Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 16/06/2011
Messages : 11540
Age : 28
Localisation : In Jamaica

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Una vida de Gangsta

le Mer 09 Nov 2011, 12:19
Rappel du premier message :

Chapitre 1 : une adolescence difficile
Chris Costa, originaire du Mexique, dans le nord du pays a commencé très tôt à faire les 400 coups. A partir de 11 ans, étant l’ainée de la famille, il dut participer au bien être de celle-ci. Pour se faire, il commença à voler à l’étalage, racketter des jeunes de son âge, embrouiller des gens pour arriver à ses fins, il était très malin pour ça. Tout se passait bien jusqu’à ses 16 ans. A cet âge là, il avait 4 frères, le cadet était Edwardo qui était enfant encore. A 16 ans donc, il se baladait tranquillement dans les rues de sa ville natale, Tijuana, toujours un couteau en poche. Un jeune MS13 de 18 ans commença à l’attaquer pour lui voler le peu d’argent qu’il avait sur lui. Chris se fit tabasser violemment. Il était au sol quand le MS13 se retourna pour partir. Chris trouva la force nécessaire pour se relever silencieusement afin de prendre son couteau dans sa poche. Il s’approcha du type pour lui tapoter l’épaule pour qu’il se retourne. Aussitôt, Chris lui asséna plusieurs coups de couteau au ventre jusqu’à ce qu’il tombe raide mort par terre. Il venait de commettre son premier meurtre de sang froid. Il rentra chez lui couvert de sang sur son débardeur et son jean. Sa mère, en voyant ça se mit à battre son fils de 16 ans de rage et lui ordonna de quitter le pays durant l’année, car lui et sa famille étaient en danger s’il restait. A 17 ans, Chris prit l’avion pour une destination de choix, le cœur de la violence, et des gangs qui sévissent.

Chapitre 2 : Los Angeles : un nouveau départ
Chris était encore jeune, quand il arriva à L.A, la cité des anges. Il ne pouvait pas savoir ce qui allait lui arriver, mais le destin lui réservait bien des surprises. Il s’installa du coté de Los Flores et Las Colinas où il retrouva son cousin Juanito Cortez allias « El matador » qui avait implanté une organisation appelée « Norteños 14 » très présente dans le nord du Mexique qu’il connaissait de nom et de vue. C’est là qu’il commença à tracer son avenir pleines d’embûches. Son cousin le prit sous son aile pour le former à une vie d’illégalité. Il commença par dealer tout type de drogues. Etant agile, malin et rapide, il était très doué dans ce domaine. C’est là qu’il commença à se servir d’armes à feu. C’est là que Juanito lui donna le surnom de « El Loco » car il était fou en effet, rien ne lui faisait peur. Un an plus tard, Juanito lui donna son bandana, car il était fin prêt à sortir de sa phase Pequeño du gang. C’est là que tout commença, les meurtres, le trafic d’armes et de stupéfiants à grande échelle. Il fit la connaissance du Jefe du Gang, Tony Cabrini Allias « Ty ». Chris gagna en respect et gravit les échelons assez aisément vu sa capacité à se faire respecter par les autres membres.

Chapitre 3 : La disparition de Ty’, le début de la guerre
Un jour, Tony Cabrini disparu sans laisser de nouvelles et de traces, c’est donc Juanito qui prit le gang en charge. Chris était déjà assez haut placé mais pas assez à son goût. Des guerres éclatèrent avec les gangs afro américains. Les N14 avait aménagé prêt de l’hôpital dans un vario particulier. Ses amis tombèrent les uns après les autres, ce qui renforça le caractère de chris. Les meurtres envers les noirs s’enchainaient. Selon Chris, seul leur disparition pouvait rendre cette ville meilleure. La guerre faisait rage et juanito et chris résistait. Pas un jour se passait sans qu’il y ait des échanges de coups de feu avec les Blood’z. C’est là que Chris apprit l’assassinat de son père, en Espagne.

Chapitre 4 : la vengeance de Chris
Il décida de partir en Espagne enquêté sur la mort suspecte de son père. Avec l’autorisation de Juanito, Chris se jura de tuer tout ceux qui ont participé de prêt ou de loin à la mort de son défunt père. Il fut parti pour 6 semaines de chasse à l’homme. D’abord en Espagne où il tua de nombreux espagnols appartenant à la ETA qui trouvait que son père était un obstacle à l’indépendance des basques. Il tua plusieurs membres de la ETA sur le sol européen pour revenir ensuite aux USA finir sa vendetta car plusieurs de leurs membres avaient fuis là bas. A son retour, Juanito lui confia un bandana de bras droit et lui tatoua plusieurs larmes sur ses joues et sur le corps car Chris les avait tué en les torturant à l’aide de son couteau, suivi d’une photo de chaque cadavre. Juanito avait confiance en lui. Chris avait alors 24 ans à ce moment là. Il put revenir parmi les siens. Les N14 avaient alors emménagé à El corona pour plus de paix..La fin de la guerre était présente, les blood’z s’affaiblissaient jusqu’à leur disparition totale.

Chapitre 5 : la mort de Juanito Cortez
C’était une journée comme les autres. Le calme était revenu pour les N14, Chris se baladait avec Juanito dans des petites ruelles au nord de la ville, ils discutaient de tout et de rien, quand une voiture bleue passa dans le coin et commença à leur tirer dessus. Les hommes furent gravement touché, Juanito succomba à ses blessures tandis que Chris avait reçu plusieurs balles et était dans un état critique. Les médecins le déclarèrent mort pendant une minute mais une volonté surprenante a fait repartir son cœur. Il fut transféré à l’hôpital le plus proche et subit de nombreuses opérations. Il avait reçu une balle dans le torse, plusieurs dans le les bras, quelques une dans les jambes et le ventre. Il passa 2 mois à l’hôpital. Après avoir échappé à la mort, Chris retrouva ses hommes et les tua de manière très sadique : Avec son couteau, il tranchait doucement le ventre de ceux-ci, lentement, pour qu’il souffre, et aux derniers instants, il leur montrait leurs organes internes pour leur montrer qu’on s’attaque pas aux N14 et encore moins à son cousin..

Chapitre 6 : un nouveau chef
Chris pensait qu’il allait prendre la relève de Juanito, avec crainte car il ne se sentait pas prêt et était rongé par l’amertume. Ses prières furent exaucer. Alex Kaay allias « AK » débarqua du Mexique, c’était un haut dirigeant N14 dans son pays et son jefe au Mexique lui ordonna de prendre la relève à L.A. Chris et Alex s’entendait bien et commencèrent à tisser des liens d’amitié très fort. Le gang proliférait en paix. Leur trafic s’agrandissait de jour en jour.

Chapitre 7 : Une arrestation inévitable
Chris était très fort dans le trafic d’arme à ce moment là. Mais un jour, deux supposés russes débarquèrent à El corona pour commander des armes. Il fixa le lieu et le moment. Prêt de la pompe à essence. Le rendez vous tourna à la catastrophe, les flics débarquèrent de nulle part, Chris put prendre la fuite et contacta l’homme qui avait commandé les armes, une fois qu’il était planqué. Il avait des doutes sur sa femme. Deuxième rendez-vous, Chris se laissa abuser et toute une armada de flics arrivèrent là où il était, blessé à la jambe par balle, son arrestation était inévitable. La femme qui l’avait piégé lui proposa un compromis. Chris commença à embobiner les flics pour passer 3 ans en prison plutôt que toute sa vie pour trafic d’arme et d’appartenance à une organisation illégale ainsi que plusieurs suspections de meurtres. Il les envoya sur une fausse piste qui lui permis de tirer 3 ans de sa vie. A sa sortie, Chris avait 26 ans, il a tiré 2 ans pour bonne conduite.

Chapitre 8 : la mort d’Alex
La prison avait changé Chris à jamais, il put porter son surnom comme sa signification l’indiquait. N’ayant pas le courage de tuer Alex lui-même, il engagea un tueur professionnel pour tuer Alex et prendre sa place définitivement au sein du gang. La fin d’Alex signifiait un nouvel avènement pour Chris. La prison l’ayant renforcé pour toujours, l’ayant rendu aussi fou que son blaze voulait dire, il tuait tous ceux qui se mettaient en travers de sa route, c’était un nouveau tournant dans son histoire. La hausse de la criminalité, de la vente d’armes en tout genre, de drogues en tout genre, des assassinats prémédités ou non, pour gagner en puissance, en territoire, en respect. Il demanda à un de ses hauts membres de lui tatouer la Santa Maria sur son torse et son ventre et un démon dans le dos. Ce tatouage avait une signification énorme pour celui-ci : en chaque homme, il y a du bon et du mauvais, il disait qu’il fallait ne pas l’oublier et que ce tatouage l’aidait à se rappeler qu’au fond, tous ces massacres qu’il avait provoqués étaient une causalité inévitable à ce qu’il était. Mi saint, mi démon, il pensait qu’il était le sauveur de L.A, par le sang, par l’éradication de la race Afro américaine. Mais l’âge donne à l’homme, une sagesse inexplicable, qui n’est pas forcément ce que l’on peut penser de celle-ci.

Chapitre 9 : Des arrivées inattendues
Pedro Costa allias « El Burrito » et Javier Costa allias « Jeriko » débarquèrent à L.A sans prévenir Chris. El Corona se situant à coté de l’aéroport, Pedro et Javier se rendirent directement en ce lieu. Chris était occupé à parler avec ses membres du business. Ca faisait des années que Chris n’avait pas vu ses frères, mais il n’eut pas de mal à les reconnaitre. Il savait que ces deux derniers s’étaient faits un nom au Mexique. Alors il leur donna le grade de bras droit directement, car il avait entièrement confiance en eux, mais Chris commit la plus grave erreur qu’il soit malgré que les frères Costa étaient liés par le sang. Chris avait alors 28 ans, Pedro 26 et Javier 25. C’est à ce moment là que la puissance N14 connaissait son apogée, son point culminant. Tout le monde frémissait en entendant le nom de « El Loco ». Plus tard, Chris changea le sobriquet de Javier, pour lui donner le nom de « EL Tonto » qui veut dire le fou, le malade mental. Chris se réjouissait de voir que Javier lui rassemblait. Le plaisir de torturer, de faire mal, de tuer, par de nombreux moyens. Les retrouvailles touchaient à sa fin, mais l’avenir du gang était encore un long périple à tracer. Les Costa s’étaient fait un nom à L.A. La police les connaissait, de crainte. Elle voulait mettre fin à leur trafic, mais elle manquait de preuves. L’arrivée des deux frères renforça l’image meurtrière qui émanait des Costa.

Chapitre 10 : Un retour surprenant
Plusieurs mois passèrent dans la tranquillité et la sérénité. Le business fonctionnait assez bien. Les 3 frères prospéraient et s’en mettaient plein les poches avec leur trafic de plus en plus fructueux de jour en jour. Chris avait donné un bandana de sous chef à Pedro. Un jour, un homme avec des lunettes et un bandana qui cachaient son visage débarqua à El corona..Chris, surpris, lui posa tout un tas de question mais il ne tarda pas à reconnaître l’homme qu’il croyait mort : Tony Cabrini allias « Ty » était bel et bien vivant, son retour surprenant et inattendu fit un peu peur aux Costa. Pedro décida néanmoins de donner son bandana à Tony par respect pour lui, et ainsi reprendre sa place de bras droit. Tony n’en attendait pas moins et reprit ce qui lui appartenait mais Chris avait tellement gagné en respect pendant toutes ces années que Tony ne put contester son autorité malgré la différence d’âge qui les séparait. « Ty » expliqua que la Eme l’avait convoqué pendant de nombreuses années pour les aider au Mexique. Chris avait des doutes sur Tony et le soupçonnait d’avoir aider l’ennemie pendant toutes ces années et qu’il était revenu pour anéantir les N14. Il gardait ses soupçons enfuit en lui pour la sécurité de tous, et essaya d’enquêter. Il en parla néanmoins à son frère Javier. Mais prochainement, une chose terrible allait se passait, ayant rien à voir avec Tony. L’histoire des N14 de la cité des anges allaient connaitre une tournure dramatique et décisive pour leur avenir.

Chapitre 11 : La trahison fraternelle
Les seuls véritables ennemis des Norte étaient les flics à ce moment là. Plus aucun gang n’osait s’approcher de prêt ou de loin des N14. Quelqu’un était très bien conscient de ça. Et de plus, cette personne voulait changer de vie. A jamais ! Un jour, après une dure journée. Les membres du gang purent entendre à la radio d’une de leur voiture un bruit d’accident de te taules se froissant. Chris et les membres, ne savaient pas qu’est ce que c’était, qui était mort…Le lendemain Chris se baladait seul pour réfléchir à la problématique flic, il reçu un coup de file de Javier, lui disant que Pedro était mort. Il claqua son téléphone au sol de rage, de haine et de tristesse et s’effondra au sol en pleurant à chaude larme, comme il ne l’avait jamais fait. Il se releva avec une haine contre tout le monde et alla chercher sa batte pour démolir tout ce qu’il pouvait croiser sur son passage en ville, il saccagea de nombreuses voitures, une épicerie prêt d’une banque, et même un négro qui n’avait rien demandé et qu’il a croisé sur son passage, il l’envoya à l’hosto avec de nombreuses fractures ainsi qu’une commotion cérébral. Ensuite, il fracassa une voiture sur le parking de la banque mais un fédéral arriva à la banque par hasard et le vit bousiller la caisse. Chris, quand il le vit se mit à courir mais Javier avait déjà repéré son frère avant l’épicerie, il essayait de le raisonner. Quand le fédéral se mis à pourchasser Chris à pied, Javier débarqua et colla une balle dans la tête du fédéral, ils s’échappèrent et allèrent à l’enterrement de leur frère le lendemain. Quelques semaines passèrent, Chris n’était plus le même et se foutait de tout. Mais un jour, à la stupéfaction de tous, Chris se baladait avec Javier et 2 membres dans sa savanna et vit devant le commissariat son soi-disant défunt frère en tenue de policier. Son sang tourna, et une haine immonde le traversa jusqu’au plus profond de son âme. Pedro avait pactisé avec le diable et avait trouvé un arrangement avec la police pour lui permettre un casier vierge, une protection rapprochée et le badge de flic qui plus est…Quelques jours passèrent, Javier et Chris mirent la maison de Pedro, à Las colinas, en feu. Mais un jour, Javier retrouva Pedro qui était seul, il lui mit quelques balles dans les jambes pour le laisser en vie et appela Chris. Il rappliqua et ordonna directement à Javier de le buter, car il en avait pas la force de le faire lui-même. Aussitôt, il conduire le cadavre de Pedro devant le comico, pour le balancer devant, raide mort, une balle dans la tête. Famille ou pas, frère ou pas, les N14 n’acceptent pas la trahison.

Chapitre 12 : La mort de Tony « Ty » Cabrini
Une année passa. Javier ne supportait pas du tout Tony, il ne le connaissait pas plus que ça. Pour lui, Tony était un étranger qui n’avait rien à faire dans le gang, mais il se taisait, il ne voulait pas risquer de se prendre une balle mal placée. Même si Javier était complètement fou et avait peur de rien, il cachait ses ressentis. Chris essayait de raisonner Javier en lui disant que Tony était une figure. Ses soupçons contre lui étaient effacés car il se donnait à fond pour la clika. Tony avait regagné le respect qu’il avait laissé derrière lui mais quelqu’un l’attendait au tournant. Un jour Tony traita Javier au point que celui-ci se mis tellement en colère qu’il prit son fameux tournevis et le planta à plusieurs reprises dans le ventre de Tony. Il était contre un mur, et se laissa glisser au sol, désemparé et ayant conscience de sa mort prochaine. Javier se pencha et l’acheva d’un coup sec dans la jugulaire. Le spectacle fut admiré par tout le gang, même Chris, qui n’en revenait pas lui-même. Il s’approcha du corps de Tony, inerte et arracha son bandana à son front et le tendit à Javier qui venait de tuer Tony. Javier avait gagné un respect monstrueux en tuant le sous chef du gang à un point tel, qu’il prit sa place.





SUITE A VENIR


Dernière édition par Chris_Costa le Jeu 10 Nov 2011, 15:11, édité 8 fois


RP joués :
-Mai 2011 : R1 Sureños XIII
-Juillet à Septembre 2011 : R1 à R5 Norteños XIV
-Septembre 2011 à Mai 2012 : R6 Norteños XIV
-Juin 2012 : R5 Norteños XIV

-Juillet à Septembre 2012 : Sureños XIII
-Septembre 2012 à  Février 2013 : R5 Northside Sereno's Street XIV
-Février 2013 à Avril 2013 : Officier III LAPD
-Octobre 2014 à Janvier 2015 : R1 Outlaws MC


avatar
Membre 1
Membre 1
Date d'inscription : 20/09/2012
Messages : 496
Age : 77
Localisation : Lille (59)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Una vida de Gangsta

le Ven 28 Sep 2012, 21:40
Derien, je la trouve tres bien !


Ancien Pseudo:
Alberto Mezret

RolePlay pratiqué
LAMC (R1) "Leav"


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Contenu sponsorisé

Re: Una vida de Gangsta

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum