Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

[Background] John Davis: Dream Away

le Mer 05 Fév 2014, 16:31




J'aurais bien aimé être un biker. Un biker honnête, sans connerie illégale ni rien comme on en voit tellement de nos jours. Naah, juste... M'haha, ouai... Libre, solitaire ou avec une personne qui me s'rait cher, roulant toujours vers de nouveaux horizons, à la découverte des Etats Unis, de ce territoire regorgeant d'espace tellement magnifique.

M'ouai, ça m'aurait plu. Pas de soucis, pas de bruit des grandes villes, juste le bruit de ma bécane, sillonnant les routes de la Californie à la Pennsylvanie. M'he ! J'me s'rais surement arrêté au Kensas, puis peut être un détour par l'Illinois, par chez moi... Chicago.

Au lieu de ça, j'suis là, Los Angeles. Et j'suis content d'y être tout en étant malheureux d'être casé comme ça.

Qui suis-je? Personne. Un homme comme les autres, à la recherche de lui même. J'm'appelle John Davis, et je suis un homme heureux vu d'extérieur, malheureux à l'intérieur, cachant ses démons aux yeux du monde, tentant de vivre ses rêves. Mais on sait tous que les rêves sont justement fait pour ne jamais se réaliser.


--------------------------------


Douce enfance:

J'suis né une certaine année pour en avoir 40 aujourd'hui t'vois... Ouai en gros j'suis né en Septembre 1974, à Chicago. Famille américaine. Tu pouvais pas t'planter. Mes parents? Des vrais patriotiques ! J'ai toujours vu c'drapeau américain suspendu à l'haut-vent de la maison. Une p'tite maison bien sympa, dans une rue bien sympa. Avec des parents qui... semblaient être bien sympa.

Quand j'regardais la télé, et que j'voyais c'tes soldats américains. J'me disais qu'un jour, moi aussi j'serais un soldat. M'haha, ouai. Rêve de gosse. J'étais émerveillé par tout ce courage, cette force. La puissance américaine ! J'ai toujours cru en l'Amérique. Toujours cru aux Etats-Unis, leur grandeur, le rêve américain. M'ouai, j'étais jeune aussi.

M'haha ! Quand j'y repense, mon enfance était vraiment insouciante, douce, tranquille...
Oooh ! Ne crois pas que je ne crois pas que parce que j'étais inconsient, que ça veut dire que je ne crois pas en mon pays. J'aime mon pays ! Je l'aime énormément. Mais il y a un truc que j'ai très vite appris à détester dans ce pays... La discrimination. Je pense que si j'aurais vécu pendant la ségrégation, j'me serais sans doute fait tuer très rapidement.

Ca a commencé très tôt. Je dirais vers mes 10 ans. Je continuais certes d'être agréablement surpris par l'Amérique. Mais quand je voyais mes parents, ça me pinçait le coeur. Des patriotes... Des patriotes raciste. Voila ce qu'ils étaient. Ca m'anéantissait... Quand j'y repense, ça m'faire toujours mal tu vois... Ce dire que... Ouai... Que tes parents aiment notre pays, mais qu'ils n'aiment que ce pays. Tout ce qui est autour n'est pour eux... qu'inférieur.

Et à ça, j'ai très vite répondu...

Fugue:

A 12 ans, ça me dégoûtait ! A 14 ans ça me révoltait en me dégoûtant encore plus ! J'ai pété les plombs, j'ai craqué... Je leur ai dit: "Vous n'êtes que des connard". Et c'était partie.

C'est vrai ! Qu'est ce que les noirs ou les hispaniques, ou encore les asiatiques ont moins que nous? Rien ! Ils sont pareil, ils n'ont juste pas la même culture.
J'ai fais ma première fugue ce soir là... J'y étais pas allez de main morte ! J'vais volé la bécane de mon père ! M'ha... Ouai ! Une magnifique Harley. J'me souviens plus du modèle, j'me souviens juste de sa splendeur, du bruit... Un monstre ! Une majestueuse machine. J'me souviens aussi que mon père me prenait avec lui quand j'étais môme. On montait ensemble... Et on faisait des tours dans la rue. Mon père était un modèle pour moi... Jusqu'à ce que j'apprenne vraiment à le connaitre.

J'ai prit des fringues, j'ai prit les cle, j'suis monté sur la moto, et j'étais partie. J'sais pas où j'allais, je savais a peine conduire c't'engin. Mais je roulais. J'étais perdu dans mes pensées, en pleine nuit. Eclairé à la seul lumière des lampadaires et du phare de la moto, je regardais... Ouai, pas assez prudemment. J'sais pas. Un chat? Un chien? Mon imagination? Peut importe, c'était trop tard. Sachant que je savais pas manié la moto en plus... J'ai viré un coup, j'suis tombé, et j'ai glissé, avec le poid de la moto sur moi, sur quelques mètres... Je n'sais quel partie de la moto m'avais tranché... Mais au niveau de la hanche, sa saignait abondamment... J'respirais fortement, j'avais du mal, la moto m'étouffait... Ca avait réveillé l'entourage, ils sont sortie... Et là j'me souviens plus... Quelqu'un a du appeler le 911, d'autre dégager la bécane. Le sac de fringue m'a évité de m'arracher le dos.

J'me suis réveillé le lendemain, je crois, à l'hôpital. Matin ou après midi. Mes parents étaient là... Triste? Non... Pas du tout... En colère... J'avais failli crever, et eux? Bah voila, ils étaient en colère... Et ce genre de truc, ça me mettait hors de moi.

Dispute:

Les années ont passées... La haine montait dans les deux camps et... Elle a fini par éclaté. J'avais 18 ans quand ca arriva. Avant, j'étais trop jeune pour être foutu à la porte. Le jour de mon anniversaire, mon père n'a pas hésité à me jeter dehors. M'alors quoi... J'devais faire quoi?... Prendre mes affaires et partir? Il m'en a même pas laissé le temps... Alors j'ai craqué... J'ai pété les plombs, et cette fois ci, c'était pour de vrai...

Y avait une grande fenêtre sur la façade de la maison, vers la porte d'entrée, mon père m'a regardé méchamment, et il c'est retourné pour parler à ma mère... Grave erreur de te retourner ! Je me suis jeté sur la fenêtre ! Ma mère m'avait vu prendre mon élan, elle a eu le temps de s'enlever. J'ai fini sur mon père ! J'l'ai tourné ! Et quoi ! Tu voulais que j'fasse quoi ! Bah oui ! J'l'ai frappé ! Frappé ! Frappé ! Encore et encore ! Ca tête partait en vrille, il saignait de partout, lèvres, arcade... Bordel ! Ce massacre ! J'contrôlais plus rien... De toute manière il n'aurait pas mérité plus de pitié que ça. Il a du perdre connaissance avant que ma mère me donne un coup de balaie dans la gueule...

J'me suis relevé, le nez en sang... J'l'ai regardé avec un regard... Des yeux... Froid... Regard vide... Et j'suis partie en courant de la maison.
C'était sur, je n'avais plus rien à faire ici... J'suis partie avant que les autorités arrive... En reprenant la moto encore à moitié défoncé de mon père... Enfin de mon père... De mon géniteur plutôt. Ouai, c'est comme ça que je l'appelle maintenant.

Dream:

Des rêves... A partir de là ouai, j'en avais plein la tête. Il a fallu peut de temps pour que j'oublie la connerie que j'avais faites. Je visais le futur tout en vivant au jour le jour. La moto était en mauvais état, mais ca m'a pas empêcher de la faire rouler sur des centaines de kilomètres.

Je m'arrêtais de temps en temps en campagne. Je réfléchissais... J'me disais que si j'pouvais pas être militaire, alors j'serais flic. J'adorais en plus tout ce qui est enquête criminelle, la psychologie... Ca me passionait. Pourquoi flic? Soudainement comme ça? Bof... J'sais pas réellement. J'aurais préféré être un biker et tout, mais... Voila... L'injustice que j'avais vu, toutes ces choses là faisait que ca m'attirait.

La campagne... M'haha ! Ouai, magnifique. De putains de bon coin. J'étais solitaire, sous les étoiles pendant la nuit, et sous le vent le jour, avec le bruit splendide de cette bécane.
J'avais encore jamais vu l'Amérique sous cet aspect. C'était comme un rêve. J'avais deux nouveaux rêves. Etre flic et être biker. L'un c'est mieux réaliser que l'autre, mais l'autre, j'ai encore le temps de l'accomplir.

J'voulais allez là ou j'serais sans doute le plus utile. Los Angeles, la Californie. Ca me faisait traverser une bonne partit des Etats Unis ça. Los Angeles m'a toujours attiré. Les flics de là bas sont racistes à ce qu'on dit. Des vrais connard. J'espérais pouvoir changer ça au moins dans un service M'hehe. Non, rêve irréalisable celui ci je pense. Mais j'y croyais dur comme fer.

J'ai donc prit ma moto, et rouler jusqu'en Californie. Trainant dans des hôtels quand j'pouvais, achetant l'essence chez la station la moins cher. Un parcours du combattant, mais j'aimais ça. Vivre en total indépendance. Sans presque rien, juste moi et ma moto. Un jour, je referais cette expérience. Ouai... Pas le choix.

Welcome to California:

J'suis arrivé en Californie peut de temps après. J'avais encore le temps... Il me restait 3 ans avant ma majorité. J'étais arrivé à L.A, mais je m'ennuyais... Alors je suis repartie, j'ai silloné toute les routes de l'Etat, j'me suis arrêté partout. J'ai fait ça pendant 2 ans. Eeeeh ouai ! M'haha ! Pendant 2 ans j'ai roulé en Californie, allant jusqu'a San Franciso, et j'ai fait demi tour au Nevada, pour Las Vegas et son désert, avant de revenir finalement à Los Angeles.

La dernière année? Mmmh... J'ai passé mon temps en ville, en faisant des petits boulots pour des gens tu vois. L'envie d'aider. Et j'me suis familiarisé avec la psychologie de la ville. Voir comment les gens agissaient, dans les différents quartier. Los Angeles c'est grand ! Alors ça m'a prit du temps. J'y suis arrivé hein. J'ai appris à connaitre la ville dans tous ses détails.

La moto? Bof... J'm'en suis pas occupé... Pourquoi? J'sais pas, moi qui adorait ça, j'l'ai laissé comme ça, dans un état lamentable. Elle me rappelait trop mon père pour que je la répare. Donc au lieu de ça je l'ai laissé rouiller dans un coin.

J'approchais de mes 21 ans. J'étais enfin prêt à faire la rencontre du légal ! M'haha ! A la chasse de l'illégale et de l'injustice ! Officer Davis Yeaah ! Ca avait d'la gueule ! Moi qui aimait l'action en plus, ca allait m'occuper. Ouai, action, reflexion, amitié et tout ! Ca me branchais. Mais ! J'aurais préféré être un biker quand même M'haha.

Welcome to School:

Enfaite. Si tu veux savoir. Ouai. Tu veux savoir ce qui a fait que j'ai décidé de pas être biker? Mmh? Ouai? Bah tout simplement les moyens. Exact... Enfaite, j'en avais pas les moyens. J'l'ai certes fait pendant 2 ans, mais c'était difficile. L'argent tombait pas du ciel. Et il était temps que ca se finisse. Si j'ai laissé la moto en plan, c'est aussi que j'pouvais pas la réparer.
Les rêves coutent cher. Très cher parfois. Celui ci en tout cas coutait cher. J'me disais que quand j'serais plus vieux, genre la retraite, bah la j'en profiterais. Sans doute une erreur.

Bref, j'suis entré à l'école de police sans trop de difficulté. J'avais peut être un don pour ça qui sait? C'est p't'être ça aussi qui m'a attiré à faire ce job. Bref. Bah c'est l'école, c'est chiant. Tu passe ton temps à n'pas bouger, assis sur une chaise. Je détestais se sentiment d'emprisonnement. Bordel que je détestais ça ! Ca m'inssuportais ! Mais j'faisais avec. Et dire que la moitié des trucs qu'on t'apprends, tu les oublies ou tu les utilise jamais de ta carrière.

Les introductions en matière d'enquêtes criminelles étaient intéressantes, mais franchement... Ca servait à rien ! On t'apprenait quasi-rien...

Bref, en gros l'école c'est d'la merde. On va zapper très vite cet étape ! Et on passe à deux ans plus tard ! Eeeeet Action !

LAPD:

Finalement... J't'ai donné une raison précise de pourquoi j'suis rentré LAPD? Non? C'est normal... Moi même j'sais pas ce que j'allais y foutre, pourquoi avoir fait ça. Inspecteur et SWAT ouai ok. Pouvoir amassé du fric pour réparer la moto et m'barrer plus tard, m'ouai ok. Non en gros, j'avais pas de but précis. J'm'etais engagé plus par instinct que par conviction. Et j'm'en suis vite rendu compte en entrant le service.

Un bordel monstre ! Des connard d'un côté, des racistes de l'autre, entre les deux c'était des connard et racistes. Les deux à la fois ! Les pires j'crois. Pas énormément de femme n'empêche.
Bref, service de merde avec comportement de merde et ambiance de merde... On se serait cru dans une école parfois.

Les années ont passés. Puis bon, j'étais inspecteur, ca m'occupait. Il fallait que j'm'occupe, sinon j'en aurait fracassé un. Le bureau que j'avais c'était très vite transformé en.... Ouai bon... En foutoir complet ! Des dossiers partout, des photos et articles de journaux partouuut ! Mais j'arrivais à m'y retrouver. L'avantage, c'est que les p'tits malin qui auraient voulu m'voler un truc pouvait pas tellement que ce bureau était mal rangé.

Voila voila, les années passent, et j'évolue exactement au même rythme que quelqu'un d'autre. Ouai. Cette fille, Sheyla.

Sheyla:

J'ai alors 28 ans à c't'époque. On était Sergent tout les deux si mes souvenirs sont exact. Ca faisait un moment qu'on se tournait autour mutuellement.
Elle a sans doute jamais évoqué mon nom dans l'histoire de sa vie. M'yeah, ça doit être normal je suppose. Encore une histoire de contrôle d'elle même M'haha.

Bref, on s'voyait souvent. Puis on a réellement commencé à discuté ensemble. On avait à peut prêt les mêmes idées. Elle, elle était seul. Elle supportait pas spécialement ce service. Elle m'a avoué ne pas réellement savoir pourquoi elle avait rejoint le LAPD... C'était mon moi féminin, avec un soupçon d'autorité en plus, et en un peu moins sympa quand il fallait.

Très vite, j'suis tombé amoureux. M'haha ouai non ! C'était juste pas possible de passer à côté de cette occasion.
Le soir ou j'l'ai invité à prendre un verre, elle était heureuse, et j'étais heureux. C'était pas une soirée extraordinaire hein ! C'était dans un p'tit bar sympa, histoire de décompresser t'vois. On est sortie du bar, j'ai accepté d'la suivre jusqu'à chez elle. Sur Tierra Robada ouai. On est arrivé, j'te jure que j'ai flippé... Y avait un mec qui s'amusait à balancer des explosifs dans l'eau. Ce mec c'était Kazzius. Bon on reviendra dessus après. Elle m'a demandé d'pas faire attention, j'ai joué le jeu.
Finalement j'ai fini la soirée avec elle en beauté si tu vois le genre... Et après ça, on était inséparable.

La nuit était longue, j'avais chaud, j'arrivais pas à dormir. J'suis sortie, Kazzius était entrain de trafiquer j'sais pas quoi en rigolant bêtement seul. Bordel ! C'te taré que c'est...

Kazzius:

J'me suis approché de lui. Il m'avait pas fait gaffe, il continuait son p'tit bricolage.
Il a fini par me voir, mais ça l'empêchait pas de bricoler, il me souriait avec un sourire moqueur tout en me disant si j'm'étais bien occupé de Sheyla.
C't'abruti me faisait rire. J'me suis assis à côté de lui, puis on a parler pendant un long moment. Ce mec était sans doute l'un des pires criminelles de L.A mais bon, j'l'appréciais. J'sais pas pourquoi...

Nouvelle famille:

Le lendemain, j'ai rencontré l'reste de la famille. Jessy, Damian. M'ah... Bordel ! Tous des criminelles mais attachant. Ils ont tous bon fond. Certes peu recommendable dans les activités, mais des idées assez intéressantes pour ce qui est de l'esprit de famille et tout.

Ils étaient encore à la traque du père de Jessy et Sheyla: Dwayne. Des raisons compliqué, j'te dirais pas lesquelles. Mais j'était prêt à aider quand il fallais.

J'ai rencontré aussi le dernier membre qui est arrivé plus tard, l'air triste, complètement anéanti: Shawn, le frère de Sheyla et Jessy. Et il avait dans les bras un gosse qui rigolait tout seul. M'haha. Ce gosse? Ouai. C'était toi Casey. T'avais quoi... 6 ans? Ca doit être ça.

Bref, une belle famille, que je venais rejoindre. Ma nouvelle famille. Encore une fois, je voyais un rêve se réaliser, celui d'avoir des proches. Tu vois, plus ça allait, plus je voyais mon rêve, d'être un biker roulant avec une personne qui me serait cher, se réaliser.

Précepteur:

Plus le temps passait, plus j'étais proche de l'ensemble de la famille, de toi, de Sheyla évidemment, mais aussi particulièrement de Kazzius. J'sais pas pourquoi, ce mec me fait délirer. Il est le plus vieux d'entre vous, et j'l'admire pour un point. Ouai, tu va m'dire, c'est bizarre, mais pourtant, malgré qu'il soit taré, il vous a toujours défendu, protégé, conseillé. C'est un truc de fou. Bref, j'suivais un peu son exemple. Et j'm'occupais surtout de toi, puis de Tyler, l'fils à Kazzius, lorsqu'il est arrivé.

Lentement mais surement, j'arrivais à devenir une sorte de conseiller pour toute la famille. Difficile à croire oui, mais c'était comme ça que je voyais les choses, c'était comme ça que Damian et Jessy voyait les chose. Jessy surtout. Elle qui sert de "leader" à cette belle famille.
Jessy m'a prit à part un jour. Elle m'a parlé, et m'a demandé de devenir un "précepteur". J'sais, ça fait vieux jeu un précepteur. Mais pourtant, c'était bien ce qui manquait à votre famille un peut particulière. Et c'est ainsi que j'me retrouve là, à te raconter mon histoire tu vois. Pourquoi moi et pas Kazzius par exemple? Bah voila, maintenant tu sais. Par la suite, la famille de Sheyla est réellement devenu la mienne. J'étais prêt à tout pour vous aider au maximum, et c'est ce que j'ai fais. Et j'en suis fier. Même si ceci ne retire pas mon rêve de faire le vagabond éternel dans tout les USA avec ma moto M'haha !

Problème de famille:

Le temps passe... Encore et toujours, ça ira jamais dans l'autre sens malheureusement M'he ! J'ai quoi. 32 ans? Ouai, cette période est assez riche en événement. D'un côté on a toute la famille qui a choppé Dwayne, qui, lui, a fini en taule.
Tout semblait fini, Sheyla était bien plus détendu qu'avant. Elle était heureuse. On a passé quelques mois tranquille. J'avais réparé en partie la moto, on en avait profité pour fêter ça en faisant le tour de la Californie. M'haha ! C'était magique. Quand on est revenu, elle est retourné voir son père. Le soir même, sa voiture a explosé. Heureusement, elle n'a rien. Elle était hors de la voiture. Mais ça voulais dire qu'on avait un autre rigolo sur le dos. Ca la rendait malade. Mais au sens littéral du terme. J'ai fini par la remplacer en temps que Lieutenant a Pershing Square. Elle faisait des malaises cardiaques, des montés de fièvre, un stresse pas possible. Impossible de chopper ce type ! IM-PO-SSIBLE.

J'ai passé des journées entières à cherché des indices sur ce type ! Des journées entières ! Et je déconne pas ! Des litres et des litres de café, pour finalement rien trouvé. J'étais frustré, alors j'avais à mon tour décidé d'allez voir Dwayne... Et j'peux t'dire qu'avec la gueule qu'il avait à la fin il a fini par balancer des info.

J'étais avec Damian, Kazzius s'occupait de toi. Ton "éducation" si tu vois le genre. On avait une adresse. Une cabanne en bois paumé dans la forêt. Sympa la cachette hein? On est arrivé rapidement sur place. Ce qui devait être tué était tué. Et on a commencer à balancer des cocktails molotov par les fenêtres de la cabanne. Bordel ! Y avait du feu partout, Damian dansait et se marrait. Un pyroman convaincu lui...

Pourquoi j'avais aidé Damian? Ouai. Tout simplement parce que je voulais pas voir mes futurs rêve s'écrouler à cause de ce type. CE type qui a failli buté MA femme. Il avait réussis à s'enfuire. Mais seul. J'pensais qu'on allais pas le revoir avant un moment. Et c'était bien le cas. On l'a toujours pas revu depuis... Qui sait. Il prépare peut être un truc horrible, mais j'l'attend l'pied ferme.

Retour à la normal:

John: Tout était rentré dans l'ordre. Presque. On a eu pendant les premiers mois des peurs bleues, pensant qu'il allait se rammener d'une minute à l'autre. On a laissé tout les pièges à la maison, surveillant tout les soirs. Il c'est jamais rien passé.

Lentement mais surement, on regagnait confiance et on oubliais. Moi le premier. On avait zappé les pièges, on les entretenait plus, à un point qu'ils doivent être inefficace aujourd'hui j'pense. Beaucoup ont été désamorcés surtout, c'est pour ça.

On était tous heureux. Et on l'est toujours. Se dire que plus rien ne peut nous arriver. Ce mec a surement laché prise.
Avec Sheyla on vivait heureux. Toi tu grandissais, j'm'occupais au même titre que Kazzius de ta dure éducation. M'haha ! Sheyla et Jessy t'ont quand même bien éduqué aussi. Damian j'en parle même pas.

On était tous heureux... Non. Faux. Pas moi. Moi, j'aurais préféré partir loin avec Sheyla ! Continuant de silloner les routes d'Amérique. Mais bon, elle est pas très partante. Qui sait, avec le temps, peut être qu'elle voudra bien partir. M'haha ! Pour le moment on laisse tourner. On verra bien après. Mon dieu que je serais heureux si j'pouvais réaliser ce rêve... Ouai. Il faut que je le réalise. Pas le choix.

Voila voila. Tout est bien qui fini à peut prêt bien on va dire. Voila, bon tu va faire ce que ta mère t'a demandé maintenant?


Casey: Ouai ouai... Tu m'raconte l'histoire d'oncle Shawn?

John: Bordel ! T'a pas lu son journal?

Casey: M'haha ! Pas encore ! Enfaite c'est surtout pour te faire chier que j'te demande ça.

John: Fait ce que t'a demandé ta mère !

Casey: M'alleeeeez ! J'vais dire quoi? J'sais pas quoi dire moi...

John: Improvise.

Casey: Et l'histoire de Kazzius? Ou papa ! Ou même Maman pourquoi pas !

John: Casey... T'es désespérant. M'allez, fait ce que ta mère t'a dis, j'vais faire un tour.

Casey: Hey reviens ! Au pire emmène moi avec toi sur ta moto !

John: Non ! T'es puni pour la peine M'hahaha !!

**John viendra démarrer sa moto, faisant rugir le moteur, avant de partir faisant un signe de main à Casey.**



Dernière édition par John Davis le Mar 11 Fév 2014, 18:25, édité 8 fois
avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 27/06/2013
Messages : 4190
Age : 55
Localisation : Juste à côté.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] John Davis: Dream Away

le Mer 05 Fév 2014, 18:34
Boouuuh t'es nul en geo ! xD Sinon d'ou il sort ce mec je ne me rappele pas de lui dans t'es precednt B.R ? Bonne continuation !


"C'est quand un moustique se pose sur nos testicules qu'on comprend que la violence ne résout pas tout "
Bendo na bendo:
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] John Davis: Dream Away

le Mer 05 Fév 2014, 20:34
avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 15/12/2012
Messages : 1415
Age : 22

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] John Davis: Dream Away

le Jeu 06 Fév 2014, 01:16
Oh putain pas un vendu de retour! Non sérieux pas mal, j'attend la suite.
avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 27/06/2013
Messages : 4190
Age : 55
Localisation : Juste à côté.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] John Davis: Dream Away

le Jeu 06 Fév 2014, 07:15
Non je le vois pas dans le backround des "DOMINATRICES" xD


"C'est quand un moustique se pose sur nos testicules qu'on comprend que la violence ne résout pas tout "
Bendo na bendo:
avatar
Leader Staff
Leader Staff
Date d'inscription : 23/08/2011
Messages : 4342
Age : 20
Localisation : Nul part et sûrement ailleurs

Informations InGame
Prénom_Nom: Jason Hawks
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Background] John Davis: Dream Away

le Sam 08 Fév 2014, 20:09
Ajout des 5 premiers chapitres. C'est très simple comme écriture, ca ressemble pas à du Shawn Hayes mais j'ai pas spécialement trouvé d'inspiration. xD
Contenu sponsorisé

Re: [Background] John Davis: Dream Away

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum