Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3597
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

"Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Sam 01 Mar 2014, 01:11




Date de naissance : 3 Décembre 1990

Lieu de naissance : Grand Junction, Colorado

Apparence : Née d'une mère d'origine vietnamienne et d'un père caucasien, Judy a un teint de peau métissé. Ses cheveux sont de couleurs noires, mais quelques mèches brunes foncées y sont visibles. Elle dispose de yeux marrons en amende. Sa taille est d'un mètre soixante-douze, pour un poids de soixante-et-un kilogrammes. Elle n'a que peu de formes, celles-ci ne sont pas prononcées, laissant plutôt apparaître légèrement sa musculature.

[size=10]Caractère : Laconique || Sérieuse || Minutieuse || Méfiante || Attentive






Superficielles salopes se pavanant dans les bars, en petites tenues, à vivre juste grâce à leurs culs. Motivées par l'appât du gain facile, après avoir orienté leurs vies de la mauvaise façon. Et comme si ça ne suffisait pas, elles font des enfants. Enfants pour lesquels elles ne daignent pas se réveiller sans une gueule de bois, un mal de reins, et un arrière-goût de foutre sur le palais le matin.

Ma mère en est une. Khuê Vũ. Je ne sais pas exactement pourquoi elle a quitté son pays d'origine pour venir dans le Colorado, mais j'aurais préféré qu'elle ne le fasse jamais. Le rêve américain peut-être ? Nan, haha, dans les mauvais coins de Grand Junction ? Je parle de Grand J', mais vous ne savez probablement pas de quoi il s'agit. C'est une ville de quelques dizaines de milliers d'habitants, dans le fin fond du Colorado, plutôt isolée. J'y ait eu une enfance difficile, qui me prédestinait à terminer comme ma mère. Est lié à ça un club... un club de bikers hors-la-loi. Les "Outlaws MC", comme l'indique leur nom. 1%istes, racistes, violents... ils composaient mon entourage le plus proche.

Darrell Webster, mon père, était le vice-président des Outlaws de Grand Junction. Y'a eu une histoire, dont j'ai jamais trop voulu entendre parler, qui l'a poussé à quitter le Colorado. Il s'est tiré en Californie, et on l'a plus revu. Il n'a jamais su qu'il avait mit une fille du club en cloque. Je ne suis que le résultat d'une grosse soirée, décalée de neuf mois.

Je sais au moins un truc sur l'histoire mon co-concepteur, avant qu'il quitte l'état. Il était amoureux d'une fille, Cecilia. Pour une raison X, le club l'a brûlé. Je viens à peu près de résumer le niveau de barbarie de mon entourage en une phrase illustrative.

Ouais, j'joue la carte de l'enfance merdique, et ouais j'sais que c'est cliché. Mais après tout, ça m'a réussi : je suis l'opposé de ma mère. J'veux dire, j'ai de la volonté, un métier honnête, un amour-propre...



Breeef ! Parlons un peu de comment ça se passait. Mon grand-père était le prez' du chapitre, donc j'avais quand même un minimum de respect. On s'occupait de moi... même si c'était pas les meilleures personnes qui le faisaient, j'crevais pas de faim au moins. Quand j'ai eu l'âge de commencer l'école, quand j'étais encore aussi conne que mon entourage, personne déconnait avec moi. A chaque fois c'était le biker le plus apte à tenir debout le matin qui m'emmenait, donc ça faisait son petit effet, le moteur hurlant devant l'école primaire. Seulement, voila, personne m'approchait non plus... je faisais un peu peur à tout le monde. Et moi, comme une demeurée, je trouvais ça... "cool"... 'Christ...

Au collège, pareil, au lycée, pareil. J'ai eu que quelques amis pendant ma scolarité, qui étaient eux aussi des "enfants du club". On faisait les cons, on se faisait respecter, on fumait, on buvait, on baisait... ouais, à l'époque j'étais un petit peu l'opposé de ce que je suis actuellement. Mais au bout d'un moment, j'ai ouvert les yeux...





J'avais mis du temps pour trouver ce boulot... Surveillante dans une école primaire. C'était plutôt cool, après avoir été viré du lycée. J'ai pas duré deux mois. Un gosse m'a insulté, j'l'ai tapé. Ouais, ouais, j'étais une pute à ce point la ! Et donc j'ai été virée. J'avais 20 ans, et j'avais pas d'argent. Rares étaient les personnes qui voulaient m'avoir à leur côté, et quand y'en avait, c'était pas réciproque... j'avais ouvert les yeux. Ça m'a blasé de grandir comme ça, mais il était trop tard pour faire marche arrière. Cependant, il était encore temps d'améliorer les choses, de changer la donne : ma vie me dégoûtait. J'ai commencé à passer mes journées enfermés chez moi, à parler de moins en moins, à éprouver du dégoût pour tout ceux qui daignaient toquer à ma porte.

Dégage maman ! Dégage grand-père ! Qui que tu sois, casse-toi de ma porte ! J'en ai marre de vous, de vous tous, larves, parasites de la société ! Mendiants, truands, drogués, prostituées, verrais-je un jour autre chose que tout cela sur mon pallier ? Je n'étais plus moi-même... ou plutôt... j'étais devenu moi-même. J'ai commencé à me défaire de l'emprise que le club avait sur moi. J'abandonna le respect accordé à la petite-fille du président.

J'étais à présent en système D. Moi, contre le monde, ouaip'. C'est quand on se retrouve si profondément dans la merde, sur tout les plans, qu'on se met à réfléchir, comme on a jamais réfléchi auparavant. Ça m'a amené à prendre ma toute première décision intelligente, peu de temps après ma majorité...



Le jour de ma majorité, je me suis offert mon premier calibre. Un Sig Sauer P250 subcompact. Pas chère du tout, et super pratique : on peut le charger avec du 9x19, du .40, du .357, du .380, du .45... J'ai commencé à tirer. Je claquais toutes mes économies dans le stand. J'achetai des munitions chaque jours, et il s'est avéré que ça a finit par payer. C'est grâce à mon... "pré-entraînement", que j'ai réussi les tests de l'académie de police. Ouais, je me suis engagé à ce moment la, après tant d'instants de réflexion, derrière un champ de tir.

Officier P-I Webster. Au fur et à mesure que le temps s'écoulait, que les jours de patrouilles s’enchaînaient, je me faisais mieux voir de ceux qui me répugnaient, et haire par ceux que j'ai récemment commencé à éviter. "Judas", c'est ce qu'on me disait, quand on me voyait sortir de chez moi le matin, pour aller vers le poste. "Bonjour, comment ça va ?", c'est ce qu'on me demandait le matin, quand on me voyait sortir de ma voiture, sur le parking du poste. Je déteste dire ça comme ça, mais mon camp était tout choisi. J'ai commencé à défendre l'ordre, avec de plus en plus de conviction, alors qu'au début, c'était juste... une sortie, ouais, une porte de sortie, hors de la misère.

Chaque jour était plutôt tranquille, dans cette ville, mais ça arrivait que ça tourne mal. Je pense que je devrais parler de cette intervention... cette intervention, ou pour la première fois, j'ai tiré sur quelqu'un...

"A24, troubles à l'ordre civil signalés, au 55, North 3rd Street." Après cette annonce, mon officier supérieur, et coéquipier, a allumé les sirènes, et a dit "On gère" à la radio. Il avait cette façon de faire... un peu le flic parfait, un tempérament cool, une attitude professionnelle. On est arrivé sur les lieux, et il a poussé la porte du magasin, et est rentré. Et la, un espèce de dégénéré qui s'engueulait avec le commerçant a dit : "T'as appelé les flics ? Hein ? HEIN ?" Je voyais pas grand chose, le dos de mon partenaire couvrait mon champ de vision. C'est à ce moment la que le temps s'est ralenti : Quand mon coéquipier a crié "GUN ! GUN !" en amenant sa main droite à son holster. Il n'a pas eu le temps de saisir son arme, qu'il était déjà en train de tomber au sol, touché par les balles d'un Mac 10. Quand j'ai enfin pu voir le tireur, j'avais déjà mon Glock 17 dégainé. J'ai appuyé deux fois sur la gâchette, sans réfléchir, touchant le criminel au torse. Le temps allait tellement lentement, que j'eût le temps de me dire que tout était terminé, après que la deuxième balle soit partie. Mais non... il tient encore debout... pourquoi tu tombes pas ? POURQUOI TU TOMBES PAS PUTAIN ?! J'ai encore fait feu, une nouvelle fois au torse. Ca l'a juste fait tombé à genou, l'air quasiment indemne. Il a levé son pistolet-mitrailleur vers moi. J'ai tiré. Une quatrième fois. Cette fois, visant entre ses deux yeux. Et voila. J'avais tué. J'avais poussé ce péquenaud de l'autre côté de la ligne. S'en est suivit les sessions psychologiques, les quelques jours de congés, les visites de mon coéquipier à l'hosto... pendant quelques semaines.

C'était mon dernier jour de repos. J'étais chez moi ce mardi aprèm', à regarder des conneries à la télé, seule. Comme d'hab', dans mon quartier de merde, je réfléchissais... Ha, ouais, j'aime bien réfléchir... j'me disais... "merde, 'faudrait que je déménage, que je sorte de ce coin"... j'me disais... "merde, 'faudrait que j'fasse comprendre aux petits qui traînent avec le MC qu'ils font le mauvais choix"... j'me disais... "merde, finalement j'suis pas si triste que ça, avec mon petit train de vie solitaire"... j'me disais... "merde, ils sont bizarres les types dans le pick-up qui rôde à ma fenêtre"...





Bang... bang... ha... haha... HAHAHA ! Le bouseux dans la benne a pris un .357, et a vidé son barillet dans ma fenêtre ! Mais... mais je ris ! Mais je ris encore, bien fort, HAHAHA ! C'était... c'était un canular ! Le temps qu'il a mis pour dégainer... me viser... sa voix... sa voix qui criait... qui cri... hey... oh... oh, naaan... rampe... rampe vers le tél'... c'est rien, c'est juste... une balle dans l'épaule... 'Christ, c'est sur c'est pas du nine... j'avance... j'avance encore... j'ai du mal à respirer. En me frayant un chemin entre les bris de verres, et les morceaux de meubles, j'me dis que... que j'aurait du déménager, que j'aurais du sortir de ce coin... j'entend le pick-up repartir... putain d'meth heads... ah, voila, mon phone... j'appuis lentement sur les touches, neuf, double un... j'vais pas chercher à comprendre qui était ces types, ou pourquoi ils m'ont tiré dessus... j'me fais soigner... et puis j'me casse d'ici putain... j'me casse...


Dernière édition par Judy Webster le Mer 05 Mar 2014, 03:59, édité 28 fois


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3597
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Sam 01 Mar 2014, 01:59
Et bien je me lance dans l'histoire de Judy Webster ! Le premier chapitre n'est pas encore terminé, c'est juste un début, histoire de pas poster avec juste une fiche perso'.


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3597
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Dim 02 Mar 2014, 03:01
Premier chapitre complété !


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3597
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Dim 02 Mar 2014, 20:28
Chapitre 2 entamé !


avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 10/09/2011
Messages : 7476
Age : 19
Localisation : South Africa

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Dim 02 Mar 2014, 20:34
Pas mal ! J'aime bien la tournure, et la façon dont tu exprimes ton changement.
avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 15/12/2012
Messages : 1415
Age : 22

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Lun 03 Mar 2014, 00:14
J'aime beaucoup ton background. Un des meilleurs à mon avis.
avatar
Date d'inscription : 06/09/2013
Messages : 86
Age : 18
Localisation : Devant mon pc

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Lun 03 Mar 2014, 00:40
Pas mal :)


                   M-T-P Nygga




                   
              
avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 06/07/2012
Messages : 6713
Age : 20
Localisation : Avengers Tower

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Lun 03 Mar 2014, 02:07
Ou est Whitney W. dans tout ça ?!




Divided we fall.
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3597
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Lun 03 Mar 2014, 02:25
Merci à vous !

Will Benson a écrit:Ou est Whitney W. dans tout ça ?!

J'aurais pu en parler ouais... mais voila, 'faut s'dire que l'époque Darrell/Whitney, c'est juste à la naissance de Judy, donc c'est un peu difficile de les caser tout les deux.


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3597
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Lun 03 Mar 2014, 12:17
Lea Eoxne a écrit:Tu sait quoi ? ... C'est d'la groooossssee meeeeer.. heeeu attend, merde j'suis sur le background de Judy :3

Non plus serieusement j'ai tellement kiffer que tu ma donner envie d'écrire un background alors que j'ai horreur de sa XD !!

Haha, merci. L'envie est souvent la, mais il faut avoir la motivation qui suit. :)


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3597
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Lun 03 Mar 2014, 13:06
Poursuite du chapitre 2.


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3597
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Mer 05 Mar 2014, 00:56
Chapitre 2 rapidement achevé, j'en avais déjà fait une bonne partie. On passe bientôt à la deuxième partie de mon background, qui sera la narration de faits IC.


avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 18/11/2012
Messages : 3597
Age : 20
Localisation : Verizon Center

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

le Mer 05 Mar 2014, 04:01
Vu que j'arrivais pas à dormir, j'ai terminé mon prologue. Normal que ce sujet ait pas été trop long, c'est juste une intro' pour la suite. Merci à vous pour votre lecture !


Contenu sponsorisé

Re: "Sluts on heels, pricks on bikes, gunmen on crystal" [Judy C. Webster || Prologue]

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum