début d'une autre:

Cette guerre avait prit fin, tout comme mon obligation de survivre. Il ne restait seulement que les pensées... Les mauvaises pensées. Comme pour la fois où j'ai découvert l'existence et les atrocités de Dwayne sur moi, je me suis retrouvé à marcher, brutalement confronté à une nouvelle réalité.
Je marchais dans cette nuit sombre, au milieu de Los Angeles, cherchant quelque chose, des réponses. Le dialogue avec Tayron avait tout changé, comme la soirée avec Fitzermann... Je me rendais compte, seulement maintenant, à quel points seul quelques mots suffisent pour changer une personne.

Je m'étais promit de faire justice, d'être quelqu'un de bien, de protéger ma famille... J'ai protégé ma famille, mais jamais de la bonne façon, je le savais maintenant. Et même si je n'ai jamais voulu l'admettre, au fond, je n'étais qu'un criminel depuis l'événement Fitzermann. Jour après jour, même sans être là, elle arrivait à me convertir à son délire, et Dwayne rajoutait le sien.
"Je crois que tu ne comprends pas"... Jessy m'avait dit ça dans ce bar quelques jours plus tôt, je pense que je comprends pourquoi maintenant. Fitzermann avait réussi à me changer, m'obliger d'utiliser le crime pour me défendre, me rendre fou au point de devenir une bête assoiffée seulement de vengeance. Quand Letizia était encore vivante, ça allait, je n'y pensais pas trop... Jesse me faisait presque oublier, puis vint le jour où Dwayne a voulu jouer. Ce n'est qu'un jeu, une sorte d'échiquier géant, dont je suis le pion permanent, détruisant d'autres pions. Dwayne... Damian... Tayron. Toutes ces morts n'ont en communs que le même sentiment que j'ai ressentie contre Fitzermann. Si il y a bien une personne qui était important sur cette échiquier, c'était cette femme, et elle en était probablement la reine. Ma famille était là pour me permettre d'oublier, et Tayron n'était là que pour me le rappeler.

C'était la conclusion. La mort de Tayron a mis fin à ce cercle vicieux, dont la boucle est encore plus douloureuse que tout le reste. Une telle réalité ne devrait pas me retombé sur la tête, pas après tout ce que j'ai fais pour y arriver. J'avais répondu a toutes mes questions, éliminés tout ceux qui m'empêchaient de vivre... Et finalement, quelque chose de plus grand se cachait encore.

J'acceptais ma nouvelle condition:

Je continuais de me torturer l'esprit avec ça, avant d'approcher du cimetière. Je rentrais, avec hésitation. Je revoyais cette crypte au fond, me rappelant, encore, cette soirée avec Fitzermann. J'ai fais le tour de toutes les tombes connues... Dwayne, qui n'avait toujours pas bougé, et dont j'étais le seul à connaitre l'emplacement. Leticia... Je m'y étais arrêté un moment, comme à mon ancienne habitude. Les fleurs sur sa tombe étaient fanées... J'étais le seul à venir ici. Je m'agenouillais devant la tombe, me remémorant le peu de moments heureux que j'avais vécu. Dans ce calme, des bruits de pas se faisaient entendre. Quelqu'un approchait, s'arrêtant à ma hauteur. L'homme tenait une cigarette, dont il tirait dessus avant de jeter le mégot au sol, la fumée repartant dans l'air.

"Il se passe qui si Navarez meurt ? On peut dire qu'aujourd'hui, vous avez à peut prêt votre réponse.
C'est Fitzermann qui m'avait posé cette question.
Exact. C'était une belle entrée en matière pour faire connaissance. Cette question est le point crucial de votre situation Hayes. Regardez... Orton était au courant... Il voulait une réponse.
Tss... Il n'était pas du genre à rester dans l'ignorance. Mais peut être que ça aurait été préférable pour tout le monde..."


L'homme restait là, une main dans une poche, l'autre se grattant la barbe, il regardait autour de lui, ajoutant sereinement:

"Pourquoi ne pas avoir suivit Fitzermann ?
- Je pensais pouvoir lutter... Comme je l'avais toujours fait. J'étais entrain de refaire ma vie, avant qu'elle ne vienne la détruire... La détruire comme elle le voulait aurait peut être été moins douloureux au final.
- J'ai une question Hayes... Une dernière... Maintenant que tout ces problèmes se sont résolues, et que vous êtes "libre" après tant d'années de souffrance... Est ce que vous regrettez de ne pas l'avoir suivit aujourd'hui ?
- C'est bien possible..."


Dès ce moment, j'acceptais ma nouvelle condition. J'étais brisé, et ce jeu que j'avais commencé avec Fitzermann, elle l'avait finalement gagné.
L'homme semblait satisfait de la réponse. Qui il était, d'où il venait, peu importe... Il était là, et il m'avait posé des questions dont les réponses lui contentait. Il ralluma une cigarette, calmement, avec cet air si particulier. Il me salua, reprenant calmement le chemin de la sortit, laissant un mot tomber au sol. Je savais qu'il m'était destiné. Je ramassais le papier, avant de le ranger dans ma poche. Je regardais l'homme s'éloigner petit à petit, fixant une nouvelle fois la tombe... Soupirant alors, je sortais à mon tour du cimetière.

Adieux:

Je reprenais la route du centre ville, avant d'arrêter un taxi et de monter dedans. J'avais dis adieu aux morts, il fallait encore dire adieu aux vivants.
La taxi m'emmena jusqu'à Union Station. Je me contentais d'écouter le baratin du chauffeur, regardant par la fenêtre pensif. Une fois descendu du taxi, je le payais gracieusement, avec l'argent qu'il me restait, soit bien plus que le prix d'origine. Je lui demandais de rester là un instant.

Je savais que Jason habitait dans le coin, une petite maison sympathique. La lumière était éteinte, et aucun véhicule n'était garé devant... Il était certainement partit faire un tour, me chercher, ou se réfugier à Pershing Square. Je soupirais, regardant autour de moi, avant de déposer le téléphone de Tayron à la porte, ainsi qu'une note, comprenant l'adresse de Sharon, comme promis, et un simple mot:
"Prenez soin de Jesse".

Non... Je n'avais pas prévu de le revoir. A quoi bon... Maintenant que je savais que le restant de ma vie serait fatalement dans la criminalité, je ne pouvais pas me résoudre à embarquer mon fils là dedans. Sharon s'en serait certainement mieux occupé que moi. Avec un peu de chance, il restera dans le droit chemin.
Je suis repartit, remontant dans le taxi.

"Ou je vous emmène ?
- Vous faites les trajets long ?
- Ca peut se faire, dites moi juste où."


Il fallait que je retourne dans cette maison en campagne qui servait de planque. Vue le prix que je lui avait donné, le chauffeur n'a pas réellement eu à hésiter. Et je lui avais promit bien plus si il m'y emmenait.
Je m'apprêtais à passer le point de non retour... M'enfin, j'y étais déjà... Depuis des années. Sur le trajet, j'appelais Jessy. Elle me devait la liberté, ce qu'elle s'empressa de faire aussitôt. Je savais que dans quelques heures, je n'existerais plus du tout, du moins, aucune organisations criminelles n'aurait pu me retrouver. Seul ma soeur le pourrait.
Le taxi me déposa à la maison, repartant dans la campagne. Cette maison ne ressemblait plus à grand chose. Les mercenaires l'avaient certainement fouillés et dépouillés une fois qu'on l'avait abandonné. Il n'avait pas trouver la petite planque sous le plancher, dans la chambre. Ray et Jack y avait laissé le sac d'argent de la prime de Damian, pour moi... Le point de non retour était réellement passé quand j'ai prit le sac, et que je suis partit avec, enfourchant la cross qui était garé dans l'abri.

Avec cette argent, j'aurais pu partir n'importe où, m'installer, et faire comme tout homme dans ma situation: vivre heureux le restant de mes jours, en faisant rentrer de l'argent par une organisation que j'aurais crée... Non... Ma liberté m'était retiré, et la vie ne rimait plus à rien pour moi, mis à part l'empilement de cadavre au fil des jours... Je n'étais plus réellement conscient de qui j'étais, mais je savais ce que j'étais: J'étais devenu l'oeuvre consciente, plus ou moins tardivement, de Dwayne Orton et de Fitzermann. Deux défunts... Des fantômes.
Je me suis contenté de retourner à Los Angeles, car là est ma place, et il restait certaines personnes à rencontrer...

Fitzermann m'avait prévenu... Elle m'avait prévenu que je reviendrais, que je finirais par accepter ce que je suis... Ce soir seulement, maintenant que tout mes autres problèmes étaient résolues... Je me rends compte qu'elle avait raison.


II:

Elle me surveille:

Une semaine... il c'était écoulé une semaine jusqu'à cette soirée là.

Il pleuvait des cordes, je remettais ma capuche dans cette nuit marquée par les flaques d'eaux et des lampadaires usagés qui éclairaient à peine le sol de ce vieux quartier.
J'arrivais à hauteur de cette ruelle, entendant une voix... Elle m'appelait... Une voix féminine... Je tournais ma tête à droite, regardant la silhouette de cette femme au fond... Elle s'approchait... C'était elle, Fitzermann...

"Je te surveillerais toujours Shawn..."

La tension montait, elle me fixait droit dans les yeux, tandis que je gardais la main sur la cross de mon arme. Un bruit plus imposant venait attirer mon attention de l'autre côté de la rue. Instinctivement je tournais la tête, dégainant rapidement, et retirant la sécurité... Ce n'était qu'un sans abri qui avait un peu trop bu...
Mon coeur battait à son maximum à ce moment là. Je baissais la tête, reprenant mon souffle tout en rangeant mon arme. Je venais rejeter mon regard dans la ruelle... Elle avait disparu...

Elle était morte... Mais elle était là devant moi... Etait-ce possible ?...

Etait-elle seulement réelle ?



Dernière édition par Jason Hawks le Mer 15 Juil 2015, 11:58, édité 12 fois
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 13/03/2013
Messages : 5716
Age : 23
Localisation : Catalunya.

Informations InGame
Prénom_Nom: Ethan_Kaulins
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Dim 12 Juil 2015, 23:02
T'as passé trois heures à écrire ça ?



Where is my mind ?




avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Dim 12 Juil 2015, 23:03
Mais c'est super long d'écrire ça mec !
Faut dire que le retard pour refaire une intro et tout, c'était pas prévu bordel ! Donc ouai je sais je suis long mais excuse moi !!!! :(
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 13/03/2013
Messages : 5716
Age : 23
Localisation : Catalunya.

Informations InGame
Prénom_Nom: Ethan_Kaulins
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Dim 12 Juil 2015, 23:27
Je viens de lire la citation que tu as rajouté, si ça se rapporte à notre scène du cimetière, ça me convient tu es pardonné. :D



Where is my mind ?




avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Dim 12 Juil 2015, 23:32
Toute petite intro improvisée, mais qui peut en cacher long dans toutes ces questions... N'est ce pas Tia ? xD

Edit: Chapitre 1 ajouté, tant qu'on y est.
avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 06/07/2012
Messages : 6713
Age : 20
Localisation : Avengers Tower

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Lun 13 Juil 2015, 00:54
Toujours aussi sombre, c'est devenu ta signature !




Divided we fall.
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Lun 13 Juil 2015, 23:20
Etre sombre, c'est cooooool ! :D
Ajout du chapitre 2, qui sera certainement le plus long. Peut être pas le plus intéressant pour certains, mais avec sa fin qui vaut le coup quand même.
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 13/03/2013
Messages : 5716
Age : 23
Localisation : Catalunya.

Informations InGame
Prénom_Nom: Ethan_Kaulins
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Mar 14 Juil 2015, 00:50
Oh. Joli.



Where is my mind ?




avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Mar 14 Juil 2015, 15:34
Chapitre 3 et Epilogue. FINI.........
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 13/03/2013
Messages : 5716
Age : 23
Localisation : Catalunya.

Informations InGame
Prénom_Nom: Ethan_Kaulins
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Mer 15 Juil 2015, 11:53
C'est le moment d'introduire ma citation!
"Well, sometimes you can fall."
Belle, belle finalité !



Where is my mind ?




avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Mer 15 Juil 2015, 11:59
Exact, j'y avais repensé aussi en l'écrivant.
Par contre... J'ai mentie... Ajout final de la 2e partie de l'épilogue. Petit, mais qui a son intérêt.
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 13/03/2013
Messages : 5716
Age : 23
Localisation : Catalunya.

Informations InGame
Prénom_Nom: Ethan_Kaulins
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Jeu 16 Juil 2015, 11:31
Tu peux pas finir comme ça maintenant... Si?



Where is my mind ?




avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Jeu 16 Juil 2015, 11:40
Oh que si je peux !! xD ...


avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 27/06/2013
Messages : 4190
Age : 55
Localisation : Juste à côté.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Jeu 16 Juil 2015, 17:03
Hayes + Fitzermann et merde...
Je kiff :p


"C'est quand un moustique se pose sur nos testicules qu'on comprend que la violence ne résout pas tout "
Bendo na bendo:
avatar
Membre 1
Membre 1
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 282
Age : 19
Localisation : Chez dans mon lit

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

le Ven 17 Juil 2015, 04:30
J'adore ;)


Contenu sponsorisé

Re: [Background] [Livre III] [Final]- Shawn Hayes - 4e Partie: Je suis devenu ce qu'elle m'avait prédit

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum