Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 1
Voir le profil de l'utilisateur

Ken , c'est la street qui m'as pister

le Sam 21 Avr 2012, 14:48
* Ken prend un bloc-note et un stylo et commence à écrire *

Pourquoi je m'en remet à l'écriture ?
Pourquoi j'ai tant de remord pour des choix que j'ai fait moi même ??
En se moment même je prend l'avion pour commencer une nouvelle vie ailleurs ...

J'vais resumer un truc qu'on appelle " la vie "
Pfffff , C'est qu'un ramassi de connerie , un tas d'merde.
J'pense que j'vais commencer par le début


Mon nom c'est Ken , j'suis née à Clintwood le 19 Août 1989.
Mon daron c'est un éspece de croisement entre un espece de salaup et un beauf , j'te cache ap que j'le deteste se connard , il as quitter ma reme après ma naissance , putain de lache , bref ,je l'ai jamais vraiment connu, j'ai grandis dans une banlieue salle ou les armes , la weed et les pillules sont la monnaie courrante , c'était la galére à la maison , ma mother était grave dans la shit, on avait deux mois de retard sur le loyer et quand j'te dit qu'on était dans la crotte c'est ap du mytho , tu sais ce que c'est de voir sa mère grailler pendant trois jours un putain bout de pain rassie ?

Deux semaines passa , un jours un mec est venu frapper à la porte , ma mère était absente , j'lui ouvre la porte et
l'mec me met direct un coup dans les dents , je tombe dans les pommes direct , hé ouaip à l'époque j'était pas aussi
habituer aux coup que maintenant bref , je disais quoi déjà ? Ah ouaip c'est bon , donc je me suis réveiller j'crois
deux bonnes heures après , je me prend mon temps pour me lever , désorienter , je reconnaissais rien , j'ai commencer a paniquer,normal quoi, j'ai crier jusqu'à ce qu'une fille arrive près de moi en me disant de "fermer ma gueule" après se court
entretient avec cette femme un autre mec est arriver , habiller hyper classe , bague en or aux doigts et tout l'atiraille
du parfait connard , le mec arrive et me prend par le cou et me dit :

- Ta salope de mère me doit d'la thune !

Insuler ma mère c'est pire que tout , j'ai vecue seul toute mon enfance , elle c'est toujours privee de tout juste pour
me faire plaisir à moi , bref , j'arrivais pas à parler car l'autre me tenais par le cou ce qui m'empecher de parler
il contua en disant :

- Tu va bosser pour moi maintenant ! Petit CON !

Tu va travailler jusqu'à ce que tu rembourse tout l'argent que ta "maman" me doit , jusqu'au dernier centimes ! Au sinon
c'est comme tu veux je te creve toi et la traînée qui te sert de mère et je déconne pas !
Tient , prend se téléphone , quand j'aurais besoin de toi , je t'appellerais et t'as interet à répondre.

A se moment là ,j'me suis dit que j'avais pas tellement le choix j'était obliger de faire ce qu'il voulais.



Quelques jours après la recontre du mec , j'avais toujours pas de nouvelles ni de ma mère ni du mec che-lou pour
qui je travaillais dès à present.
J'était rentrer chez moi , je crevais la dalle , j'avais rien à grailler , putain c'était la crotte , je me rappelle
que j'ai reçu son premier appelle alors que j'était en train de dormir , j'ai couru pour pécho le phone-tel et j'ai répondu,
c'était lui ,le mec voulais que je le rejoigne au Burger King dans 20 minutes , j'ai mis mes chaussures et je me suis
dépécher d'y aller , je rester muet dans la rue , j'avais vraiment peur de quoi il pouvait me demander .

20 minutes après j'était au rendez-vous à l'heure , il était dans une cadillac et j'apercevais ma mère au loin ,
je me suis approcher de la voiture et le conducteur m'as dit de monter à l'arrière , ce que je fit , j'ouvrit la porte
arrière et rentra dans la voiture , c'était bien ma mère , elle pleurais , elle n'osais pas me regardais dans les yeux.
Le mec m'as lancer un "bonjour et me dit :

- Bon , je t'ai appeller car j'ai besoin de toi pour une petite affaire , mineur , mais sa reste une affaire pour ton
initiation , * Il me donna une photo * , tu vois se mec ? tu va le bûter !

J'était choquer à l'entente de se mot , je dit timident :

- Le ... bûter?! Mais je le connais pas se negro !
- Tu t'attendais à quoi petit bête ? tu croyais que t'aller juste frapper aux portes des gens et vendre des cookies ?

Je n'ai pas répondu à cette question ...
Il m'avais donner quelque détails sur le mec que je devais buter , c'était un négro qui vivais dans Cranck Street , une petite
banlieue salle ...
Il m'avais passer aussi un neuf milimettre , à 16 ans je devais dèjà ôter la vie à une personne.

Je devais pas râter mon coup , j'ai pris le bus jusqu'à GreenWood et j'ai marcher jusqu'à Cranck Street , Tony m'avais
dit que le mec avais rendez-vous avec une biatch au restaurant , je devais simplement attendre qu'il sorte et lui lacher
mes six coups dans la cervelle , c'était simple dans l'idée ...

J'ai attendu au total une vingtaine de minutes à peu près , au loin j'ai vu le négro sortir avec sa miss , j'ai
attendu qu'il arrive à ma hauter , j'tenais mon gun dans ma vest prêt à lui refaire le portrait , il m'avais dépacer ,
j'avais plus qu'à agir , j'ai courru jusqu'à lui , je l'ai fait tomber à terre et je lui ai mis un coup de pied dans le
ventre , et encore un , et un autre , j'ai sorti mon flingue , le mec me regardais droit dans les yeux et me disait :

- *Toussote* Tu va pas faire sa petit ?

Je l'ai regardais droit dans les yeux , une larme coulais le long de ma joue , je ferma les yeux et pressa la détente jusqu'à
entendre un "clic" qui me disait que mon chargeur était vide , c'était fini ..

J'ai courru putain , j'ai corru , jusqu'à chez moi , j'avais jeter le flingue dans le canal , pour moi le problème était
résolu mais c'est ap pour sa que j'avais la conscience tranquille, j'ai sorti le téléphone et j'ai rappeller Tony :

- C'est fini .
- *Rigole* Je croyais que t'aller pas le faire , c'est bien petit , n'est as de remort se mec était qu'un sombre stu-
pide qui croyais qu'il pouvais s'infiltrer dans nos petit busines.
- ...
- Ta mère rentre chez toi ce soir , tu sais que t'as du talent petit ?
- T'appelle sa du talent toi , tuer des gens ?
- Tu sais que tu pourrais aller loin dans le gang ?



Et voilà où j'en suis aujourd'hui , je suis dans un putain de gang ...
Mais c'est fini tout sa , j'ai quitter la ville en faisant croire à tout le monde que je m'était fumer par un keum ,
J'ai rejoint une nouvelle ville en esperant que je ferais pas les mêmes conneries .

* Ken range son bloc-note dans son sac et regarde par le hublot de l'avion et pense a sa mère qui malgrés le vécue , lui manque déjà terriblement *
avatar
Membre 4
Membre 4
Date d'inscription : 20/07/2011
Messages : 3051

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Ken , c'est la street qui m'as pister

le Dim 22 Avr 2012, 00:49
Très belle histoire, j'ai été jusqu'au bout dedans!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum