Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Membre 1
Membre 1
Date d'inscription : 07/08/2011
Messages : 248
Age : 22
Localisation : Dans le 95

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://zegeeks.net/jeux

Randy Carston, à la recherche du rêve américain

le Lun 08 Aoû 2011, 00:33

_____________________________________________________________________________________
Roy Carston : Taille 1m 85 Poids : 74 kg
Couleur de peau
: Noir
Religion
: Catholique
Psychologie
: Pacifiste, sympa, penchants autodestructeurs (Alcool, cigarettes, parfois des joints)
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[size=12]Je m'appelle Roy Carston, je suis né dans le Bronx, à New York aux états unis,
mes parents d'origine haitienne et moi sommes revenus au pays, manque d'argent pour le train de vie américain.

J'ai été élevé depuis mon plus jeune age dans la foi catholique, je crois toujours en dieu,
même si il n'a pas fait grand chose pour moi.

A dix ans, on avait réussis à dégoter une télé et je regardais des séries américaines
comme Dallas (Ca a l'air inutile mais les séries américaines ont changé ma vie).
Je fantasmais sur le train de vie américain : La grosse maison, le labrador, la petite famille et les voisins sympas.

Mes parents sont morts de maladie quand j'avais 17 ans, je n'avais pas un sous, je vivais dans un bidonville de Port-Au-Prince et j'avais sombré dans l'alcool.
L'ivresse m'a fait tuer dix huit persones en tout, dans des bagares ou des déliriums dus à l'alcool.

Un jour, j'ai décidé de m'en aller d'haïti et d'aller aux états unis pour vivre mon rêve, alors j'ai pris le bateaux pour New York, mais
je n'y suis pas resté, je voulais aller à Los Angeles, la ville ou la roue allait tourner, enfin, je pensais...

Je me suis installé dans une banlieue pauvre de L.A, Inglewood, je suis à peine arrivé que j'entendait des balles sifler, j'ai appris que
c'était la guerre des gangs entre les Crips de Bluebats et les Green Jamaican Families d'Inglewood. J'ai sympathisé avec mes voisins
qui sont quasiment tous des gangsters pas nets, armés jusque aux dents et ayant limite plaisir à tuer, un plaisir qui me dépasse,
moi qui ne dort plus la nuit quand j'ai tué par légitime défense. Une des gangsters m'a dit deux phrases qui résument le quartier :
"Ici, pour vivre il faut tuer"
"C'est les blancs qui nous mettent dans ces quartiers et qui nous font nous tuer entre noirs"

Et c'est sur cette base que je suis censé avoir une belle maison, une petite famille, un golden retriver et un voisinage sympa.


Ainsi commence ma vie à Los Angeles.

[size=12]Le lendemain, je crois que ca a été une des journées
les plus violentes de ma vie. La matinée,
je n'ai rien trouvé d'autre
à faire que de boire, et l'après midi, les crips entraient dans la
maison comme dans un moulin.
Au début, ils étaient venus en petit
groupe dans le quartier pour provoquer, et petit à petit ils se sont
accumulés.
C'est la seule journée de ma vie ou je me suis fait tirer
dessus cinq fois et ou j'ai frolé la mort trois fois.

C'est dans
ces moments là qu'on laisse son ésprit philosophique et pacifiste de
coté
pour faire place à l'instinct de survie, j'ai donc compris la
phrase de so'
"Ici, il faut tuer pour vivre"

Entre les
fusillades, il y avait quelques moments droles comme quand un gars du
gang, Brinks avait fait de la drague lourde a une
fille qui intégrait
le gang avec un odieux chantage : "Suce moi la bite ou t'integrera pas
le gang", elle a refusé, ca l'a éttoné et ca m'a
fait mourrir de
rire. Par sympathie pour cette fille, j'ai harcelé Brinks de SMS cruels,
me moquant de sa frustration et de ses methodes
de seduction
mauvaises... Et le pire c'est qu'il n'a jammais su que c'était moi.

Après
maintes fusillades, dont une spéctaculaire ou deux policiers armés de
M4 nous canardaient,
moi, so' et giu' avons décidés de nous changer
les idées en allant dans une plage de San Francisco. L'ambiance était
calme, quelque chose que je n'avais jammais vu ici, un moment
ou
aucune balle ne sifle, il n'y a aucune embrouille
et tout le monde
est peace. Y'avait du mieux.

Le lendemain , j'ai appris que le gang croyais que j'étais avec eux... foutaises, c'était de la solidarité de voisin...
Quand ils ont appris que je marchais pas avec eux, Brinks m'a tiré dix balles dans le corps, je sais pas comment
les docteurs ont fait pour que j'ai la vie sauve mais c'était moins une. Dans cette demie mort,
dieu m'est apparu en rêve et a dit : Trace ta propre voie
J'ai interprété cette phrase comme : crée ton propre buisness pour gagner de la thune et réaliser le rêve américain. Alors avec mon vieux hommie Dereck, on a décidé de faire le buisness simple :
Je récolte il vend chacun la moitié du benef.
Ca m'avait l'air pas mal, alors je me suis installé dans le quartier de caravanes de Las Colinas et j'ai commencé à planter de la beuh.

Ca pousse vite ici, un peu plus tard, je commencait déja a récolter les fruits de mon travail, mais
pour le buisness, changement de lieu, Las Collinas, c'était trop paumé, personne ne se serait cassé le
cul jusque ici pour de la beuh qu'il aurait trouvé partout ailleurs. On a alors décidés de s'installer à
Los Flores... Mais un gang ((pas encore officiel à ce moment la)) s'y était établi, les South Thug'z, en
bon stratège, je me suis dit que les intégrer était plus sage. Et pendant dix jours ((Parti en vacs)) ,
ma routine quotidienne : Cultiver de la beuh, boire mon alcool et cultiver du blé dans une autre ferme,
qui elle était légale.

Et c'est dans cette ferme que je suis mort, dans d'atroces souffrances, je me suis pris la jambe dans une moissoneuse batteuse qui m'a "moissoné"

J'ai pas eu le rêve américain, tant pis...

((Car j'ai envie de faire un rename ^^))


Dernière édition par Eric_Martin le Dim 21 Aoû 2011, 12:11, édité 9 fois
avatar
Membre 2
Membre 2
Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 659
Age : 24

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Randy Carston, à la recherche du rêve américain

le Lun 08 Aoû 2011, 03:00
Simple, court et intéressant.

J'aime bien :)


(sauf la mise en page qui donne pas envie de lire :/ )


[quote="Voltaire"]Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin. [/quote]
Membre 1
Membre 1
Date d'inscription : 07/08/2011
Messages : 248
Age : 22
Localisation : Dans le 95

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://zegeeks.net/jeux

Re: Randy Carston, à la recherche du rêve américain

le Lun 08 Aoû 2011, 13:11
C'est mieux avec l'image ?
avatar
Membre 2
Membre 2
Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 659
Age : 24

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Randy Carston, à la recherche du rêve américain

le Lun 08 Aoû 2011, 14:06
Enfaite je parle de la mise en page de ton texte, par exemple la police d'écriture, la taille, le centrage, la couleur, les espaces, les sauts de lignes, les puces...


[quote="Voltaire"]Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin. [/quote]
avatar
Membre 3
Membre 3
Date d'inscription : 06/02/2011
Messages : 1283
Localisation : 13200 Arles, France

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.facebook.com/profile.php?id=100001970974413&ref=t

Re: Randy Carston, à la recherche du rêve américain

le Lun 08 Aoû 2011, 16:02
Oui, Joe a totalement raison. Sinon, c'est sympa j'aime bien. :)


Membre 1
Membre 1
Date d'inscription : 07/08/2011
Messages : 248
Age : 22
Localisation : Dans le 95

Informations InGame
Prénom_Nom:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://zegeeks.net/jeux

Re: Randy Carston, à la recherche du rêve américain

le Lun 08 Aoû 2011, 17:52
Merci
Contenu sponsorisé

Re: Randy Carston, à la recherche du rêve américain

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum