Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Sam 15 Nov 2014, 17:10



Elle retira longuement sur le joint, puis esquissa un sourire vers un point fixe du pare-douche, comme si un visage humain s'y était dessiné.


   • Origines : Écossaises
   • Naissance : 8 février 1991 - Florence, Caroline du Sud
   • Comportement : Très croyante | Méfiante | Pleine d'idées de référence | Altruiste | Atteinte d'un trouble de la personnalité schizotypique | Généralement solitaire | Psychologiquement accro au cannabis
   • Apparence : Joy avoisine le mètre soixante-dix, et est maigre. Elle a de longs cheveux bruns clairs, et des yeux en amendes, de couleur noisette. Deux cicatrices causés par un objet tranchant sont présentes entre ses omoplates, et deux autres dues à des impacts de balles sur le bas de son dos, et son ventre.

Madness :
   Les papiers officiels d'un institut psychiatrique reconnu était la... devant moi. Une phrase, une seule phrase, composés de mots gras, histoire d'accentuer la triste réalité... "Le patient [SHANNON] [Joy] ayant passé le [test de dépistage de trouble de la personnalité schizotypique] le [11/25/14] à [Crestwood Fresno Psychiatric Health Facility, Fresno, Fresno County, CA 93701] a été reconnu [atteint] de [trouble de la personnalité schizotypique]."

   Tout les événements qui ont changés ma vie ont défilés devant mes yeux... tout ces gens, me traitant de folle... avaient raison. Tout ce que j'ai fait était à cause d'une partie de mon cerveau qui déconnait... Le pire est que ça paraît logique. Oh putain... la vision se troubla, et une envie de vomir monta... le choc... je me dirigea vers les toilettes, pour vomir instantanément. Vingt-trois ans... vingt-trois ans d'une vie qui n'aurait jamais dû être mienne. J'aurais pu grandir autre part... quelque part de... calme. Dans un univers moins détraqué, mon père ne m'aurait pas battu. Dans un univers moins détraqué, mes parents auraient eu le temps de me faire tester. Dans un univers moins détraqué... aaah, nique ça. A quoi bon regarder dans le passé ? Oui j'ai fait des sacrés saloperies, en me disant, au fond de moi, que c'était pour une sorte de Bien avec un B majuscule.

   Et maintenant quoi... ? J'allais me faire analyser, prescrire des médocs', juste histoire que ma petite personne aille mieux ? J'ai tué des gens de sang-froid... j'ai plus trop envie de m'accorder de l'importance. Et puis une bonne partie de ma thune avait été déboursée dans des opérations aux coûts astronomiques, pour lutter contre mon cancer. Argent mal acquis en plus de cela... à cause d'un système à la con, obligeant l'être humain à faire tout et n'importe quoi pour de l'argent. Je produisais de la méth'... et ironiquement, c'est le contact des produits chimiques pendant environs... trois années consécutives, qui m'a rendu malade. C'était ça ou la rue, et depuis l'opération, je vivais à Fresno sur mes réserves de cash. J'm'étais installé après avoir perdu contact avec tout ceux que je connaissais à Los Angeles. Vendre était incroyablement facile, cette petite ville est une sorte de sanctuaire du cristal. Mais en vendant du poison, mes seuls amis n'étaient que des empoisonnés. Lorsque j'ai arrêté, tout ces petits toxicos ont commencés à prendre un autre produit local. Une merde... produite sans aucun respect du consommateur. Tout ceux avec lesquels je traînais moururent un par un, d'overdoses, d'accidents de la route, d’agressions... C'est à ce moment que j'ai décidé une bonne fois pour toute d'accepter le conseil de mon psychiatre. Un tout dernier test, avant que je lui dise adieu. J'avais plus l'argent pour ces conneries.

Disgust :
   Un mal de crâne, une nausée... je venais de me réveiller dans ma voiture, de retour dans le comté de Los Angeles. J'ai appris la mort de vieilles connaissances. Un d'entre eux s'est fait tué par la LAPD. Je suppose qu'une partie de lui s'y attendait.

   A quoi je m'attend moi ? Je sais pas, j'aimerais juste voir moins de merde la, dehors, dans les rues. J'ai été aux premières loges pour regarder les inadaptés sociaux à Fresno. Et ça me fait sentir mal maintenant... j'les enfonçais encore plus en leur vendant de la merde qui les déshumanisait. Le pire c'est qu'ils sont juste... abandonnés. Toutes ces personnes dans la rue, dans les squats, c'est juste les oubliés du gouvernement. J'ai fait cogité tout ça dans ma tête. J'ai essayé de ressortir le point de vue le plus... objectif, maintenant que je sais que je peux penser n'importe comment. Mais quand même ! Merde, pour un pays dont les mœurs et l'histoire sont autant basés sur le christianisme... comment ça se fait que notre budget militaire est de plus de 600 milliards de dollars. Plus de trois fois plus élevé que le deuxième plus gros budget militaire, étant la Chine avec 166 milliards de dollars.

   Alors pourquoi ? Pourquoi créer un pays qui inspire la crainte au reste du monde, si à l'intérieur c'est quand même la merde. La liste est longue : 15% d'américains vivant sous le seuil de pauvreté (si ces chiffres n'ont pas été truqués) ; des populations afro-américaines en situation défavorisée... pourquoi ? Juste car leur peuple a été réduit en esclavage pendant des siècles, dans un pays qui prône l'idée de liberté. Tu la sens l'ironie la ? On se plaint de la criminalité dans les grandes métropoles. Mais bordel, dans certains état il suffit d'avoir une carte d'identité pour acheter un fusil d'assaut ! Quand je vois des personnes qui arrivent encore à être patriotes, j'ai envie de vomir.

   Pourquoi je me casse pas ? Car j'ai pas envie d'être ce genre de personne qui fuit ce qui la déplaît. Nan nan, je veux plutôt tenter de faire bouger les choses. Je verrais, maintenant j'ai une nouvelle façon de penser... rationnelle, pragmatique. Je vais juste l'appliquer, et quoi qu'il arrive, je resterais dans le coin. L.A c'est pas si mal... c'est une ville qui me permet d'être spectatrice de la décadence américaine. Et lorsque la "folle" viendra exposer ce qui lui passe par la tête... je me demande quels seront les réactions.



Brother :
   Je n'en avais jamais douté une seconde... je savais que j'allais retrouver au moins un visage du passé à Los Angeles.

   L'appartement était sombre, miteux, et dégageait une odeur de tabac et de whisky mélangés. Personne ne m'avait ouvert, alors je suis rentrée toute seule. Un coup de téléphone à côté de l'encadrement de la porte du petit salon me permet de confirmer la présence d'une tête familière... somnolente, verre d'alcool à la main. Avant de l'accoster j'ai constaté la présence d'une autre jeune femme. Je récupéra un vieux calibre posé sur la table de la cuisine, juste au cas ou ils réagiraient mal dans la confusion - faut dire qu'un vieux Remington était accroché au-dessus du canapé, ça m'inspirait pas confiance - puis je la salue. A sa première réponse, je comprit qu'elle me prenait pour une cambrioleuse. Elle n'avait aucunement l'air paniqué cependant... d'ailleurs... elle avait l'air de rien, l'air l'inexpressive, les talons sur la table basse. On s'est expliqué, puis elle a ressorti un vieil article, parlant de l'explosion de MON camping-car aux alentours de Fresno.

   Jill m'a alors reparlé... j'ai lutté pour la faire sortir de ma tête, et reprendre mes esprits. Mon dernier blunt faisait encore effet, et j'ai eu du mal à poursuivre les explications après ça.

   C'est alors que North releva son visage vers moi. Il s'était rendu compte que j'étais encore vivante, contrairement à ce qu'il pensait. Il s'est difficilement levé, puis un chaleureux enlacement se fit.

   Il s'était réengagé pendant ce temps ou on s'était perdu de vue... peu importe la ou il fût envoyé, il y perdit son annulaire, et Will'. Ça m'a fait un choc d'apprendre la mort de Will'... je le connaissais depuis toute petite. Qu'il repose en paix. Considérer que ça aurait pu être North, mort au combat, me fit froid dans le dos.

   J'ai ensuite fait la connaissance de Kaya... une femme bizarre - mais qui suis-je pour la qualifier de la sorte ? - qui avait rencontré fortuitement mon frère. Je sens qu'elle est spéciale, et malgré les premières impressions qu'elle a donné, j'ai la sensation qu'elle a aidé North. Ça doit vouloir dire quelque chose... la rencontre de cette personne... j'ai un pré-sentiment. Bon ou mauvais ? Je ne sais pas.



Trippin' - I :
   Il y a une sorte de point de non-retour, après avoir trop fumé. Une latte de trop, qui te fait perdre tout espoir d'être lucide. Ta tête a du mal à rester droite, et tu finis dans une sorte de position fœtale. Absolument toutes les parties de ton corps se désactive... sauf une : le cerveau. Les pensées viennent, partent, s'enchaînent à une vitesse inimaginable, alors que la musique t'aide à te transporter dans un monde déconnecté du réel. Pour moi, des hallucinations suivent. Des visages et des paroles qui s'enchaînent. Je n'en garde que de très légers souvenirs à chaque fois, mais à répétition, ça change ma façon de penser. J'ai la sensation d'être débloquée... qu'un chemin s'ouvre à moi. Il me faut plusieurs heures - ou une bassine - pour retrouver un état normal, mais au final, je sais quoi faire de mes journées. Je revois des personnes qui n'arrivent pas à sortir de mon esprit. Des êtres qui m'étaient chère autrefois, et en un sens, ils m'exposent leur volonté. Maman, Papa, Will... j'en ai revu d'autres, dont j'ai simplement perdu la trace.

   Je me met un objectif en tête, rester proche de ceux que j'aime... on verra la suite plus tard.

Trippin' - II :
   "Il y a une sorte de point de non-retour, après avoir poussé les choses trop loin. Ce moment ou le seul objectif réside en trouver la solution la moins dévastatrice, pour toi, pour ceux auquel tu tiens. Tout avait commencé avec une bouteille de vodka, des vagues émettant un bruit berçant, du sable fin, et une sirène de police. Je me souviens... de pas grand-chose. Juste que j'ai été dans une situation démentielle, et que j'ai du faire des choses démentielles.

   "Sortez du véhicule !" c'est ce que l'officier criait tout en pointant son arme sur lui. Non... non, je ne voulais pas lui faire de mal."

   Joy reprît une latte sur son joint, avant de le cendrer dans le trou d'évacuation de la douche. Elle était assise, nue, sur le métal froid. Il était cinq heures du matin, elle s'était réveillé tôt.

   "J'aurais vraiment préféré que les choses se déroulent autrement. Je ne sais pas encore si je vais atterrir en prison pour ce que j'ai fais... écraser ce flic, voler son arme, brûler ma voiture, ça a été instinctif..."

   Elle retira longuement sur le joint, puis esquissa un sourire vers un point fixe du pare-douche, comme si un visage humain s'y était dessiné.

   "C'est fou non ? Je croyais que j'étais prête à changer, après que tu sois partie... je crois que je suis devenu encore pire qu'avant. Je me renferme sur moi-même, car quelque part j'ai honte de ce que je suis. Si je venais à perdre North, je pense que j'en finirais une bonne fois pour toute..."

   La dernière latte fût lentement expiré, la fumée blanchâtre sortant de la bouche de Joy, remontant pour s'échapper au-dessus du pare-douche. Elle leva son regard pour observer le cours de son expiration. Suite à cela, elle augmenta le volume de son MP3, replacent correctement les écouteurs dans ses oreilles. Chaque sonorité, chaque battement, lui fit penser à une nouvelle image... elle se transporta peu à peu dans un autre espace-temps, ou elle se sentait bien. Sa consommation de cannabis ne diminuait pas, contrairement à sa motivation pour aller de l'avant.



Mémoires - I :
   Joy s'apprêtait à partir à l’hôpital pour réaliser un examen. Au moment ou elle prit la télécommande pour éteindre la télé, un fait divers capta son attention. Dans le courant de la nuit une explosion eût lieu dans les environs de la ville. Les pompiers arrivés sur place ont pu éteindre une carcasse calcinée de camping-car. Les autorités compétente déclarèrent que le véhicule était très vraisemblablement un laboratoire de méthamphétamine. Une victime est déclarée, une femme blanche, d'une vingtaine d'année. Joy resta figée quelques instants devant cette nouvelle.

Mémoires - II :
   "Voila, t'es contente ?" demande Joy d'un ton exténué en ouvrant la porte latérale du véhicule. En montant dans le camping-car, Jill, une amie proche de Joy lui répondit tout en se grattant les épaules, d'un ton surexcité : "Putain, merci, oui oui oui !
- Je te fais confiance, tu dis que tu sais comment ça marche ?
- Parfaitement oui !
- Tu ne fais pas de la merde. Si tu fais un produit de merde, je reprend les clefs.
- Aaaah... nan nan... t'in'... t'inquiète, j'vais gérer !
" répondit Jill nerveusement.

   Joy tourna son regard vers un bruit suspect. Comme quelqu'un qui courait, mais elle ne vit au fond de la ruelle que le reflet de la rue d'en face dans une flaque d'eau éclairé par le lampadaire qui dégageait une lueur ambrée.

   "Dégage-moi ce truc loin d'ici." dit-elle en fermant la porte derrière-elle, avant que Jill démarre le camping-car. Joy bailla longuement, tout en se frottant ses yeux rougeâtres. Elle s’assît dans la ruelle humide, juste à côté de la porte secondaire de son appartement, et pris un temps de réflexion, laissant le dernier blunt faire effet, ses écouteurs dans les oreilles.

Mémoires - III :
   "Hey, c'est toi Joy ?" Joy était sur le palier de son appartement au rez-de-chaussé, en train de fumer un joint tout en regardant les véhicules des travailleurs passer sur la grande rue de la ville à sa droite. Elle tourna le regard vers son interpellant. Il s'agissait d'un latino, d'apparence très sobre, la trentaine à vue d’œil. "Euh, pourquoi ?" répondit simplement la jeune femme après avoir toisé l'homme d'haut en bas depuis les marches. Pour seule réponse, il souleva son Sweatshirt pour dégainer un glock. Il fît rapidement rentrer Joy dans l'appartement sous la pression de l'arme.

Mémoires - IV :
   Ils étaient désormais dans le petit salon. Joy s'assît sur le canapé à la demande du braqueur. Ce dernier semblait nerveux, hésitant, mais il annonça du ton le plus calme qu'il puisse tout en s'asseyant sur le fauteuil d'en face "Ou est la came ?
- Je vois pas de quoi tu parle.
- Te... TE FOUS PAS DE MA GUEULE !
beugla l'homme tout en se levant, plaquant le canon de l'arme contre le front de Joy.
- Woh, woh... hey, du calme.

   Jill sortit de la chambre à coucher, écouteurs sur les oreilles. Elle se fit braquer par l'homme, et son réflexe instinctif fit d'hurler. Profitant de ce moment d’inattention du braqueur, Joy passa sa main droite sous un coussin pour récupérer un pistolet. Elle le plaqua contre le ventre de l'homme, et appuya trois fois de suite sur la gâchette.

Mémoires - V :
   Quelques heures plus tard, Joy et Jill parlaient ensemble, sur les lieux de l'incident. Le corps avait été dégagé, et sur lui fit retrouvé un badge du Fresno PD. Joy avait descendu l'officier Salcedo. "T'es sûr que ça ira ?
- Merde Joy... merde... tu devais le tuer ?
- Je sais pas...
- J'veux dire... un flic ! un FLIC Joy !
"

   Jill était paniquée, sa consommation habituelle de méthamphétamine et la pression du moment la rendait psychotique. Sa petite amie déposa sa main droite sur son genou, tout en se courbant vers elle, et lui demanda de ne jamais rien en dire. "Je... je crois que... je sais pas si je pourrais... ça fait... ça fait un poids !" A ses mots Joy repositionna son dos contre le dossier du canapé, regardant la femme pleurant à sa gauche, d'un air apitoyée. Son réel sentiment était le dédain.

Mémoires - VI :
   Un rayon de soleil éblouissant les paupières de Joy la réveilla. Juste en-dessous de sa tête se trouvait une bassine remplie de vomi. Elle se redressa lentement, et passa en position assise sur le canapé de l'appartement, ou régnait un silence absolu. "Quoi ?" demanda Joy tout en levant son regard, comme regardant quelqu'un qui était debout face à elle. "Tu m'as pas laissé de choix..." Son ton était froid, morne, mêlé à la voix défaillante du à la gueule de bois. "... Je sais. Mais... de toute façon t'aurais tenu combien de temps la-dedans ? Regarde-moi..." Joy défît alors le bandana noir autour de sa tête. Elle n'avait à l'époque pas un seul cheveux. "Je t'ai épargné un bien pénible sort... en plus, tu m'as aidé... NON, NON ! J'ai pas dit ça..." Elle se mit à parler plus émotionnellement, une larme commença à couler le long de son œil droit. "OK ! Putain, d'accord, oui, tu peux le dire..." La jeune femme renoua son bandana, puis fit mine de s'assoupir.

   D'un coup, elle arracha violemment le crucifix à son cou, pour le projeter de l'autre côté de la pièce. "Laisse-moi un peu tranquille..."

Mémoires - VII :
   C'était il y a sept ans... Joy avait dix-sept ans, et purgeait une peine de trois ans de prison dans une prison d'État. La raison n'est pas importante, elle avait été jugée comme une majeure, et c'était le jour de son incarcération, à ses seize ans, qu'elle cessa d'exister tel la petite enfant de cœur qu'elle était autre fois.

   C'était il y a sept ans... Joy avait dix-sept ans, et elle voulait la mort de quelqu'un. Elle ? Ou la voix dans sa tête ? Peut-être les deux.

   L'arme était faite d'un barreau de lit. Elle avait été taillée, chauffée, forgée, renforcée... c'était le fruit du travail de sa compagnonne de cellule. Lorsque le bruit s'était que Joy s'était prit deux coups de tournevis de la part d'une rivale, son amie de fortune s'était fait un malin plaisir à lui donner les moyens de se venger.

   La victime était en train d'effectuer sa corvée, nettoyer le couloir adjacent au bloc B. Son regard croisa celui de Joy, qui s'avança vers elle. Un sourire malsain se dessina sur ses lèvres. "Oh nan, nan nan NAAAA'..." Joy coupa la parole de la femme en sortant l'arme qui était coincé contre son pantalon, pour le lui planter profondément dans le côté gauche du cou. Elle l'en ressorti aussitôt pour la laisser tomber dans le bac d'eau qui servait au nettoyage. Ce fût ensuite au tour de la victime de tomber, dans une marre rouge grandissante. Joy avait continuer sa marche, sans adresser de regards supplémentaires à l'agonisante. C'était son premier meurtre.

Mémoires - VIII :
   Celui-la, c'était pour Dieu... Joy remet régulièrement ce meurtre en question depuis son diagnostique. Elle revoit l'homme afro-américain manger les coups de pierre dans le crâne. La nuit était noire, les deux personnes étaient trempés de la tête au pied. Chaque coup se faisait répétitivement, instinctivement, car c'était sa façon de pensée. Elle avait devant elle un suppôt de Satan... La réflexion de Joy quand s'en était fini ne fût autre que "Mission accomplie...". Elle constatait le visage atrophié de l'homme, et les traces de lutte. Ce soir la elle marcha dans le comté de Los Angeles, dans l'obscurité, les vêtements couverts de sang. Elle avait l'air littéralement monstrueuse - une allure relevant de l'inhumanité - lorsque sa seule tâche après ce meurtre brutal fût d'aller chercher son camping-car, pour se débarrasser du corps, le sang de sa victime présent sur ses mains et son visage. Cette nuit fût la deuxième fois qu'elle ôta la vie de quelqu'un.

Mémoires - IX :
   "De toute façon si elle y savait vraiment quelque chose, elle n'aurait pas explosé, c'est de la chimie de base..." Joy avait prévu l'explosion du camping-car, avec Jill en son sein. Les instructions laissés sur le plan de travail furent trafiquées. L'ancienne préparatrice de méthamphétamine avait anticipé le répartition de dihydrogène, et une simple fausse ligne, stipulant un chauffage de la mixture violette, après qu'une dose abusive de cristaux de soudes ait été versée, suffisait à entraîner Jill vers l'erreur fatale. C'était son quatrième meurtre, et cette fois, une partie de Joy voulait qu'il s'agisse du dernier.


Dernière édition par Joy Shannon | Desmond le Lun 15 Déc 2014, 14:50, édité 61 fois


avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 27/06/2013
Messages : 4204
Age : 56
Localisation : Juste à côté.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Sam 15 Nov 2014, 20:08
Bon début sa promet.
J'espère que tout reste calme et zen :p


"C'est quand un moustique se pose sur nos testicules qu'on comprend que la violence ne résout pas tout "
Bendo na bendo:
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Dim 16 Nov 2014, 16:49
Cimer, voila une suite, mais pas vraiment calme et zen. x)


avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 27/06/2013
Messages : 4204
Age : 56
Localisation : Juste à côté.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Dim 16 Nov 2014, 18:02
Toujours sympa à lire :D
PS: Je viens de remarquer que ton avatar n'a pas de haut


"C'est quand un moustique se pose sur nos testicules qu'on comprend que la violence ne résout pas tout "
Bendo na bendo:
avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 21/07/2013
Messages : 1388
Age : 20
Localisation : West Indies

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Dim 16 Nov 2014, 18:31
Vraiment sympa!


Joe Crawford a écrit:
PS: Je viens de remarquer que ton avatar n'a pas de haut

C'est ça qui est bon! x)
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Dim 16 Nov 2014, 19:27
Merci à vous !

Ouais en effet j'ai galéré à trouver un autre mugshot puis je me suis dis "Vas-y, vêtements optionnels". xD


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Lun 17 Nov 2014, 01:09
J'ajoute le comportement et l'apparence. Vous savez désormais à quoi vous attendre.


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Lun 17 Nov 2014, 03:01
Ajout d'un chapitre.


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Lun 17 Nov 2014, 19:23
Un nouveau chapitre, j'fais des trucs courts, mais j'en balance un ou deux par jour. Ça permet d'aller plus vite vers le futur évolutif.


avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 27/06/2013
Messages : 4204
Age : 56
Localisation : Juste à côté.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Lun 17 Nov 2014, 19:53
Judy Hill a écrit:J'ajoute le comportement et l'apparence. Vous savez désormais à quoi vous attendre.
Une psychopathe qui traine avec des enfants et brûle des voitures a 2h du matin mdrr
J'aime!


"C'est quand un moustique se pose sur nos testicules qu'on comprend que la violence ne résout pas tout "
Bendo na bendo:
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Lun 17 Nov 2014, 22:18
Moi aussi, ça tombe bien !

Encore un nouveau chapitre.


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Mar 18 Nov 2014, 21:03
Un petit dernier ajout... et la suite c'est désormais IG. :)


avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 17/07/2011
Messages : 1327
Age : 21
Localisation : Dans la trame entrain de faire les routeurs, pour trouver une sortie.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Mar 18 Nov 2014, 21:09
Y'a des moments j'ai envie de lire, pour oublier la journée de merde de cours que j'ai eu, ayant la flemme de sortir un livre (ça change pas) je me rend sur ta bio, que je trouve excellent.. Comme d'hab.


"Vivre les malheurs d'avances, c'est les subir deux fois."
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4343
Age : 21
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Mar 18 Nov 2014, 21:15
Sympa sympa comme background.

Quand je l'ai lu, je dois avouer qu'après avoir fini, je me suis fait une réflexion, profonde et philosophique, résumant parfaitement ce background en une phrase unique et forte en émotions:

Voici mon résumé YOLOOOOO:
PUTAIN MAIS QUELLE VIE DE MERDE ! xD
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Mar 18 Nov 2014, 21:40
Cimer à vous deux.

@Damian : "Ajourd'hui mes deux parents sont morts, j'ai été reconnue comme malade mentale, et j'ai aucune thune. VDM" x)


avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 27/06/2013
Messages : 4204
Age : 56
Localisation : Juste à côté.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Mar 18 Nov 2014, 22:06
La chance qu'elle a Judy woah !
Sinon pourquoi tout tes persos c'est des lesbiennes ?


"C'est quand un moustique se pose sur nos testicules qu'on comprend que la violence ne résout pas tout "
Bendo na bendo:
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Mar 18 Nov 2014, 22:35
Joe Crawford a écrit:
La chance qu'elle a Judy woah !
Sinon pourquoi tout tes persos c'est des lesbiennes ?

Car c'est plus drôle. Lapin


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Mar 25 Nov 2014, 23:45
Personnage remis à plus tard (ou pas ?). Je me concentre sur celui en lien avec la V&B Industries. Je pourrais tout simplement tenter d'équilibrer les temps de jeux sur les deux personnages, mais je préfère faire passer ma faction avant le reste.

Merci beaucoup à ceux qui ont suivit ce background. Même si il n'était pas très long, c'est ici un de mes préférés que j'ai rédigé.


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Mer 03 Déc 2014, 02:04
Étant donné que je vais ressortir un autre personnage mentalement perturbé, je rééditerais juste par-dessus ce sujet. Pas besoin de laisser des sujets ouverts pour des personnages que je n'incarnerais jamais (une meilleure idée m'est venue).


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3596
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

le Jeu 04 Déc 2014, 07:50
Je commence aujourd'hui, en rédigeant le(s) premier(s) chapitre(s) ce soir.


Contenu sponsorisé

Re: Joy Shannon "Goddamnit..." | Troisième partie

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum