Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 06/01/2013
Messages : 3806
Age : 20
Localisation : NPDC

Informations InGame
Prénom_Nom: Tommy Montez
Voir le profil de l'utilisateur

Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Jeu 21 Aoû 2014, 01:49






"Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu'un d'autre de sa liberté. L'opprimé et l'oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité." Nelson Mandela

Quelle belle phrase, il y a quelques mois encore je me demandais à quoi aurait la gueule du reste de l'humanité, je ne suis plus un Homme à proprement parlé, je suis un esclave du système judiciaire. La prison ne créé pas de citoyens modèle, elle ne permet pas aux gens de payer leurs dettes. Elle permet simplement à se poser des questions, à quoi un homme peut-il penser durant tout ce temps derrière les barreaux? C'est simple, il pense à la raison pour laquelle il y ai. Comment aurait il du faire pour éviter que sa ce produise.
Finalement certains ont vécu une mauvaises expérience en prison. Comme... Ce petit jeune qui à préféré ce pendre, d'autres sont.. Comme moi. Ils en ressortent en un homme... Différent. Différent par son esprit, je ne peux craindre la prison, ce lieux était pour moi, non pas une punition mais une récompense.
Le système judiciaire est stupide, il t'enferme et te transforme en un animal qui connait tout sur la criminalité pour au final te faire sortir avec un petit billet et une jolie liste d'employeur qui embauche des anciens détenus. Que Dieux pardonne l'Amérique, car l'Amérique choisis tout d'abord de te sodomiser pour finalement te sucer. Quel bande d'hypocrite tout ces hommes qui se cache derrière leurs tenue de juges ou de force de l'ordre. Elle est belle l'Amérique, magnifique...



Ces hommes assis tout la haut sur leurs chaises, contrôlant la vie de chaque homme se foutent bien de la gueule du monde. Pourquoi ne sont ils pas puni par Dieux, j'étais condamné à vivre toute ma misérable vie sous les ordres d'un homme d'affaire qui en a rien à foutre de la fatigue que peux ressentir ce que je suis.J'étais condamné à conduire ce foutu taxi à travers tout Los Angeles.
Mais ce type la, ce client la, il avait l'air bien. On ne rencontre pas forcement des hommes de paix en prison, mais lui, il avait bien mieux que ce que c'est capitaliste pouvait me proposer. Car il avait l'argent, j'ai du le déposer un peu partout dans Los Angeles, tout en apprenant à le connaitre, c'était pas ce qu'on appel un dur en prison. Mais c'est ce qu'on appelait un homme de pouvoir.
Il avait tout d'un homme qui pouvait être assis sur sa chaise à contrôler des vies comme des misérables poupées. Il n'était pas seul, dès sa sortis, il s'est montré entouré de tout homme.
Sa dernière destination a était à l'extérieur de Los Angeles. On s'approchait alors de San Francisco... Son rendez vous avait eu lieu bien à l'abris des regard, il était en sécurité, entouré de nombreuses personnes. Mon dernier client de cette nuit la, fut un de ses amis. Désagréable dirais-je. Lui n'étais pas couvert par le pouvoir, ni riche vu l'étendu de la paye. Mais il était fort, non pas fort d'esprit mais fort de poids.
Cet enfoirée de gros lard m'a à moitié ouvert le crane pour me dire que "notre ami en commun" m'avait donné rendez vous avant deux jours dans une entreprise à la con ! Quel porc, cet homme était aussi radin que gras ! Que Dieux pardonne ses mots, misérable pécheur que je suis, Dieux est bon, qu'il accorde son pardon.




J'avais rendez-vous avec l'euthanasiste.
Cet homme dépourvu de toute lois, il était la, semblant m'attendre paisiblement tel notre seigneur attendant nos heureux congénère allant au paradis. J'y avais était dès le lendemain, car il sentais l'odeur du vert, l'odeur de l'argent qui pourraient couler entre mes mains. Mon destin allait changer en sa présence, mais c'est un homme méfiant, enfin, quel homme? Chaque être humains ce transforme en chose, ou en objet avec le temps. Il n'est pas de cette race la, il est l’être humains jouant avec des pantins.
C'était un homme politique, c'était donc un menteur. Sa méfiance le poussé à me poser de nombreuses questions, quel rat ! Ne pas croire un gentleman de mon envergure. Comme tout animal, comme tout dominateur, il m'a invité à rentrer et à décider de me battre. Quel est le résultat quand un dominateur rencontre un prédateur? Nous jouons désormais au jeu du chat et de la souris. Malheureusement pour moi, cette partie d’échec n'était pas en ma faveur car il avait un tour d'avance, et surtout une pièce maîtresse. Il était le roi, et sa Dame était bien rangé et bien plus puissante que moi, simple fou. La partie est donc en jeux, sous ses coups je plie, mais je ne romps pas.
Chaque mouvement peut être fatale, et je ne suis qu'amateur d'échec, la vie est composé de tant de jeux, que je suis dans une partie d’échec et de poker. Comment battre une armée si puissante au échec? Comment battre un homme politique qui se cache derrière des mensonges aux poker? Ma vie est un jeu, mais ma vie est sous mon contrôle. Malgré le contrat que j'ai été forcé à signer, malgré le travail que je dois effectuer sans même espérer un sous, je reste le prédateur dominer par un calculateur.
Après le fracas de verre sur mon crane, et les poings qui se heurtent à cette peau si dur, je suis et je resterais cette pièce d’échec qui peux contrôler cette dur partie. Les cartes sont désormais dans mes mains, le poker est un jeux de chance, mais la chance est minime face à un magicien. Chaque moment passé à l'écouter, chaque moment passé sous ses coups, j'apprend de cet homme quel monstre ce cache. La suite, de ce contrat, ce continuera sur un prochain rendez-vous. Le téléphone près de l'oreille, et l'oreille prête à réagir. J'attend, dans l'ombre et le silence un appel, vers une nouvelle descente en enfer.






"Nos yeux écoutent trop le téléphone pour voir ce qu'ils regardent.", Réjean Ducharme.
Voila ma situation, l’être qui repose en moi ce réveille sous ce coup de file qui m’interrompt alors que le prédateur qui suivait sa proie allez agir.
Étrangement, j'attendais cet appel, la partie venait juste de commencer, pauvre fou que je suis, je ne sais même pas quel est la couleur de ma pièce. La curiosité a toujours été mon pire défaut, cet allié serais peut être devenu mon ennemis. Alors même que ce couteau tenu de ma mains n'ai eu le temps de faire sa magie, je m'empressais tel un esclave des temps moderne rejoindre cet homme au bout du fil. L'esprit animal en moi était désormais en direction de l'entreprise, en direction du mystère que le destin me proposait.
L'appel concernait le travail, je ne suis pas régi comme tout ces hommes à un salaire, du moins aux dernières nouvelles. Alors pourquoi idiot que je suis, j'accourt pour me présenter pour travailler. Finalement, je ne peux reculer face à une partie, il a encore sa dame et il n'est pas Échec. Je devais avancer, ne jamais reculer. D'autres hommes étaient présent à l'entreprise, était-il dans la même situation que moi? Je ne le saurais jamais, simplement car je ne connais même pas la couleur de ma pièce, alors comment savoir si leurs couleurs correspond à la mienne? Je suis mauvais au poker, peut être aurais était-il le moment de bluffé, d'augmenter la mise.
Nous sommes donc partis sur Las Vegas, je suis un homme de foi me rendant dans la ville du péché, non pas pour péché, mais pour travailler. Nous avons charger le véhicule de diverses palettes. Le contenue m'est inconnu, mais dans cette ville, j'ai surement transporté la marchandise du diable.
La route fut longues, j'étais observé par un collègue, stupide est-il, ce bougre s'est fais emprisonné lui aussi. Comment un homme peut il se faire prendre pour une tel raison. L'erreur est humaine, c'est pourquoi je ne le suis plus. Je ne fais pas d'erreur, j'en suis une. Le patron nous surveillait, riche est-il, puissant aussi. Il avait son propre chauffeur, je ne parles pas d'un modeste taxi, non. Je parle d'un être vivant. Mon premier boulot à donc était de livrer à un garage du coin, aimable était ce patron, je remercie le modeste pourboire offert. On est heureux avec ce que l'on a. Ma seule paye fut-elle quelques misérable dollars sortis d'un pourboire? Que Dieux bénisse ce mécanicien, que Dieux protège les Saints.



Jean-Paul Sartre à un jour écris, « La violence se donne toujours pour une contre-violence, c’est-à-dire pour une riposte à la violence de l’autre »
Cette phrase emblématique de l'animal qu'un prisonnier devient jour après jour dans sa cellule prend tout son sens lorsque cette violence s'abat sur fidèle de Dieux de mon envergure.
La visite surprise de deux hommes à mon domicile alors que j'écrivais une lettre à une de mes biens aimés, marquera le jour où j'aurais tournée cette page, je ne suis plus le serviteur de Dieux qui agis par la parole. Chaque être sur Terre est différent, chaque être à des goûts et envie différent. Tel est ma façon de penser, ces hommes qui n'ont aucune pitié sont si différent de l'idéologie qu'on m'a enseigner. Le Roi m'a directement menacé, le fou menacé par le pion, qui est lui même protégé par la dame. C'était le moment de surenchérir, il l'a fais, et moi, j'ai directement subit. Il a remporté la manche.
Toutes mes souvenirs, toutes mes lettres, tout mon travail aura donc finis au feux. Car cet homme à décidé que je ne devais pas posséder certains goûts juger illicite aux yeux de tant de personnes, mais surtout aux yeux de l'Etat lui même. L'anniversaire de notre rencontre allais avoir lieux dans quelques jours, j'écrivais paisiblement cette lettre avant qu'ils n'arrivent. Menacé par la dame, le pauvre fou à subit, mais le pauvre fou n'est toujours pas mangé.
Comment pouvait il savoir tant de chose sur moi? Durant cette discutions menacé par la Dame, j'ai du m'expliquer sur mes goûts, raconter ma vie de force afin de pouvoir épargner la prise de cette pièce, ma prise. Tout porte à croire que je ne suis pas de leurs couleur, mais il n'y aurait donc pas de raison de ne pas m'avoir mangé.
Mon appartement dévasté, mon travail brûlé. J'ai subit la torture la plus atroce, aujourd'hui, il ne me reste qu'un seul nom, une seule adresse, une seule personne. Que Dieux soigne mon doigt aujourd'hui cassé, je suis désormais plus fort sur l’échiquier.
Je suis l'homme au doigt cassé, aux cheveux rasé, à l'appartement dévasté.






"Un homme d'Etat sans prévoyance est un créateur de fatalités désastreuses." - Gustave Le Bon.
Aurait-il était prévoyant en donnant sous ce pont un rendez-vous avec ses pions? Un homme avertis en vaut deux, la Roi m'a avertis, le fou c'est donc présenté avec le grand cavalier.
L'atmosphère glauque, ainsi que la confiance donné n'était pas de taille. Je suis esclave du système, j'ai connu la cage où l'ont enferme les lions. La seul différence, c'est qu'à notre sortie, seul l'esprit est encore entre quatre murs. La vie m'a était apprise en prison, et j'ai appris à la prison la vie.
Sur cette route vers l'ombre que portait la pont, entouré de ses hommes incompétent, j'aurais du être tatoué, j'aurais du tatoué que lorsque le fouille un détenu, il faut jamais oublier son petit sac. Car je n'étais pas seul ce soir la, j'avais du monde à mes cotés, le Fou était entouré du Cavalier et de Dieux.
Le bougre face à moi a accepté le combat, un combat à mort. Quel règle m'ont été imposé à par éviter les coups bas? Les seuls mouvements interdit du fou sont ceux de la tour. Je n'ai pas manqué à mes engagements, non. Les règles étaient fixés, le combat continuais, car le fou s'est directement rendu sur la même diagonale que le pion. Qui devais donc jouer? A qui était le tour, ce mystère restera coincée entre deux hypothèse, un noir lugubre ou un blanc de paix.
Le combat n'étais pas en ma faveur, je ne suis qu'un prédateur et et la proie m'est imposée. Cette proie, je ne l'ai pas choisis. Alors qu'on me demandé de m'agenouiller, je ne pouvais que refuser. Il n'était pas Dieux, et je ne suis pas un pécheurs, je ne demande pas le pardon.
Protégé par d'autres pions et le Roi, je ne pouvais perdre. J'ai pris le risque, je suis mauvais au poker, alors j'ai augmenté la mise. Étais-ce une bonne idée? Je sortis ce tournevis et obligea ce pions à battre en retraite. Le fou et le cavalier semblait imbattable, j'étais à ce moment aussi bien un Prédateur qu'un Dominateur. Calculateur comme ce meneur, j'ai fais honneur à tout ces malheurs.
Un pion qui devient rouge, la dame qui s'agite, et un pion qui agis. Tel est la situation, à partir de ce moment, les yeux fermé, le fou est tomber de l'échiquier. Le fou n'est pas mangé, juste tombé.
La remise en place de la pièce devient plus que dramatique. Dieux n'a pas su me protéger, je prie le seigneur pour qu'il me pardonne aimable pécheur. Coincé dans l'ombre de 6 murs, je ne voyais rien, la douleur de la chute me tétaniser. Je devais agir. La réflexion fut courte, je tremblais, mes membres ne tremblaient pas, ma prison oui. Dans ma nouvelle cage, j'attendais paisiblement en soignant ces blessures, prêt à agir. Et le fou à agis à l'ouverture, la violence d'un homme en détresse est comparable à la force de Dieux. J'étais faible, mais je suis le prédateur et non la proie. Les coups ont chuté pour la dernière fois, je m'attirais les foudres de Dieux alors qu'eux même n'était pas des enfants de Dieux, ni même des Dieux. Pauvre pécheur, le fou à la couteau sous la gorge, qui à le tour d'avance, je suis le fou, nous sommes sur l'échiquier et ma vie est une partie d’Échec et non un échec.





Dernière édition par Rubben Perrez le Sam 23 Aoû 2014, 13:03, édité 9 fois
avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 29/10/2012
Messages : 5848

Informations InGame
Prénom_Nom: Colin_Mercer
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Jeu 21 Aoû 2014, 07:21


Fort intéressant à lire :)


ET UN PUTAIN DE MUGSHOT QUE JE DÉTESTE !

Continus.



"Un RP se veut d’être unique via notre imagination !
Tomber dans la banalité d'un RP type sans chercher à en sortir n'a pas d’intérêt !"




avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 06/01/2013
Messages : 3806
Age : 20
Localisation : NPDC

Informations InGame
Prénom_Nom: Tommy Montez
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Jeu 21 Aoû 2014, 10:50
Il a quoi le mugshot? ^^




"The life is a game, where... only one team win" Francesco Perrez
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 16/02/2013
Messages : 1311
Age : 19
Localisation : France

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.youtube.com/channel/UC5pZJ1mqjZrkbACxhqAxzWw

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Jeu 21 Aoû 2014, 12:23
Attilio Bazzaro a écrit:

Fort intéressant à lire :)


ET UN PUTAIN DE MUGSHOT QUE JE DÉTESTE !

Continus.

+1 pour le Mugshot, j'l'aime pas trop (LE fait de fumer surtout que j'aime pas) Après, il est bien, et sinon ça a l'air (Comme Atillio l'a dit) ça a l'air intéressant à lire. ^^
avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 29/10/2012
Messages : 5848

Informations InGame
Prénom_Nom: Colin_Mercer
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Jeu 21 Aoû 2014, 12:33
Bah du coup le mugshot il correspond super bien. Je déteste cet acteur. xD



"Un RP se veut d’être unique via notre imagination !
Tomber dans la banalité d'un RP type sans chercher à en sortir n'a pas d’intérêt !"




avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 06/01/2013
Messages : 3806
Age : 20
Localisation : NPDC

Informations InGame
Prénom_Nom: Tommy Montez
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Jeu 21 Aoû 2014, 13:03
Changement de mugshot (juste la photo) et ajout d'une scène.
Disons que visuellement, l'acteur correspond bien à mon personnage. Et tu déteste l'acteur, comme mon personnage XD
avatar
Membre 2
Membre 2
Date d'inscription : 11/11/2012
Messages : 910
Localisation : Nancy , Lorraine

Informations InGame
Prénom_Nom: Alonzo Wiliano
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Jeu 21 Aoû 2014, 13:57
Moi j'aime bien, bientôt tu fais une série :) ?
avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 06/01/2013
Messages : 3806
Age : 20
Localisation : NPDC

Informations InGame
Prénom_Nom: Tommy Montez
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Jeu 21 Aoû 2014, 15:27
Mdr Jacinto, chaque scène sera screen est posté. Je pourrais aussi bien les poster dans une partie screen et video mais cela représente mon background.




"The life is a game, where... only one team win" Francesco Perrez
avatar
Membre 2
Membre 2
Date d'inscription : 11/11/2012
Messages : 910
Localisation : Nancy , Lorraine

Informations InGame
Prénom_Nom: Alonzo Wiliano
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Jeu 21 Aoû 2014, 16:21
Une série comme les simpson pas une série de screens  :lol:
avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 06/01/2013
Messages : 3806
Age : 20
Localisation : NPDC

Informations InGame
Prénom_Nom: Tommy Montez
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Ven 22 Aoû 2014, 01:54
Personnage mort.




"The life is a game, where... only one team win" Francesco Perrez
avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 06/01/2013
Messages : 3806
Age : 20
Localisation : NPDC

Informations InGame
Prénom_Nom: Tommy Montez
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Ven 22 Aoû 2014, 23:16
La scène fut si belle que je décide de raconter comme même cette dernière scène et poster ces derniers screens. Au lieu de les poster dans la partie screen et video je préfère finir ici.




"The life is a game, where... only one team win" Francesco Perrez
avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 29/10/2012
Messages : 5848

Informations InGame
Prénom_Nom: Colin_Mercer
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Sam 23 Aoû 2014, 00:46
Une belle écriture. J'aime beaucoup. Le personnage aussi est unique. Bien que vraiment timbré.



"Un RP se veut d’être unique via notre imagination !
Tomber dans la banalité d'un RP type sans chercher à en sortir n'a pas d’intérêt !"




avatar
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 06/01/2013
Messages : 3806
Age : 20
Localisation : NPDC

Informations InGame
Prénom_Nom: Tommy Montez
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

le Sam 23 Aoû 2014, 01:48
Bien que vraiment six pied sous terre.. Quoi que...




"The life is a game, where... only one team win" Francesco Perrez
Contenu sponsorisé

Re: Mads Strazzo - Tout homme à ses différences, la mienne? Mon passé.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum