Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 30/08/2011
Messages : 47

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 03:13
Cesar Chavez


Mr. Criminal - Hi Power 4 Life (feat. Mr. Capone-E & Mr. Silent)



Issue d'une famille d'origine mexicaine & cadet de 3 frères. Sa famille est très croyante, il a plutôt vécu dans une ambiance d'espoir, il est né dans la religion chrétienne.

Il est assez gros, la tête rasée, porte la moustache et le bouc. Depuis sa peine de prison, son style vestimentaire est très négligée : débardeur blanc qui n'est pas forcément très propre, pantalon gris & ceinture noire. Il a des baskets blanches. Ses aptitudes physiques sont à chier, dûes à sont poids, en revanche, c'est quelqu'un de franc, loyale & parfois très têtue. Il a un mental d'acier par le fait que c'était le bouc-émissaire de ses frères aînés, mais aussi par le fait qu'il y a passé des séjours en prison.

Il a des tatouages de "Santa Maria" & de sa mère sur le corps pour le respect qu'il porte ses 2 personnes, ses avants-bras sont presque entièrement recouverts de tatouages; des chiffres, des noms, des visages tatoués, ce sont des souvenirs qui l'ont marqués.

Il a des capacités assez approfondi en mécanique, notamment dans le tunning, mais aussi dans la bouffe ! On s'en doute, pourquoi il est gros hmm. Il a hérité sa blade de son meilleur pote appelé "Lopez" dans l'histoire, qu'il a retapé & même tuné. Son seul revenu ne vient que du travail qu'il effectue lorsque qu'il répare les voitures près du Carwash de Los Flores.

Il a dans les 27 ans, depuis sont incarcération en prison fédérale depuis ses 21 ans, accusé faussement de deal & de complicité de meurtre avec prémiditation. Il regrette cette époque, & veut se reprendre depuis cette erreur judiciaire.


" Allez, faut pas flipper, tout va s'arranger "



Je venais de revenir en ville pour récupérer mes affaires à Willowfield, ma peine était enfin finie, LIBERTÉ ! Enfin si seulement, ça s'était passé comme je l'entendais.

" Alors Chavez, ça fait longtemps hein ? Tu pensais que je t'avais oublié ? Hey toi, putain d'chicano, barre-toi d'là ! " disait-il tout en ordonnant à l'autre officier de me menotter & en faisant signe au taxi de partir.

" Putain ma valise merde! C'est quoi ton problème Carter ! J'suis clean là ! " Répondait-je en suivant d'un regard dépité le taxi partir avec ma valise.

" Kent, fouille-le, on va voir ce qu'il a notre petit. " Disait-il en ricanant d'un air mauvais.

" Officier Carter, on a gagné l'jackpot héhé, il a pas trop attendu avant de reprendre les affaires, l'enfoiré. " Disait-il l'autre officier qui l'accompagnait.

" Vas-y donne moi ça, c'est sûrement le fric qu'il a dû gagné en dealant ce bâtard. Allez fait moi monter Chavez, j'ai à lui causer. "

Le trajet depuis El corona à Los Flores s'était faites dans le silence, jusqu'à que l'officier Carter recommençait à me parler d'un air encore plus méprisant.

" T'es plutôt un rapide hein ? À peine sorti, déjà chopé. C'est bête, t'es arrivé au mauvais moment, allez dis-moi pourquoi t'as buté l'officier Shepard, c'était un bon gars tu sais.. "

" Merde! j'ai rien fais ! Tu veux quoi à la fin merde ? Tu prend mon fric, j'ai perdu mes affaires, & tu m'accuse maintenant du meurtre de ce putain d'officier ?! "

" Tu sais, ce serait bête que j'te largue ici, Chavez, j'ai entendu parlé de plusieurs trucs pas très net ici. Écoute, on va pas aller par 4 chemins, tu nous dois une dette, j'tai sauvé des fédéraux, tu devrais m'remercier sale petit bouseux, tu sais c'que tu vas faire ? Tu vas nous balancer des noms, ALLEZ DES NOMS, CHAVEZ. "

" Fait chier... j'ai pas de noms ok ? J'viens d'purger ma putain de peine, & j'suis clean. "

" Ha ha. C'est pas grave, on s'reverra, à moins qu'une malheureuse chose t'arrive héhé. Allez Kent balance moi c'tocard ! "

" Putain ! C'est l'varrio des 828, ils vont me buter ! "

" Ah bon ? Aha...ha...! "



À peine qu'ils commençaient à rigoler, que j'étais sur le trottoir de Los Flores, enfin le territoire des 828. Je pouvais pas tomber mieux, SUPER. Ils m'en voulaient, avant que j'sois parti en taule, j'avais comme quoi "sauté" une des filles de leurs quartiers, c'était qu'une rumeur, mais ils m'en voulaient & s'en tapaient de ma version.






En arrivant à la cabine la plus proche, j'ai pu appeler mon pote, Joe.

" Ey Lopez ! Tu m'reconnais ? J'suis sorti, mais j'suis dans la mouise jusqu'au cou, faut que tu viennes m'chercher ! Comment ça, c'est qui ? C'est Chavez ! Tu m'as oublié ou quoi ? " Disait-je en téléphonant depuis une cabine téléphonique du quartier chinois le soir-même.

" Hmpf.. je connais pas, c'est sûrement l'ancien propriétaire monsieur, ou vous avez sûrement composé un faux numéro. " Disait la voix au téléphone.

" Il est où alors ! Faut que j'le trouve raaapido ! QUOI ? Comment ça, il a quitté la ville ?! "

J'avais raccroché tellement j'étais énervé. J'avais appris plus tard que Lopez était en réalité disparu mais j'savait où trouver mon pote Joe : au Cluckin bell près de Willowfield. Seulement, je l'ai pas trouvé, l'gérant qui nous servait d'habitude m'as dit qu'il m'avait laissé un message. Apparement, il était parti précipitemment, m'avait dit l'gérant du fast-food. Dans son message, il disait qu'il reviendrait pas & me laissait sa voiture, j'étais plutôt content sur le coup, mais ça m'faisait chier qu'il m'avait laissé comme ça sur la paille.

C'était pas la seule mauvaise nouvelle : tout avait changés, des putains de noirs se sont même installés à Willowfield, j'ai même pas pu récupérer mes dernières affaires.

Il fallait que j'me fasse de la thune, dire que j'avais tout avant, FAIT CHIER. J'avais commencé à appelé tout ceux que j'connaissais : rien. Plus d'signe de vie.
Allez faut pas flipper, tout va s'arranger.




" À peine rentré, directos dans la merde ! "

Il me restait un peu d'argent, & j'me suis dis qu'il fallait que j'utilise ce fric intelligemment, j'suis donc allé m'procurer des outils de mécanique d'occasions, j'pouvais me contenter de refaire comme je le faisais quand j'travaillais à "Loco Low co. ", le tunning c'était mon truc, mais j'ai un peu perdu la main, va falloir que j'assure.



Des semaines plus tard, je commençais à réparer quelques voitures par-ci par-là au carwash de Los Flores, mais rien de sérieux, je pouvais juste subvenir à mes besoins, il fallait que j'mette un coup d'accélérateur, sinon j'foncais dans le mur.

Pfff, à peine rentré d'la taule, directos dans la merde!






Des mois après, mon travail acharné avait payé, j'ai même pu arranger un peu mon "garage", j'avais maintenant assez d'argent pour même m'acheter une autre voiture, mais je n'avais pas envie, je préférais la voiture de Joe. De temps en temps, je passais mes commandes de pièces, outils etc... aux docks. & par ces journées de travail, le soleil tapait, j'avais dû installé une petite hûte pour pouvoir me proteger du soleil qui tapait.. tapait.. ah..




C'est dans cette chaleur là, que j'vais le plus souvent aller voir Mario, juste à coté de mon garage, ses burritos, si vous saviez, ils sont comment dire ... : ay ay ay ! À vrai dire, il y avait pas que ses burritos, la serveuse était pas mal non plus .. hmm.

"Fait pas chier, Carter... "

J'venais de rentrer, j'étais aux docks, j'allais prendre ma commande ce jour-là de pièces de tunning, tout ça. J'avais profité pour faire un tour au 24/7 du centre pour m'acheter quelques packs de bierre & là j'reçois un appel.

"C'est qui ? "

" Chavez... Chavez, soit pas si impoli, t'es plutôt coriace comme mec hein! Un vrai dur! Hein cadet! *rire puis quelques instant plus tard, on entend une sorte de pichnette* RIGOLE SAC À MERDE! Tu devrais être content que j'prenne un bouseux comme toi ! Hmmm... revenons à nos moutons... Ah... Chavez.. c'est marrant à c'que tu ressembles à ton pote... hm.. comment il s'appelle... rappelle le moi ? Hmm..Oui, c'est ça LOPEZ...JOE LOPEZ, ce fils de pute huh. Il est drôlement dur celui-là aussi huh... trop dur même.

"Fait pas chier, Carter... Causes toujours petit pendejo...QUOI ? T'as fais quoi à LOPEZ !

"Écoute... suis pas le chemin qu'ton pote a suivi, ce serait bête que tu revois encore ces fédéraux hein ? "

"PUTAIN, FILS DE SALOPE! Tu l'as fait chopé par ces putains de fédéraux de merde! Il a rien fait bordel ! ON A RIEN FAIT ! Tu m'veux quoi ? "

"Viens chez Mario, oui... Mario... c'est fou c'que c'est bon ses burritos...ah..."

" De quoi tu parles, quel Mario... "

& il avait raccroché. Je savais très bien qu'il pouvait m'inculper dans n'importe quelle affaire & m'livrer directos chez ces fédéraux mais, j'avais pas l'choix, il avait raison, j'pouvais pas repartir pour la taule pour un truc que j'avais pas fait. Peu importe ce qu'il avait fait à Joe, mais il allait payer jour... La vengeance est un plat qui se mange froid, et béh, il va en bouffer ce petit enculé.



" AH ! Chavez, j'svais que t'étais pas con huh ! Allez, assis-toi, assis-toi, viens prendre un petit truc avec nous, sois pas con & commande un truc. Hey toi là, putain de soumis, fait lui d'la place ! Vas-y décale, t'es autiste ou quoi ? "

Putain, j'aurais été ce cadet, j'lui aurais collé une balle directos dans la tête, j'aurais pas supporté d'avoir un "supérieur" aussi con.


"Alors tu prends quoi Cesar, une bierre? "

"J'veux rien. Tu veux quoi ? "

" Du calme, du calme.. on s'est à peine assis, prend ton temps mon gars. Il y a rien de pressant, si ? "

" Sûrement qu'il a un client pour sa came huh ! " s'exclamait soudain l'officier Kent, d'un air plutôt mauvais.

" Putain, j'deal pas sale putain de fils de ... ! "

" Ta gueule Chavez, & écoute moi. J'ai vu que tu t'en sort pas mal avec ton garage miteux huh ? Va falloir faire mieux que ça ! Bon. Je sais que tu commences à faire du bruit dans l'quartier & que des mecs vont commencer à venir te demander des trucs par-ci par-là pour leurs putains de tas d'ferrailles. Tu vas pas jouer les couillons & tu vas m'aider, Chavez héhé. Tu vas m'donner des infos sur tout ces mecs qui passent, et des mecs qui trainent vers Los Flores. Je veux des noms, des lieux, & si t'as des couilles mon gars, tu l'fera. "

" Putain... "

" Allez, les gars, on s'tirent. HEY L'PUTAIN D'AUTISTE DE RAMIREZ, RAMÈNE TON CUL MITEUX ! "

Fait chier, Il m'laisse pas trop le choix... Mais il y a toujours le choix dans la vie... J'connaissais même pas les mecs qui trainaient à Los Flores, en plus ces mecs m'en veulent, j'vais en chier bordel. & j'vais pas m'laisser faire... Mais patience... un jour il vera ce que c'est de m'emmerder.
Ce bâtard de raciste en fait chier à ce Ramirez, nouvelle recrue je pense. Tssss, faudrait que jl'appelle un jour celui-là.

"C'était ma seule chance si j'voulais retrouver Joe."



J'avais trouvés bon nombre de pièces métalliques abandonnés dans le canal près du stadium que des mecs sont arrivés en trombe et m'ont chopés, je m'en souviens plus très bien de ce qui s'est passé, mais j'étais dans un canapé devant des mecs plutôt bizarres en reprenant mes esprits, j'aurais cru que j'étais dans un film. Le premier type qui était devant avant dit un truc dans l'genre : "C'est bon, il est réveillé, patron. " & là, j'ai vu débarqué dans la salle un mec plutôt bien sapé, costard 57 pièces, enfin l'genre de type qu'on peux pas blairer. Il y a un truc que j'ai jamais compris, c'est pourquoi, on me méprise toujours.. En tout cas, j'avais pas envie d'lui causer à cette tête de bite.



"Chavez hein ?" Dit-il tout en allumant son cigare près de ma tête.
"Cesar, pas Chavez. C'quoi le délire, où est-ce que j'suis ?" Répondait-je avec conviction & énervement.
"J'vais faire court, j'ai des affaires en cours. Écoute, ça fait un bon moment que je t'observe & t'as pas l'air d'être très malin. J'ai appris que tu venais d'sortir d'la taule, ya pas si longtemps tu vois ? & tu traines vers Los Flores. J'ai toute les infos sur toi, cherches pas à faire le con avec moi. Tu sais quoi ? Bonne nouvelle, j'ai un petit service pour toi."
"Qui t'as dis que j'habitais à Los Flores, comment tu connais mon nom ?"
" J'ai mes sources"
Dit-il en accompagnant ses paroles d'un petit rictus.
"J'refuse, gâches pas ta salive, vieux pourri."
"C'était pas une proposition. Traite-moi encore de pourri, j'tenvoie direct chez les fédéraux, Chavez. Hmmm..
*Dit-il en faisant semblant de se rappeler* Complicité de meurtre avec prémiditation & deal hein? Pas très étonnant que te sois fait chopé, avec une tête de teubé comme toi, mais assez intélligent pour que tu fasses ce que j'te dit."
"Tss... t'es un flic c'est ça hein ? Encore un gars de l'autre officier encore plus pourri que toi c'est ça ? Vas-y, arrête ton délire, & laisse moi tranquille, espèce de batard."

& là, je savais que j'aurais pas dû dire un truc dans c'genre, j'avais oublié qu'il y avait son gars derrière moi, il m'avait mis un tel coup de batte dans le dos que j'suis pas resté debout longtemps. Putain, fait chier.

"J'suis pas flic, ni agent fédéral, mais un gars que tu devrais écouter. Je plaisante pas quand j'dis qu'il faut faire c'que j'dis. Je crois pas tellement aux coïncidence mais ce serait bête qu'il t'arrive quelque chose avant que tu puisses revoir ton pote Lopez."

J'avais pas trop parlé après, il m'as juste blablaté un truc que j'ai vaguement compris.

"Tue ce Carter & ses hommes." c'est ce que j'ai juste retenu & après j'crois que j'ai dodoté pas mal de temps... Moi, d'un coté ça m'arrangeait de buter ce cafard, mais j'avais pas de quoi le faire. C'était bien ça le gros problème. Mais en me réveillant, j'ai pu trouver un vieux colt tout défoncé à coté de moin sûrement celui que l'autre m'a laissé. Peu importe si j'retourne en taule, c'était ma seule chance si j'veux revoir Joe.

Qui ne tente rien, n'a rien

" Allô Ramirez ? Écoute raccroche pas. Tu me connais pas, j'te connais pas, mais on déteste tout les deux, Carter & son putain de larbin de Kent. J'te demande pas d'être mon complice mais de m'aider à trouver ces 2 batards. Rejoind-moi à la pizzeria près du garage de réparation d'Idlewood. "

J'savais que j'prenais un gros risque en laissant un message vocal à Ramirez, mais qui ne tente rien n'a rien. Je me suis rendu au lieu de rendez-vous, j'avoue que j'avais la pression, la boule au ventre. & là, je vois plusieurs agents, rentrer dans la pizzeria, je savais que j'étais niqué. Pile juste quand je me lève, un mec me tiens l'épaule pour me retenir, j'allais lui mettre un coup de coude dans la tronche avant de tracer vers la sortie que j'ai vu la tête de Ramirez d'un air un indifférent.



"J'tobserve depuis que t'es arrivé, tu m'as même pas vu. Fait gaffe la prochaine fois, ça pourrait t'être fatale, Cesar. Quand j'ai reçu ton message, j'étais en patrouille avec eux, on prenait notre pause ici, je leur ai dis que j'avais mal au ventre, et j'suis resté un bon bout d'temps dans les chiottes. Puis ils m'ont laissés. J'ai pas beaucoup de temps, qu'est-ce que tu veux ?"

"Écoute, Ramirez.. Toi & moi on déteste ces 2 putains d'racistes, comme j'tai dis dans mon message j'aurais besoin d'infos sur Carter. Il faudrait que j'le contacte & que tu occupes un moment les autres patrouilles pour que j'puisse me barrer avant que les renforts arrivent. J'te demande pas plus, juste de fermer les yeux 5 minutes."

"Qu'est-ce que ça m'apporte de faire ça pour toi Cesar ? J'ai rien à gagner en t'aidant, amigo. "

"Tu comprends pas. Si ces 2 fils de pute crèvent, t'auras ta place en tant qu'officier. Je suis sur qu'ils t'ont déjà pourri ton dossier devant les supérieurs. Qui sait que peut-être on se reverra, & j'te rendrais un service aussi en retour."

"Hmmm...*dit-il d'un air hésitant* Il faut que j'réfléchisse. Bon ok. J'ai rien à perdre, dans tout les cas si, j'reste avec ces 2 là, je perdrais mon poste, & si j'taide & que ça foire, ce sera pareil. Qui ne tente rien, n'a rien." Dit-il en se levant rapidement vers la sortie.

"Merci, amigo. J'te revaudrais ça."

"Unité 34, code 16, suspect en délit de fuite aperçu dernièrement aux alentours de Ganton, j'aurais besoin de renfort immédiatement." Dit-il à la radio en sortant.

Voilà, le chrono a déjà commencé, ça passe ou ça casse.



"Carter, c'est Chavez. J'ai ce que t'as. Viens au parking de l'hotel Hilton, du coté de Santa Monica Beach."

"Ah... Chavez, je savais que tu ferais c'que jt'avais demandé ma salope! J'arrive, Kent & moi on arrive." Dit-il d'un air content.



"Alors, c'est quoi les infos, Chavez, dépêche, j'ai une intervention urgente en cours là." Dit-il d'un air un peu pressé.

"Tu sais. T'as tord de me chercher, mais j'ai quand même tes infos. Tiens prend ce dossier, il y a tout." Répondait-je en tendant un dossier en direction de l'officier Carter

Il ouvrait le dossier, tandis que l'officier Kent, faisait semblant d'annoncer des choses à la radio pour qu'ils puissent me rencontrer.
Quelques secondes plus tard, quand Carter avait enfin ouvert le dossier et vu le message dessus, il leva la tête, dit :
" Putain de merde. Sale fils de pu..."
J'avais plus pensé à rien, et j'ai tiré. Il a même pas eu le temps de finir sa phrase, qu'il était déjà raide ce sale fils de pute.



Son sang a tellement giclé que mon débardeur en était recouvert de son sang de pourri. Kent qui était plongé dans ses messages radio, n'avait même pas remarqué. Je me suis approché de la fenêtre de la voiture, et je lui ai dit : "Comme j'tai déjà dit Kent. J'ai jamais dealé, & dit à la radio, qu'il y a eu 2 agents à terre."
À peine il avait ouvert la bouche pour crier et appeler du renfort, j'avais déjà tirer à travers la fenêtre. J'avais tiré encore quelques fois sur lui pour m'assurer qu'il était bien raide.







À suivre. ( Images à venir )



Dernière édition par Cesar Chavez le Lun 26 Déc 2011, 16:49, édité 5 fois
avatar
Date d'inscription : 25/08/2011
Messages : 46
Age : 24
Localisation : 974.

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 03:39
J'aime bien. Je crois même savoir de quel serveur tu dois venir, du même que moi sûrement, et tu me rappel vaguement quelqu'un. Bonne histoire ! Moi j'ferais plus court quand j'aurais la volontée.




Sancho Valdez.
" Je n'ai pas de prénom, simplement un surnom qui me caractérise, alors prend garde car j'ai le sang-chaud, comme Mexico. "
avatar
Date d'inscription : 30/08/2011
Messages : 47

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 03:46
:D
Tu m'diras quel serveur & ton nom si jamais on s'recroise IG, j'suis curieux moi :)
Sinon, j'espère que ton background arrive, j'ai hâte de voir ça !




For you now - Bruno Merz
avatar
Membre 1
Membre 1
Date d'inscription : 05/07/2011
Messages : 418

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 05:55
Excellent background!
Un peu lent mais très belle présentation qui donne envie de lire GG!



"Non a la violence, non au DM, oui a la paix, oui au RP!", Abramo Capone

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

avatar
Membre 5
Membre 5
Date d'inscription : 22/11/2010
Messages : 6734

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 08:51
La suite ! La suite ! Tu peux pas m'laisser sans cette suite ! Elle est classe ton histoire du mode solo modifié latino. J'ai vraiment accroché, continue comme ça, t'as un talent pour écrire ça, on s'croirait dans un film, GG !
avatar
Date d'inscription : 30/08/2011
Messages : 47

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 13:09
Putain, ça fait plaisir tout ces commentaires 🐷 Merci à tous héhé !
& bien sûr qu'il y aura une suite ! J'préviendrais quand j'aurais édité ^^




For you now - Bruno Merz
avatar
Membre 1
Membre 1
Date d'inscription : 30/08/2011
Messages : 165
Age : 28
Localisation : Derrière mon Vaio ↓
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 13:20
Vraiment B.G
avatar
Date d'inscription : 30/08/2011
Messages : 47

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 15:41
Edité ! Nouveautés !




For you now - Bruno Merz
avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 27/08/2011
Messages : 1888
Age : 20

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 16:01
J'ai tout lu et j'adore, tu t'es aidé de GTA San Andreas au début.


avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 16/02/2011
Messages : 1747
Age : 22
Localisation : gangbanger

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 16:54
Bien jouer à toi. J'ai adorer.



Me become a Slob? Aw, never!
C-Note: a Rollin' 20 Crip forever.
avatar
Date d'inscription : 30/08/2011
Messages : 47

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Background Cesar Chavez ( suite plus de place sur le post initial )

le Mer 31 Aoû 2011, 17:22
Des semaines avaient passées, je redoutais tôt ou tard mon arrestation, mais je m'en foutais. J'avais pu trouver des infos sur Joe dans le téléphone de Carter, il a apparement été porté disparu depuis un bail, mais j'ai son numéro maintenant.

"Allô? ... "
" ALLÔ ! ALLÔ ! Joe ! C'est moi Cesar, Cesar Chavez, tu t'rappelle de moi ?! "
" Oui...oui..."
" ÉCOUTE! J'suis revenu depuis peu en ville, j'ai enfin été relaché, t'es où Joe ?! C'est la merde dans l'quartier & ce putain de Carter..."
" HAHA ! T'as bien cru que j'étais là hein ! Allez rappelle moi plus tard, laisse pas de sms, c'est pour les pédés.. *Biiiiip*..."


À ce moment là, j'avais carrément envie d'le buter, ce bâtard. J'avais complétement oublié sa putain de messagerie à la con. Ce jour-là j'étais chez Mario & il était plutôt inquiet pour moi, même la serveuse que j'draguais tout les jours, m'parlait plus. Eh bien, j'avais envie d'lui dire qu'il avait raison de se soucier de moi parce qu'il avait bien raison. Des mecs sont rentrés à la "Tony Montana" & ont tout défoncés dans leurs passages. Mario avait presque les larmes aux yeux en voyant l'état de son restaurant.



Il me fixait droit dans les yeux depuis un bon moment, son regard était perçant & à la fois franc. Je le reconnaissais, il était connu, c'était Jethro Gibson. Un agent du F.B.I. réputé pour avoir coffré l'un des plus gros malfaiteurs de cette ville. Il était assez vieux, dans la 50aine, des cheveux blancs sur les tempes, et sûr de lui. Son physiques était pas très intimidant, mais on disait qu'il fallait pas s'y fier.



"Tu travailles pour qui Chavez ?" me questionna-t-il toujours en me fixant et en croisant ses ses doigts sur la table.

"Pour personne, je travaille pour personne, j'suis mon propre patron." Répliquais-je d'un ton assuré.

"Ah Ah, c'est bien une phrase toute faites ça! .. "Je suis mon propre patron." * Disait-il avec ironie* "Ca ne veut rien dire. Tu crois que tu travailles pour toi-même ?... Hey, vas me buter ce mec.... Ok, patron, j'vous fais ça... C'est bon, je l'ai descendu.... Ah merci, c'est cool... Faut être carrément schizophrêne pour me faire ça." *Disait-il avec un air moqueur.* "

"Tu travailles pour qui?" Il se répéta.

Je me sentais coincé, je commençais à avoir chaud, je me doutais qu'ils savait ce que j'avais fait, mais je voulais pas le montrer.

"Personne, j'te dis." En essayant de ne pas lui montrer que j'avais de plus en plus l'air angoissé.

"Très bien, si tu insistes. J'vais alors te montrer des photos de cadavres, ça devrait te rappeler." Disait-il en ouvrant le dossier qu'il avait devant lui, et faisant glisser les photos des cadavres des officiers Carter & Kent, puis une photo du message que j'avais laissé.

"Hmpf.. je vois pas de quoi tu parles" Disais-je en montrant de plus en plus mon inquiétude.

"Très bien, ce sera tout dans c'cas.*Disait-il en se levant de sa chaise puis se dirigeant vers la porte de l'interrogatoire* Allez inculpez-le de refus d'optempérer, et d'entrave à la justice, je veux pas des mecs dans c'genre qui nie, même si les faits sont là."*Disait-il à l'agent qui était avec lui dans la salle.*

À ce moment-là, l'idée et l'horreur de retourner en taule refaisait surface, & j'ai dit dans un excès de panique :
"Je les reconnais... je les reconnais... C'est bien moi qui les a butés, ces putains de batards de ripoux...! "

Il s'est retourné & m'a regardé droit dans les yeux, puis s'est rassis sur sa chaise, en croisant des doigts.

"Bah alors, la mémoire est folle on dirait. Je veux des noms, qui t'as aidé, pour qui tu travailles. Tout de suite."

"Non, j'ai rien d'autre, c'est moi qui les a tués."

"JE VEUX DES NOMS ! " S'exclama-t-il en tapant du poing sur la table de l'interrogatoire.

J'avais sursauté, ça m'avait surpris, et j'ai repensé à ce qu'on m'avait dit à son sujet. Il est plutôt intimidant quand il le veut, putain.

"Cadet..Cadet Ramirez... et des types qui trainaient vers Los Flores, des types plutôt italiens... surtout un gars qui était sapé en costard m'avait demandé ça..." Répondais-je d'un air forcé.

"J'aime mieux ça. Écoute, j'ai pas de temps à perdre avec toi, moi ce que j'veux, c'est ces types en costards que tu m'as parlé, rien d'autre. En échange, j'te propose un deal. Tu fais c'que j'te dis & peut-être que j'pourrais fermer les yeux sur ce que t'as fais, & l'officier Ramirez. De toute manière, ces deux-là, ça fait longtemps que je les ai cramés, des purs pourris, ce sera pas une grande perte. Ce que j'veux de toi, c'est que tu m'donne des infos, pour que j'puisse coffrer ces putains de ritals, leurs réseaux se sont étendus de San Fierro, jusqu'à Las Venturas, en passant par Los Santos, si j'le chope, j'pourrais enfin prendre ma retraite sans avoir ces putains d'insomnies que j'ai chaque soir, ça fait 15 ans que j'essaye de choper ce fils de pute! "



Ils m'avaient relachés, mais j'avais ce putains de bracelets électronique à ma cheville, putain. Les flics étaient restés à questionner Mario & la serveuse pendant des heures quand j'suis rentré, il était énervé et voulait plus que j'revienne dans son restaurant, il avait perdu beaucoup par ma faute.


Dernière édition par Cesar Chavez le Ven 02 Sep 2011, 16:52, édité 1 fois




For you now - Bruno Merz
avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 27/08/2011
Messages : 1888
Age : 20

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 18:18
J'adore.


avatar
Membre 2
Membre 2
Date d'inscription : 04/06/2011
Messages : 596
Age : 22
Localisation : Dijon

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 19:07
AïeAïeAïe , goood le background le mécano du varrio ;)
avatar
Date d'inscription : 30/08/2011
Messages : 47

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Background Cesar Chavez ( suite plus de place sur le 2e post )

le Mer 31 Aoû 2011, 22:28
" Une bierre Beatriz, & raapido por favor ! "

À présent que Mario ne me voulait plus chez lui, j'étais obligé d'aller manger ailleurs. C'était d'ailleurs chez un certain Paolo, la serveuse était pas mal non plus. Il était au coin de la rue près du terrain de basket du quartier, je mangeais bien, c'était vraiment bon, mais pas autant que chez Mario. Je m'en voulais beaucoup de lui avoir fait ça. Depuis il ne m'adresse même plus la parole.

Chaque jour, je passais mon temps là-bas à réfléchir de la manière dont je pouvais m'excuser et me faire pardonner.


"Une bierre, Beatriz & raaaapido por favor ! " dis-je d'un air enthousiaste avec une idée en tête.



"Salut Mario, attends, ne dis rien, me chasse pas avant que je te dise ce que j'tai à dire. Ces temps-ci, ça m'manque vraiment de plus revenir manger chez toi amigo, tes burritos me manquent vraiment, j'en deviens fou, & ce que j'ai fait à ton restaurant, c'est vrai, c'est impardonnable, j'aurais pas du t'impliquer dedans, ni même manger ce jour-là chez toi." en rentrant dans son restaurant et en restant à l'entrée.

"Comment ça, tu veux te faire pardonner ! Allez sort de là ! T'as suffisamment fait jusqu'à maintenant ! Pas besoin d'en rajouter une couche ! Allez ! " s'exclama Mario d'un air un peu énervé.

"Attends..attends, j'ai pas fini, pour me faire pardonner, j'ai voulu ... bon viens, il faut que tu vois pour comprendre, Mario." en lui faisant signe avec la main de venir dehors.

Il était sorti avec moi dehors en grognant, puis m'as regardé & m'as retorqué d'un air encore plus agressif : " ALORS ?! TU M'FAIS SORTIR POUR VOIR TA NOUVELLE VOITURE ?! PENDEJO VA ! "



"Non, Mario, c'est maintenant ta voiture, je m'en veux de t'avoir fait saccagé tout ton restaurant, et j'espérais te rembourser de tout ça, en t'achetant cette voiture amigo. Je te l'ai même tunée, je tiens vraiment à toi ese, chaque jour, je te racontais mes malheurs, ça m'vidait, & depuis que tu m'as expulsé, je me sentais mal, amigo, vraiment mal d'avoir du mal à un frère." Dis-je d'un air calme et en posant ma main sur son épaule, face à l'énervement de Mario.

Les jours d'après, Mario semblait de nouveau comme avant, je mangeais chez lui, de temps en temps, mais j'avais remarqué que je mangeais de plus en plus chez Paolo, je sais pas pourquoi mais, cette Beatriz me rappelle de plus en plus quelqu'un.

" TIRE ! TIRE ! "
J'avais un sacré mal de crâne en me réveillant, sûrement encore la gueule de bois du lendemain après m'être bien torché la gueule chez Mario... Sauf que le problème c'était que j'étais pas dans mon lit. J'voyais flou mais j'reconnaissais une voix, une voix si singulière.

"T'es pas si con que ça finalement Chavez. D'ailleurs t'es pas allé de main morte hein ? Un dur, un vrai dur. Hmm, j'aime ça. Écoute-moi, j'ai un autre truc à te demander, & ce sera aussi facile. Tu vas travailler pour moi, Luigi Corleone."

J'avais les neurones en compotes, mais la première phrase qui m'était venue c'était : "Écoute-moi...sale pendejo...me cherche pas, sale fils de pute... Tu vas m'écouter...J'suis pas ton putain de larbin enculé de ta mère...! J'ai tué ces 2 pourris parce qu'ils m'avaient emmerdés, pas parce que tu me l'as demandés, vieux con !"

À partir de là, je m'en souvienais plus très bien. J'ai bien cru que j'allais mourir, ils m'ont foutu dans un camion, j'étais carrément à coté de mes baskets.

Le van roulait, roulait vite, j'entendais des sirènes qui nous suivaient & puis là, j'ai été éjecté, le van avait probablement percuté une bosse sur la route du canal près du stadium.

Il y avait des tirs de partout, j'étais complétement niqué, j'comprenais rien à la situation, c'était un vrai carnage. Il y avait plein de morts partout, jusqu'au moment où je vois, Ramirez, à terre, désarmé qui regardait quelqu'un d'un air apeuré, la peur se faisait voir dans son regard.




C'était Luigi Corleone qui tenait une arme en main, il pointait l'arme en sa direction, accompagné d'un petit rictus : "C'est fou ce que j'aime tuer des poulets." . J'étais sur le point de m'évanouir, son coéquipier qui agonisait m'avait fait glissé son colt45 en ma direction et criait avec les forces qui lui restait : "TIRE ! TIRE !", mon coeur battait à 100 à l'heure, j'entendais les voix au ralenti... Ma vie défilait devant mes yeux, mes paupières étaient de plus en plus lourdes, je tremblais. Puis j'ai tiré, je ne savais pas si je l'avais touché, mais je me suis évanouis avant.





Dernière édition par Cesar Chavez le Ven 02 Sep 2011, 16:52, édité 1 fois




For you now - Bruno Merz
avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 27/08/2011
Messages : 1888
Age : 20

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 22:33
Ah ce bon vieux Mario ;)
Comme toujours, j'adore.


avatar
Date d'inscription : 28/08/2011
Messages : 43
Age : 33
Localisation : Ruelles de Compton
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 22:36
Woaw, beau boulot mec, jolie plume. :)
T'en as passé du temps




Giuseppe Scotti dit "John Abruzzi", autorisé à sortir du Pénitencier d'état de "Los Angeles" après une peine de prison ferme de 5 ans pour vol a main armé, possession de drogue.
avatar
Date d'inscription : 30/08/2011
Messages : 47

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 22:39
Héhé ! Content que mon background vous plaisent ! Hésitez pas à poster des critiques, bonnes ou mauvaises, tout est bon à prendre ! Merci à tous :P




For you now - Bruno Merz
avatar
Date d'inscription : 28/08/2011
Messages : 43
Age : 33
Localisation : Ruelles de Compton
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Mer 31 Aoû 2011, 23:51
Un background fait a la premiere personne c'est bizarre un peu, ca fait autobiographie mais ca change c'est bien. Je lis pas tout j'ai pas le courage désolé :D




Giuseppe Scotti dit "John Abruzzi", autorisé à sortir du Pénitencier d'état de "Los Angeles" après une peine de prison ferme de 5 ans pour vol a main armé, possession de drogue.
avatar
Date d'inscription : 28/08/2011
Messages : 43
Age : 33
Localisation : Ruelles de Compton
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Background Cesar Chavez

le Jeu 01 Sep 2011, 00:07
Voila j'ai tout lu finalement c'est passionant ;)




Giuseppe Scotti dit "John Abruzzi", autorisé à sortir du Pénitencier d'état de "Los Angeles" après une peine de prison ferme de 5 ans pour vol a main armé, possession de drogue.
Contenu sponsorisé

Re: Background Cesar Chavez

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum