Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 29 Juin 2015, 17:19
J'emmerde le système judiciaire de notre belle Amérique. Déjà fichée comme déviante depuis douze putain d'années, je suis de ce genre qui vit le flingue à la main, et qui meurt le flingue à la main. Le point de non-retour est tellement loin derrière moi... sur le papier, je suis une criminelle endurcie mentalement dérangée ; sur la carcasse, je suis une vétérane de quelques guerres urbaines. J'ai vingt-huit ans et, au dépit de beaucoup d'autres, mon âme est encore dans ce foutu purgatoire.





Wow :
Vous avez déjà eu un moment d'incompréhension totale ? Un moment ou vous vous dites "putain, quel immonde connerie j'ai pu faire pour être à cet endroit précis, dans cette situation précise, à ce stade précis de ma vie" ? Ça vient de m'arriver, et j'ai juste lâcher un "Wow" entre deux lattes sur mon spliff. Tout a commencé il y a quatre-cinq ans, quand une de mes petites soirées a tapé la rubrique faits divers.

Pour rendre une histoire longue courte, j'ai du descendre deux motards qui allaient probablement tenter de me violer, moi et une fille de dix-neuf ans à la rue que j'ai pris comme protégée. Je l'ai traumatisée à vie. Et je l'ai sauvée. J'avais ce petit être fragile, grandement reconnaissant, qui ne voulait plus me lâcher. Elle est allée jusqu'à explorer sa bisexualité naissante avec moi. J'ai voulu me séparer d'elle. J'ai cette fâcheuse tendance à attirer la merde comme une salle de shoot attire le VIH. Si il lui serait arrivé quelque chose, j'aurais eu du mal à me pardonner. Mais quoiqu'il en soit, je voulais lui dégoter un bon paquet de fric pour qu'elle puisse faire sa vie sans soucis. Elle s'appelait Anna...

Alors j'ai fait marcher mes contacts, et j'ai trouvé un job... si par job on peut entendre "convoyer un camion chargé de marchandises douteuses entre Fresno et Los Angeles six fois par semaine." Pendant quatre ans j'ai fait ça, pendant quatre ans j'ai jamais su ce qu'était la cargaison. C'est toujours mieux de ne pas savoir. J'étais juste chargée d'ouvrir la route sur ma Harley. Ayant déjà vécu dans les deux villes, j'avais le profil parfait pour l'emploi. C'est grâce à un certain Stephen Delluci que j'ai pu rencontré mes employeurs. Aujourd'hui, il est mort.

Me remémorer mes péripéties criminelles suffit à me laisser bouche bée l'espace de trois secondes et demi. Et puis je ris, pour des raisons que mon cerveau instable ne saurait discerner. Voila ou j'en suis. Voila ou j'en ai toujours été. Voila ou j'en serais jusqu'à ce que je sois six pieds sous terre.

Un modèle de galanterie :
Le ronronnement de ma Dyna Wide Glide produisait l'effet habituel : de la musique pour mes oreilles. J'étais sur le chemin de la station-essence de Montgomery, histoire de faire un plein avant d'aller rencontrer mes employeurs dans le comté de Bone pour le premier convoi. Arrivant à l'établissement décrépi depuis les années 90, j'entendis une sirène, et une succession de couleurs rouges et bleues envahit l'ambiance lumineuse de cette nuit noire. Évidemment, je connaissais la routine, je m'arrêta sur place. Un officier de police gras et moustachu descendit de son véhicule de patrouille, la main sur le holster. On se connaissait vaguement, et j'avais une petite idée de comment aller se dérouler ce contrôle de police.
- Alors Shannon, pressée d'aller flinguer quelqu'un d'autre ? Je veux voir ton permis, ta carte d'identité, la totale.

Cette voix de... cafard. Si les cafards pouvaient parler, ça ressemblerait à ça. Ne me demandez pas comment, mais je le sais. L'endroit est lugubre, pas de circulation, aucun passage à cette heure la. Je préfère rester sur la défensive. Si la justice nous protège de nous-même, qui nous protège d'eux ?

- Vous m'avez contrôlé hier, vous êtes vraiment... ?
- Épargne moi tes remarques de fillettes.

Enculé.

- J'ai pas mes putains de papiers.

Sa réaction fit de m'attraper par le col pour me plaquer au sol. Surprise, je m'affala de tout mon long, avant de lui balancer mon talon juste au-dessus de l'aine - bordel, qu'est-ce que j'aurais aimé visé un poil plus bas - pour tenter de me dégager. Il reçut le coup.

- Espèce de chienne. J'espère que tu seras aussi combative en taule !

Pour accompagner ces douces paroles, le flic sortit sa matraque et ne me laissa même pas le temps de me relever pour me frapper à l'aide de celle-ci. Un premier dans l'épaule me renvoya directement par terre. Le deuxième dans mes avant-bras placés comme protection de fortune pour mon visage me fit frôler la fracture. Le troisième, porté à ma hanche droite allait me causer une douleur pendant près d'une semaine. Le quatrième au même emplacement prolonge le tout à deux semaines. "Protéger et servir", merci bien ! Cette enchaînement de coup me mît mal à l'aise. J'avais juste le regard rivé vers le ciel, en gémissant. Je n'entendis plus que des sons et des voix. Mon porte-baguage s'ouvrit, puis un intervenant.

- Qu'est ce que nous avons là ? Une femme étendue au sol, prête à être abusée sexuellement, et un fier représentant des forces de l'ordre qui tente de glisser un pochon sur sa bécane.

Ce ripou voulait m'envoyer un taule, probablement pour trafic de stup'. Quoi de mieux qu'une fausse preuve pour réaliser tout ça ? La voix d'un policier "honnête" contre celle d'une femme avec un passé judiciaire.

- Dégage de là, le péquenaud. Y'a rien à voir.
- A vos ordres, officier !

Le ton était ironique, de l'ordre du foutage de gueule le plus totale. J'ai entendu deux séries de pas s'éloignant de moi. J'ai relevé la tête pour voir le flic saisir la radio de son véhicule.

- Alpha 124 – 7 à Central, je demande une unité en appui à la station essence de Montgomery pour un con...

Et c'est à ce moment la que j'ai reconnu Duncan Allister, un homme connu pour être un trafiquant local de méthamphétamine, commencer à infliger une batterie de violents coups de batte de baseball à mon agresseur.

- C'est moi le putain de justicier de ce comté, appelle moi le shérif ! MEME PAS BESOIN D'UN FLINGUE OU D'UN PUTAIN DE BADGE DE TAPETTE !

Une nouvelle sirène retentit non-loin. Duncan dirige brièvement son regard vers la source du bruit, avant de s'enfuir en courant vers son pick-up. Il entama un délit de fuite, qui se termina plutôt mal pour lui. Ce type a pris de la taule a ma place. C'est un acte altruiste que je me suis promis de ne pas oublier. Quand j'ai une dette envers quelqu'un, je tâche toujours de l'honorer.



Tic... tac :
Les lumières rouges et bleues de la course-poursuite disparaissaient au loin, en direction de Blueberry. J'ai mis plusieurs minutes pour réussir à me relever. Il était 1h06. J'avais un peu moins d'une demi-heure pour être dans un coin perdu du comté de Bone, je roulais déjà sur ma réserve et pour couronner le tout, je devais détaler de cette station au plus vite avant que les autorités locales viennent me les briser à nouveau, dans tout les sens du terme. Péniblement, je démarra ma Harley, puis je poussa le bruyant moteur dans les tours pour rejoindre la première station-service sur mon chemin. J'esquivais le trafic à une allure suicidaire, recevant des coups de klaxon que j'ignorais. Mes bras me faisait un mal de chien, mais je devais absolument me dépêcher. C'était une opportunité de travail en or pour moi qui était en train de me filer entre les doigts, et en quelques sortes, le futur d'Anna également.

Arrivée à une station-essence, j'ai fait un demi-plein tout en jetant des coups d’œils derrière moi. La paranoïa de ne pas faire à nouveau une mauvaise rencontre sur mon chemin dictait mes faits et gestes. J'ai ensuite couru vers la boutique pour payer, avant de voir le panneau "Pas de CB". Et merde... je n'avais pas assez de cash sur moi, et je ne voyais pas de distributeurs dans les environs. J'ai alors saisit l'arme dans mon porte-baguage - que j'aurais préféré avoir sur moi lors des événements antérieurs - je suis rentré, et j'ai braqué le vieil homme noir qui tenait la caisse.

- Envoie tout de suite la vidéo de surveillance !
- Ho... ok, ok ! Tire pas miss !

Il s'est exécuté dans un premiers temps. Je n'avais pas envie de laisser des preuves de mon passage et de mon larcin d'essence. J'étais prête à laisser ce vieux type en vie, mais il m'a interpellé à la sortie, annonçant une requête après le bruit du mécanisme d'une carabine à répétition.

- Tu t'arrêtes 'de suite miss. J'vais pas te laisser me piquer de l'essence aussi facilement.

J'avais pas le temps pour ces conneries... vraiment pas le temps. J'ai fait un grand bond vers l’extérieur du magasin, hors de sa ligne de mire. A couvert derrière le réservoir de ma Dyna, il n'avait aucune chance de m'avoir lorsqu'il est sortit à ma poursuite. Deux balles dans le thorax, et le pauvre gars s'est effondré par terre.

J'en ai jusqu'au cou. Vous comprenez la métaphore de la salle de shoot maintenant ?


"J'esquivais le trafic à une allure suicidaire, recevant des coups de klaxon que j'ignorais."






Enchantée :
Le conducteur me regardait d'haut en bas comme si j'étais une sorte d'animal. Il tira la dernière latte de sa cigarette, avant de la balancer au sol, toujours fumante. Le bras pendouillant à sa fenêtre, l'air décontracté, le quinquagénaire me lança :

- T'es Joy ?
- Enchantée.

Les bras entrecroisés, je faisais de mon mieux pour avoir tout sauf l'air de quelqu'un qui s'est fait défoncé à la matraque et qui vient de flinguer un caissier de station-service.

- Tu veux savoir ce qu'il y a dans le camion Joy ?
- Nan.
- Bonne fille. J'm'appelle Francis. Attrape.

J'ai réceptionné le pager qu'il m'a balancé.

- T'es assez vieille pour savoir ce que c'est ? Parfait. Tu prend trois miles d'avance, si y'a un soucis, tu bip le numéro pré-enregistré. Je m'arrêterais jusqu'à ce que tu bipes à nouveau.

On s'est échangé un regard. Il attendait apparemment une question, mais il n'eût qu'un acquiescement de ma tête.

- A'ight. Tu connais le chemin.

Y'avait rien d'autre à dire, juste un job à réaliser sans accroc. J'aurais pu demander ma paye, mais j'ai préfèré voir ça à Fresno avec les associés de Francis. On a démarré simultanément nos moteurs, et je me suis mise à rouler un peu plus vite que lui histoire de respecter la distance de sécurité qu'il a spécifié. Écouteurs sur les oreilles, playlist enclenchée, au mieux je n'avais qu'à faire le trajet d'une traite pour me faire payée. Au pire j'allais devoir utiliser mon calibre. Dans ce cas précis, je ne peux pas vraiment être sure du résultat...

Première journée au bureau, rien de particulier à signaler. Francis est arrivé à Fresno sans soucis. Maintenant, je devais parler payement.



Un passager inattendu :
On était arrivé à un petit entrepôt dans le secteur industriel de Fresno. Je suis resté en retrait le temps de me rouler un joint, pendant que Francis échangeait quelques mots avec deux autres types. Il m'a dit qu'on m'apporterait mon argent dans quelques minutes. Juste après ma troisième barre sur mon cône, j'entendis une voix étrangement familière parmi la discussion s'approchant de moi.

- Je voulais rencontrer les gars de Fresno en personne. J'aime savoir avec qui j'envoie mes potes faire affaire.
- T'es vachement zélé comme gars Daryl, tu sais ça ? Dire que t'étais dans le container parmi toute la merde qu'on transportait...

Daryl ? LE Putain de Daryl ?

- Zélé, certes. Mais vivant.
- Ouais...
- Bon, elle est ou cette Joy, que je lui file son fric ?
- Juste ici.

Je m'écarta de mon coin d'obscurité, arme en main. L'expression faciale de ce vieil ennemi n'avait pas de prix. J'ai pu voir la surprise dans ses yeux l'espace de deux secondes, avant qu'il reprenne son air naturellement taciturne et blasé.

- Joy Shannon...
- Daryl Marston.
- Apparemment vous vous connaissez...
- C'est l'homme qui m'a collé deux balles dans l'abdomen il y a neuf ans de cela.

Un moment de silence, d'immobilité la plus totale de la part des trois individus. Daryl et moi nous échangions un long regard. Il décida de casser le blanc.

- Tu comptes faire la même chose avec ta pétoire, Joy ?

J'ai doucement recaler mon pistolet à ma ceinture, rétorquant :

- Bien que je meurs d'envie de le faire, j'ai promis à quelqu'un de lui ramener de la thune.
- Qui, ton dealer ?
- Je ne prend que ça.

Une longue bouffée sur le joint entre quatre yeux. Il sait quel genre d'individu je suis, et vice-versa. On a rapidement compris qu'on pouvait s’entraider sur quelques points.

- Bon, attrape ça... et fous-moi le camp d'ici.

J'ai saisit en vol une liasse de $500.

- J'en conclus que c'est $3000 par semaine ?
- Tu conclus bien. Maintenant, pour la seconde fois, dégage. Francis t’appellera pour le retour vers Los Angeles.

Un tas de cendre et de douilles :
Mon tout premier achat avec mon payement fit trois packs de canettes de Pepsi. Je les ais entreposé dans mon porte-baguage, puis j'ai roulé vers un coin tranquille en bordure de ville. Il était cinq heures du matin, je n'arrivait pas à dormir. Mes entraînements de tir sont toujours pareil : je termine avec un tas de cendre et de douilles à mes pieds. Le mélange de THC et de caféine a pour effet de me faire partir un peu plus. J'ai appris à maîtriser tout à fait correctement mes mouvements - surtout avec la gâchette - quand je suis défoncée. Joint après joint, chargeur après chargeur, j'ai fais passer le temps en visant les canettes vides disposées sur la barrière à vingt bon mètre de moi. Tout ce cannabis a finit par annihiler la douleur du coup de matraque dans mes avant-bras. J'évitais toujours de tousser : mes côtes étaient un peu moins téméraires.

Tout en comblant ma pâteuse et mon envie de perfection au tir, j'essayais de faire le vide dans ma tête. J'adore cet état ou je suis assez concentré sur quelque chose pour oublier mes "petits soucis bénins du quotidien". C'est ironique évidemment. Si je m'occupe comme ça à cette heure-ci, c'est que je suis une putain d'insomniaque à cause de toutes les énormes merdes que je vis. M'allonger dans un lit ? J'aurais pensé à Anna, aux deux motards que j'ai descendu, au vieux de la station-service que j'ai aussi flingué, à Duncan qui s'est sacrifié pour moi, à North - frère, j'espère que nos routes se recroiseront - à Will - paix à ton âme vieil ami - à Kaya, à Ellen... bref... toute une succession de prénom qui au final ne sont plus très important dans mon nouveau quotidien, mis à part Anna... et Duncan. Je devrais mettre un peu d'argent de côté pour sa sortie.

J'ai finalement décidé de réserver une chambre de motel miteuse. Il fallait bien dormir, sinon je risquais d’atterrir dans le décor lors de mon prochain trajet. Foutu Daryl. Après l'avoir revu, trop de pensées nostalgiques prirent place dans ma tête, juste à côté du résonnement des balles tirés. Je déteste trop penser, je déteste... ça me fait psychoter... et bordel, qu'est-ce que j'ai pu psychoter cette fin de nuit la. Par moment je préférerais avoir une coquille vide à la place du cerveau, et pas de liens synaptiques vers un passé troublant.

Un dernier joint à la fenêtre, en observant cette aube rosée. Le huitième depuis mon arrivée à Fresno. J'avais déjà la tête bien enfumée, mais ici, l'objectif final était de m’assommer. Tremblante, marmonnant des choses incompréhensibles, ayant des visions loufoques, je suis finalement tombée dans un sommeil à la fois dérangé et profond en ayant exactement les pensées que je redoutais.


"Tout en comblant ma pâteuse et mon envie de perfection au tir, j'essayais de faire le vide dans ma tête."




Dernière édition par Joy Shannon le Mar 28 Juil 2015, 02:16, édité 17 fois
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4341
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 29 Juin 2015, 17:44
Nom de Dieu, c'est encore vivant cette connerie ? xD
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 13/03/2013
Messages : 5743
Age : 23
Localisation : Catalunya.

Informations InGame
Prénom_Nom: Ethan_Kaulins
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 29 Juin 2015, 18:16
Si tu penses qu'un Shannon meurt si facilement, ton doigt, profondément dans ton anus tu te met.
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 29 Juin 2015, 19:15
Jason Hawks a écrit:Nom de Dieu, c'est encore vivant cette connerie ? xD

Ethan Kaulins | Tyler a écrit:Si tu penses qu'un Shannon meurt si facilement, ton doigt, profondément dans ton anus tu te met.

Tout est dit. :D Jamais CK, sinon vous me connaissez, je l'aurais sûrement joué.
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4341
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 29 Juin 2015, 19:18
C'est un bon argument.
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 29 Juin 2015, 20:51
Poursuite du récit. ;)


avatar
Membre 2
Membre 2
Date d'inscription : 29/10/2014
Messages : 799
Age : 19
Localisation : tu me trouvera partout ! ^^

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 29 Juin 2015, 20:55
Bg ! Bien joué.


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Mar 30 Juin 2015, 01:46
Cimer. :)

+1 petit chapitrounet.


avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 27/06/2013
Messages : 4194
Age : 55
Localisation : Juste à côté.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Mar 30 Juin 2015, 02:27
Sa gère, beau boulot, et bon retour btw ;)


"C'est quand un moustique se pose sur nos testicules qu'on comprend que la violence ne résout pas tout "
Bendo na bendo:
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Mar 30 Juin 2015, 14:30
Merci Joe ! Poursuite du récit. ;)


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Ven 03 Juil 2015, 23:38
J'entame le chapitre 2. Voici l'occasion de ressortir deux bons vieux personnages pour le prix d'un.


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 13 Juil 2015, 16:33
Joy Shannon a écrit:Poursuite du récit. ;)


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 27 Juil 2015, 04:39
Pour être franc, je trouvais ma réalisation médiocre d'un point de vue scénaristique, et aussi dans les tournures de phrase. Je recommence. Voici une histoire plus claire, avec un style plus appliqué. C'est aussi l'occasion de faire concorder l'historie du personnage avec celle du projet The County Connection.

Pro tip : pour ouvrir un article sans quitter le sujet, cliquez avec votre molette. :^)


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 27 Juil 2015, 16:25
Chapitre 1 terminé par l'ajout de deux sous-chapitres.
avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 23/05/2014
Messages : 1652
Age : 16

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 27 Juil 2015, 16:35
Bien joué continue.


avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 06/07/2012
Messages : 6712
Age : 20
Localisation : Avengers Tower

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 27 Juil 2015, 17:36
Wellplay




Divided we fall.
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 27 Juil 2015, 19:05
Merci.

Chapitre 2 entamé.


Dernière édition par Joy Shannon le Lun 27 Juil 2015, 19:11, édité 1 fois


avatar
Membre 2
Membre 2
Date d'inscription : 18/02/2015
Messages : 737
Age : 18
Localisation : Montréal - Niaises pas dans mon quartier.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://libredexpressionq.forumprod.com

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Lun 27 Juil 2015, 19:08
Super, continue ! :)


" Je suis comme le pont entre les Geek et les taulard"
 " J’apprécie les amis pour la qualité et non le nombre"


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

le Mar 28 Juil 2015, 02:16
Merci à toi !

Chapitre deux terminée par l'ajout de deux sous-chapitres.


Contenu sponsorisé

Re: Joy Shannon - Bons baisers d'Oakspring County

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum